Recherche avancée       Liste groupes



      
ART-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Gilles SNOWCAT - Moko-moko Collection (2012)
Par MARCO STIVELL le 16 Février 2012          Consultée 924 fois
Je ne suis pas amateur d'alcool, mais je sais que le vin est une de ces créatures (on le personnifie souvent, après tout) comestibles qui se bonifie avec les années, bien qu'il faille veiller à ne pas trop abuser sur le temps de repos. Lorsqu'on le décante ensuite, pour les amateurs c'est comme monter au septième ciel. J'ai ressenti sensiblement la même chose avec le Moko-Moko Collection de Gilles SNOWCAT.

Premier vrai album de l'artiste en solo parallèlement à Awaken et suite à de nombreux singles ou EPs, cette expérience est née à Saigon, a continué de grandir dans un quartier turc de Bruxelles (la ville de résidence de l'artiste comme chacun le sait) avant de réellement aboutir au Japon. Gilles SNOWCAT s'est entouré de nombreux musiciens amis de longue date en collaborant à distance ou en les rencontrant directement comme l'artiste japonaise Ai Nagao. Cette influence d'invités, différant à quasiment chaque chanson, empêchent l'oeuvre de se situer à une échelle de réalisation de groupe comme pouvaient l'être les anciennes d'Awaken, mais nous allons voir que c'était pour le meilleur.

Car Moko-Moko Collection est indéniablement la meilleure oeuvre de Gilles SNOWCAT. L'artiste nous a souvent habitués par le passé à des compositions et des reprises pour lesquelles le public se demandait systématiquement s'il était sérieux ou non, comment il fallait prendre ses idées... Il est vrai que l'artiste possède un humour légendaire, mais dites-vous bien que cette oeuvre est sa plus sérieuse, en dépit de parti-pris qui resteront facilement contestables aux yeux de certains. Par exemple, on peut parler des choix de sons, de la voix, de la production à propos de laquelle l'artiste pense toujours qu'une trop propre enlève de la vie à la musique... Autant de choses qui peuvent toujours choquer, mais qui si l'on accepte de faire un effort, peuvent se révéler agréables, comme le concept du disque.

Gilles SNOWCAT a choisi ce titre, Moko-Moko Collection, en pensant à quelque chose de "doux, de floconneux", quelque chose qui se rapporte à la recherche du plaisir, à l'hédonisme, bien que certaines chansons ne renient pas leur caractère mélancolique, voire déchirant. A ce titre, la hargne et le tranchant de "My Best Friend Is My Own Ghost" s'éloignent grandement de l'ambiance nocturne et feutrée d'un "Room 211" ou d'un "Legs & Liquor", ou encore du jazzy "Moko-Moko". La voix toujours grave se pose en fil directeur, semble peu disposée à faire ressortir des mélodies (sauf sur "Moko-Moko") mais apporte à elle seule cette touche qui n'appartient qu'à l'artiste. Ce sera juste meilleur que d'habitude, la faute à des compositions vraiment très inspirées.

On remarquera que chacune dans son genre, conformément à cette quête fixe d'émotions, apporte son lot de considérations qui la rend hypnotique, et ce n'est pas nécessairement du à la répétitivité. Pourtant, on a cette impression de ne jamais savoir exactement où l'on va et c'est aussi en partie pour cela que cette oeuvre est des plus intéressantes. Le but de Gilles SNOWCAT était d'aller chercher la musique là où elle n'était pas censée être, une vision artistique dans des situations qui ne savent pas qu'elles en sont. Une démarche qui peut faire penser à celle de Bowie et Eno période Berlin, mais différente et moins froide, plus personnelle. Il ne sera donc pas incongru d'entendre passer de nombreuses séquences reggae à la moulinette qui les mixe avec du rock progressif (le milieu de l'album, avec les pavés "I Could Live in an Airplane" et "Rites of the Circling Food") et des éléments asiatiques, l'univers de coeur de l'artiste. C'est d'autant plus remarquable car la production moins tape-à-l'oreille que ce que l'on entend régulièrement recèle des détails considérables en matière d'arrangement. Il faut bien tendre son organe auditif et essayer de les attraper tous comme les Pokémon, des vagues et effets de synthés divers aux guitares multiples qui se cachent au milieu. Ca fourmille et c'est un régal, tout comme ces compositions déjà très bien faites.

"Kaisô", "Three Kinds of Milk", "Legs & Liquor" sont de ces reggae tendres et subtilement alambiqués, mais on se délectera tout autant des intentions plus rock de "Lady Gomi" ou "My Best Friend Is My Own Ghost". Les voix asiatiques ou de Irène Csordas (des Narcotic Daffodils) y forment un contrepoint étrange, ou des réponses à la fois hantées et sucrées pour celle déjà caressante de Gilles SNOWCAT. Les basses sont inspirées, tout comme le reste de l'instrumentation, ponctué de soli de guitares et d'interventions de claviers avenants. Les fans de rock progressif s'arrêteront sur le milieu du disque, certes lui aussi habité par la malice du concepteur, mais qui représente une aventure passionnante et encore une fois dans la lignée de ce que l'on pouvait espérer de mieux venant de l'artiste. Les images des villes du Japon éclairées de nuit (comme Beppu Nights ?) ne seront pas incongrues, complètement normales même.

Objectivement, je me contenterai de noter Moko-Moko Collection comme un très bon disque, alors que de manière plus personnelle, il représente de loin l'expérience la plus enrichissante qu'a pu proposer Gilles SNOWCAT. Un disque avec ses parti-pris, qui ne s'écoute pas comme on peut écouter d'autres très bons disques qui sont réalisés et publiés de manière plus accessible, mais qui à son échelle reste sans nul doute l'une des meilleures surprises parmi ces enregistrements "à petits moyens". Ca valait le coup d'attendre...

4/5 objectif mais 4,5 subjectif.

Sortie le 22 février.
Page de l'album : http://gillessnowcat.com/music-2/mokomoko-collection/
Pour écouter des extraits : http://www.its-oh.net/index.php?option=com_muscol&view=album&id=29&Itemid=31




Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Kaisô
2. Three Kinds Of Milk
3. Room 211
4. Lady Gomi
5. I Could Live In An Airplane
6. Rites Of The Circling Food
7. Legs & Liquor
8. My Best Friend Is My Own Ghost
9. Moko-moko



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod