Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Harmonia
- Membre : Neu!, Organisation, Karl Bartos , Klaus Dinger
 

 Site Officiel (1020)

KRAFTWERK - Computerwelt (1981)
Par WALTERSMOKE le 9 Juin 2013          Consultée 465 fois

Comment arrêter KRAFTWERK ? Si l'on exclut le difficile Radioactivity, la discographie du quatuor allemand ne connait aucune baisse de régime depuis Autobahn. Computer World, sorti en 1981, n'aide en rien à stopper cette folie qualitative, au contraire. Même si, pour le coup, il y a quelques points sur lesquel il convient de rebondir, Computer World contient suffisamment d'arguments pour convaincre.

En 34 minutes, Hütter, Schneider et Bartos, aidés par le membre extérieur Schult, parlent des ordinateurs et de tout ce qu'on peut faire avec. Si les précédents thèmes étaient déjà bien parlants, celui-là l'est encore plus, et se dote même d'un caractère des plus modernes, notamment en 2013. Si Computer World n'est pas une oeuvre de propagande pro-technologique, elle s'en rapproche grandement. L'heure est à l'émerveillement, à l'éloge des possibilités infinies données par l'ordinateur. C'est ainsi que l'on passe de l'ordinateur comme jouet ("Pocket Calculator", "Home Computer") à moyen de communication ("Computer World") en passant par les rencontres virtuelles (Computer Love). Au passage, KRAFTWERK se permet même d'initier la techno telle qu'on a l'habitude de la voir des nos jours avec un "Numbers" d'anthologie.

Quelques longueurs peuvent néanmoins parasiter l'album, une fois le concept retiré. La répétitivité de Computer World peut en effet finir par lasser au bout de plusieurs écoutes, et c'est ce qui le rend plus fragile que The Man Machine, par exemple. Dans l'ensemble, il s'agit quand même d'un bien bel opus, à ajouter à la liste des grands albums de KRAFTWERK. Il est par contre regrettable que le trio (où est Flür ?) n'ait pas un peu continué dans cette voie, bien qu'Electric Café soit un bon successeur.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
... Live ... (1980)
Un premier live génial




Klaus SCHULZE
The Schulze-schickert Session (2013)
Klaus et Günther font un album


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Ralf Hütter (chant, arrangements électroniques)
- Florian Schneider-esleben (chant, arrangements électroniques)
- Karl Bartos (percussions électroniques)
- Wolfgang Flür (percussions électroniques)


1. Computerwelt
2. Taschenrechner
3. Nummern
4. Computerwelt 2
5. Computer Leibe
6. Heimcomputer
7. It's More Fun To Compute



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod