Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1978 1 The Scream
1979 Join Hands
1980 Kaleidoscope
1981 Juju
1982 1 A Kiss In The Dreamhouse
1984 Hyaena
1986 Tinderbox
1988 Peepshow
1991 Superstition
1995 The Rapture

ALBUMS LIVE

1983 Nocturne
2003 Seven Year Itch

COMPILATIONS

1981 Once Upon A Time/The Singles
1992 Twice Upon A Time
 

- Membre : Magazine, Public Image Limited
- Style + Membre : The Cure

SIOUXSIE AND THE BANSHEES - Twice Upon A Time (1992)
Par RICHARD le 8 Septembre 2023          Consultée 428 fois

Les temps sont vraiment devenus définitivement durs et ce même pour de merveilleuses icônes. Prenez ainsi le cas de la superbe SIOUXSIE. Elle vient d'effectuer une tournée cet été des principaux festivals européens et le verdict pour ses prestations est cruel et sans appel : si le plaisir de retrouver l'Anglaise demeure naturellement intacte, constater qu'elle n'a plus de voix, alors que c'était l'un de ses atouts majeurs fait vraiment mal, pour ne pas dire plus. Voilà pourquoi se (re) pencher sur ses anciennes productions avec ses acolytes des BANSHEES sans pour autant être masochiste peut faire le plus grand bien.

Lorsque Twice Upon A Time sort en octobre 1992, les BANSHEES sont dans une impasse qui semble bien être irrémédiable. Si Superstition, leur dernier album paru un an plus tôt, a connu un massif succès commercial entre autres outre-Atlantique, l'engouement sur le plan artistique a nettement été plus retenu. Les belles années de création sont incontestablement derrière eux. Cette compilation fait donc suite à Once Upon A Time et couvre les singles parus lors de la décennie 1982-1992. Disons-le tout net, si ces dix-huit titres sont une introduction correcte pour celle ou celui désirant découvrir ce monde unique, ils ne montrent cependant que par intermittence la puissance créatrice, le foisonnement d'émotions qui est l'essence même de ce projet.

Les choses débutent pourtant bien avec le superbe single "Fireworks" qui plaçait en 1982 les BANSHEES sur l'échiquier new wave psychédélique comme ses plus dignes représentants. La voix fascinante de la SIOUX et la guitare tranchante du génial écossais McGeoch dessinent un morceau incisif qui finit en un véritable tourbillon. Les années 1980-1982 sur le plan artistique sont sans doute les plus riches. Une preuve ? "Slowdive" et "Melt" issus de A Kiss In The Dreamhouse (leur meilleur album). La section étrange et étouffante de cordes pour le premier et le fort érotisme lancinant pour le second montrent toute l’originalité dont est alors capable Madame BALLION. A ce moment précis, tout semble donc lui réussir.

Mais à partir de 1983 sans que les BANSHEES deviennent inintéressants, les choses changent, deviennent moins fluides. Les Anglais proposent des albums plus que corrects (avec des faces-B * des singles encore plus pertinentes) mais il semble maintenant à chaque fois manquer quand même le petit plus pour que l'adhésion soit totale. Exemple amère ? Le jour où "Dear Prudence", la reprise gracile des BEATLES avec Robert Smith de CURE à la guitare se retrouve à la tête des charts britanniques et devient le single le mieux classé depuis la création du groupe. Tant d'effort et d'atypisme pour être couronné pour une cover ? Ce qui manque aux BANSHEES, c'est une solide ligne directrice. On peut tout autant y voir comme un refus permanent des conventions et du cirque de l'industrie musicale, une soif de liberté totale mais dont le groupe avec le temps en paiera le prix.

Cet éparpillement épuisant se matérialisera par exemple sur le douloureux Through the Looking Glass (1987), le fade album de reprises dont seront extraits "The Passenger" de l'Iguane et "This Wheel's On Fire" de DYLAN. Cette décennie est incontestablement tournée vers des horizons plus pop qui seront dès lors de véritables montagnes russes pour l'auditeur. Le clivant "Kiss Them For Me" avec ses effluves dance et son tabla indien en est un bel exemple. Le meilleur alternera avec le pire. Une chose demeure néanmoins certaine. On ne pourra jamais enlever à SIOUXSIE et ses compères cette volonté d'essayer de sonner différemment, encore et toujours.

Sinon, comment expliquer la présence déconcertante et réjouissante d'un accordéon sur l'énergique "Peek-A-Boo" ou la superbe section (de nouveau) de cordes quasi classique sur le sombrement majestueux "Dazzle". On ne le dira jamais assez, mais l'une des forces d'attraction demeure (feu) la voix de SIOUXSIE. Elle passe par tous les états pour délivrer sa dose de grand frissons. L'Anglaise distille ainsi les émotions sans forcer comme sur le superbement pop "Shadowtime" (l'un de mes titres préférés) ou se montre bien plus vindicative sur le classique "Candyman" qui traite des abus faits sur les enfants. Les Banshees se montrent tour à tour lyriques, directs, foutraques, baroques, surprenants.

Cette compilation, vous l'aurez sans doute compris, n'ouvre que partiellement le rideau sur l'univers magique de SIOUXSIE AND THE BANSHEES. Si ce panorama restreint vous a cependant créé un intérêt certain, vous savez ce qu'il vous reste à faire : vous précipiter sur les albums !


* A ce titre, le très beau coffret B-Sides and Rarities Box Set (2004) se doit d'être écouté car il démontre toute la richesse artistique du projet.

A lire aussi en ROCK par RICHARD :


MEPHISTO WALZ
Thalia (1995)
Encore un classique des musiques sombres




BROTHERHOOD OF PAGANS
Tales Of Vampires (1995)
Un classique goth


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. Fireworks
2. Slowdive
3. Melt!
4. Dear Prudence
5. Swimming Horses
6. Dazzle
7. Overground
8. Cities In Dust
9. Candyman
10. This Wheel's On Fire
11. The Passenger
12. Peek-a-boo
13. The Killing Jar
14. The Last Beat Of My Heart
15. Kiss Them For Me
16. Shadowtime
17. Fear (of The Unknown)
18. Face To Face



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod