Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (1006)

Axel BAUER - Radio Londres (2022)
Par NESTOR le 9 Décembre 2022          Consultée 370 fois

Fin 2021, le single "C’est malin" d’Axel BAUER m’avait scotché : émotion, technicité, classe. Ce titre qui avait tout pour lui et pouvait laisser espérer un album à venir plus que réjouissant m’avait totalement envoûté.

Pourtant, lorsque l’album, dont il était annonciateur et dont il est tiré, est sorti, je n’ai pas été plus emballé que ça. Certes, certains morceaux me semblaient plaisants, mais je n’y retrouvais pas la même grâce, la même magie que sur l’unique "C’est malin". Pour faire court, je crois que le principal reproche que je lui faisais était qu’il ne comportait pas 12 titres de la trempe et de l’intensité de ce dernier.
Presque un an plus tard, je me suis repenché sur cet album, et bien m’en a pris car je l’ai redécouvert sous un autre angle, avec un autre état d’esprit.
Surtout, j’y ai trouvé d’autres pépites, à commencer par "A qui n’a pas aimé" qui se révèle également très langoureux et comprend aussi un magnifique solo de guitare tout en finesse et en retenue. Le chant y fait parfois penser à Gérard MANSET.
Mais, il n’y a pas que lorsqu’il utilise des tempi lents et joue la carte de l’émotion qu’Axel BAUER se montre efficace et convaincant. Il l’est également lorsqu’il propose des titres plus dynamiques. C’est ainsi le cas de "L’homme qui court", une chanson qui combine habilement des paroles à la forte musicalité et une instrumentation tout en finesse. Ou bien avec le plus grave et bluesie "Tout l’or du monde". A chaque fois, le propos d’Axel BAUER est pertinent et juste. Son chant du meilleur effet se montre parfois habité comme celui qui transcende "Est-ce ainsi que les hommes vivent".
Même lorsque le chanteur ne tutoie pas le sublime, le résultat reste très agréable, à l’image d’ "Achète-moi une âme" ou de "Le jour s’enfuit", probablement deux morceaux parmi les moins transcendants, sans qu’on ne puisse pour autant les qualifier de dispensables, tant ils restent agréables à l’écoute. Il n’y a guère que le trop bouffi "Le jour se lève" qui, du fait du manque de sobriété de sa production, ne trouve pas grâce à mes yeux.

Mais Radio Londres n’en reste pas moins un disque magnifique qui comprend de très belles pépites, une nouvelle preuve du talent grandissant de Mister BAUER.
Cet album ne doit pas être occulté par les chansons phares qu’il contient.

A lire aussi en ROCK par NESTOR :


THE FRONT
The Front (1989)
Petite perle de rock légèrement seventies




BLACK COUNTRY COMMUNION
Black Country Communion (2010)
Petit bijou de rock soul hyper puissant


Marquez et partagez







 
   ERWIN

 
   NESTOR

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. Radio Londres
2. L’homme Qui Court
3. Achète Moi Une âme
4. Tout L’or Du Monde
5. J’aime ça
6. C’est Malin
7. Est-ce Ainsi Que Les Hommes Vivent
8. Ce Que Tu Ne Sais Pas
9. Envole-toi
10. Le Jour S’enfuit
11. A Qui N’a Pas Aimé
12. Le Jour Se Lève



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod