Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-JAZZ FUSION BRETON  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



GWENDAL - En Concert (1981)
Par MARCO STIVELL le 8 Mars 2017          Consultée 158 fois

Alors que la décennie 80 s'ouvre avec son lot d'innovations, la France se désintéresse des musiques celtiques, du rock progressif et des groupes liés à ces différentes galaxies. En revanche, l'Espagne et son merveilleux public, qui porte en lui la chaleur de l'après-franquisme, restent une terre promise pour les artistes audacieux comme GWENDAL.

Rasés de près et cheveux raccourcis, les Bretons se trouvent au début du mois d'avril à Madrid, au Collegio Mayor San Juan Evangelista précisément. Leur disque live capture les dates du 8 au 11, et le groupe a revu son effectif depuis le dernier album original. À la place du guitariste lead Ricky Caust, c'est François Ovide, qu'on a pu croiser dans le groupe rock progressif français SO & CO (un album unique en 1975), auprès de Dick ANNEGARN (Anticyclone, 1976) et d'Albert MARCOEUR (Album à Colorier en 1976 et Armes & Cycles, 1979). Ce musicien fantastique collaborera ensuite avec beaucoup de grands artistes à succès, de RENAUD à Maxime Le FORESTIER.

Le son de GWENDAL en live à cette époque est assez grandiose, même si la réussite dépend des morceaux, "Beenew" par exemple, malgré l'excellente partie de cornemuse, fait quelque peu tomber la sauce, mais celle si reprend avec le magique "Pbkata" et ses accords flamboyants de guitare acoustique.

Le disque live de GWENDAL en 1981 est justement l'occasion d'entendre plus d'inédits que de morceaux déjà publiés. À part "Pbkata", les compositions proposées sont toutes originales. Période disco oblige, elle influence grandement le groupe et inspire messieurs Roger Schaub et Olivier Pedron pour des rythmiques bien groovy sur "Le Cheval Qui Rit".

On retrouve cette couleur sur la deuxième partie avec un "San Sebastien Night Fever" très bariolé, disco du côté de la basse et de la batterie, guitare rythmique ska/rocksteady, arpèges ragtime en picking par François Ovide et final country à l'irlandaise. Excellent, tout comme, dans une tonalité plus "sérieuse" (Jean-Marie Renard, qui interagit en espagnol avec le public, y tient !), cette version de "12 Degrés" beaucoup mieux réussie que l'originale de 1975.

Le son, encore une fois, contribue à ce que le plaisir soit égal tout au long de cette sélection. GWENDAL dispose d'une très bonne équipe (Mick Mc Kenna, assisté d'Arnold Dunn et Martin Burrows), la guitare acoustique baigne dans une texture aquatique propre aux années 80, le trio de solistes fous, Bruno Barré, Youenn Le Berre et François Ovide n'hésite pas une seconde à rajouter des chorus pour les échanges violon-sax-guitare-flûte des impros jazz-fusion de la seconde partie.

En bref, ce témoignage concert ne doit pas être ignoré si l'on souhaite explorer l'univers du groupe. Il marque la fin du GWENDAL classique, avant des changements plus importants encore.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


MYRDHIN
Vol. 3 - An Delen Dir (1978)
Référence du folk celtique seventies




CAPERCAILLIE
Delirium (1991)
Mélange de folk et d'eighties


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bruno Barré (violons acoustique et électrique)
- Youenn Le Berre (saxophone ténor, flûte, cornemuse)
- Jean-marie Renard (guitares acoustique et électrique)
- Roger Schaub (basse)
- Olivier Pedron (batterie)
- François Ovide (lead guitare électrique)


1. Caméléon
2. Beenew
3. Pbkata
4. Le Cheval Qui Rit
5. 12°
6. San Sebastian Night Fever
7. Je Pars à Noyac



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod