Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Killing Joke
1981 What This For... !
1985 Night Time
1994 Pandemonium
1996 Democracy
2003 Killing Joke 2003
2006 Hosannas From The Bas...
2012 Mmxii
2015 Pylon
 

- Membre : Jaz Coleman
- Style + Membre : Ministry, Prong
 

 Killing Joke Official Facebook (948)

KILLING JOKE - Killing Joke (2003)
Par ARP2600 le 14 Janvier 2022          Consultée 527 fois

Il faut que la chose soit dite : je déteste les clowns. Déjà quand j’étais petit, j’aimais pas ça. Bref, ça sur la pochette plus le fait qu’il n’y ait pas de titre, c’était assez mal embarqué pour moi, ce onzième Killing Joke. Et pourtant, après un paquet d’écoutes, il faut se rendre à l’évidence, c’est mon troisième album préféré du groupe, après What’s THIS for et Extremities. Non pas parce qu’il leur ressemble mais parce qu’il propose quelque chose de nouveau au contraire, tout en bénéficiant de la grande maîtrise du groupe.

Voilà un hiatus qui a eu du bon en tout cas, ils sont revenus avec les crocs en cette année 2003, ça oui. Comme d’autres, ils ont été inspirés par les busheries de l’année, en Iraq surtout. D’ailleurs, ce n’est pas souvent mentionné, mais un titre de travail pour l’album était « Axis of Evil ». Quelle occasion manquée, je trouve que ç’aurait été nickel pour une telle œuvre. J’ai du mal à comprendre les critiques formulées au sujet de la production et de l’orchestration. Le son est à la fois plus propre que d’habitude et très agressif ici. Une belle alchimie permise également par la contribution très martiale de l’invité Dave Grohl à la batterie. « Listen to the drums » effectivement !

J’aime aussi beaucoup la belle diversité du disque… ça tabasse pas mal, mais sur des tempos et des arrangements bien variés. Enfin, le bon agencement des plages fortes (1,3,5,7,8,10) et (relativement) faibles, à mon sens, aide à rester en haleine tout au long (pas de ventre mou comme sur Pandemonium donc). La voix de Coleman est assez abrasive en moyenne, mais il varie assez pour que ça passe de ce côté-là aussi, même si on pourra être sceptique quant à sa voix de goule sur « Total Invasion » et « Dark forces »… mais bon, on ne peut pas lui reprocher d’avoir expérimenté, c’est promis, il ne l’a plus fait après. Bref, pour moi, un must de Killing Joke, avec mention spéciale pour l’incroyable groove de « Blood on your hands » et la puissance du final « The House that pain built ».

Note : 4,5/5

A lire aussi en INDUS :


RAMMSTEIN
Sehnsucht (1997)
Ich liebe dich




RAMMSTEIN
Herzeleid (1995)
Rrrrrrammm------steinnnnnnnn !


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
   ARP2600

 
   (2 chroniques)



- Jaz Coleman (chant et claviers)
- Geordie Walker (guitares et basse)
- Martin 'youth' Glover (basse)
- Paul Raven (basse)
- Dave Grohl (batterie)


1. The Death & Resurrection Show
2. Total Invasion
3. Asteroid
4. Implant
5. Blood On Your Hands
6. Loose Cannon
7. You'll Never Get To Me
8. Seeing Red
9. Dark Forces
10. The House That Pain Built
- Bonus Track :
11. Wardance



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod