Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Magazine, Public Image Limited
- Style + Membre : The Cure

SIOUXSIE AND THE BANSHEES - A Kiss In The Dreamhouse (1982)
Par RICHARD le 21 Octobre 2018          Consultée 195 fois


Si vous demandez à n'importe quel fan de SIOUXSIE AND THE BANSHEES son album préféré, il vous répondra très certainement Juju. Il est vrai que cet album sorti en 1981 est la représentation parfaite que l'on peut se faire de l'Icequeen. Une invitation à un sabbat crépusculaire, la quintessence de l'univers gothique. Ce n'est pas mon cas. En effet, A Kiss in The Dreamhouse est pour moi la porte d'entrée idéale pour découvrir le monde baroque et foisonnant de la très sensuelle Siouxsie et de ses harpies.

Les Anglais ont toujours su proposer des ambiances particulièrement atypiques, solides et définitivement addictives. Cet album paru en 1982 ne déroge pas à la règle. Les Londoniens se renouvellent à chaque opus. Exit les sonorités gothiques, bienvenue dans un monde psychédélique où tous les sens sont mis en exergue. Le groupe ne quitte évidemment pas son identité sombre mais celle-ci est bariolée de couleurs vives et agressives. Neuf titres et autant de tableaux sonores. Ce qui frappe à l'écoute, c'est la richesse des ambiances et des arrangements.

On passe du particulièrement étouffant «Obsession» (ses cloches et cette respiration malsaine) au totalement barré « She's a Carnival » et son orgue déjantée. A l'image du superbe « Circle», l'auditeur est pris dans un tourbillon que rien ne semble devoir arrêter. La tête tourne, et ce ne sont pas le jazzy «Cocoon» (un titre pré COCTEAU TWINS) ou le terrible «Painted Bird» qui perturberont cette sensation délicieuse.
Tout semble uni, cohérent. Au jeu discret du guitariste John McGeoch répondent les désormais classiques roulements tribaux de Budgie. Puis comme à son habitude, la voix de Siouxsie développe aussi bien mille désirs que mille tourments.

Vous l'aurez sans doute compris, de tous les albums de SIOUXSIE AND THE BANSHEES, The Kiss In The Dreamhouse est mon préféré. Peut-être parce que transformer de terrifiants cauchemars en de merveilleux rêves est tout simplement remarquable. Magnifique.

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


HUMAN TETRIS
Memorabilia (2018)
Bons baisers de Russie.




LEBANON HANOVER
Let Them Be Alien (2018)
Duo de glace.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
   RICHARD

 
   (2 chroniques)



- Siouxsie Sioux (chant, cloches sur 3)
- Steven Severin (basse, orgue sur 7)
- John Mcgeoch (guitare, claviers)
- Budgie (batterie, harmonica sur 9)
- Caroline Lavell (violoncelle sur 3)
- Anne Stephenson (violon sur 3 et 9)
- Virginia Hewes (violon sur 3 et 9)


1. Cascade
2. Green Fingers
3. Obsession
4. She's A Carnival
5. Circle
6. Melt!
7. Painted Bird
8. Cocoon
9. Slowdive



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod