Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARDCORE  |  STUDIO

Commentaires (21)
Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bad Brains, Black Flag
- Membre : Metallica, Black Star Riders, Alice Cooper
 

 Site Officiel (226)

SUICIDAL TENDENCIES - Suicidal Tendencies (1983)
Par RED ONE le 5 Décembre 2014          Consultée 1785 fois

En 1981, Mike Muir fondait les SUICIDAL TENDENCIES à Venice Beach (Californie) en compagnie de quelques copains de lycée. De ces premiers soubresauts embryonnaires, il ne reste pas grand chose à part quelques enregistrements démo quasiment introuvables à l'heure actuelle. En ces années là, le line up des "SxTx" ne cesse d'ailleurs de changer quasiment tous les 3 mois. Les membres du groupe entretiennent bien vite une réputation sulfureuse sur la scène californienne, en raison de leurs liens supposés avec les gangs latinos de la côte Ouest.
L'allure vestimentaire des musiciens ne joue pas forcément en leur faveur : arborant fièrement bandanas bleus, casquettes relevées et larges chemises à carreaux (soit le look classique des gangsters chicanos), les SUICIDAL TENDENCIES imposent rapidement une esthétique qui dérange dans le milieu punk, et la violence des concerts organisés par le groupe n'améliore en rien la situation auprès des autorités. Si quelques uns des membres du groupe ont effectivement pu avoir quelques liens avec certains gangs, il semblerait cependant que les relations entre les SxTx et le milieu criminel soient avant tout une légende urbaine.
Néanmoins dès leurs débuts, SUICIDAL imprime son identité : le groupe et ses fans sont une seule et même "famille", la Suicidal Family, entité protéiforme aux multiples ramifications. Une philosophie communautaire finalement pas si éloignée que ça de l'esprit des gangs, mais qui est ici repensée à des fins artistiques et festives.

Nous voici déjà en 1983. Alors que la Bay Area californienne résonne bruyamment des hurlements thrash de METALLICA et de SLAYER, le gang punk de Mike Muir sort son premier album éponyme. Le line-up du groupe est alors constitué, outre Muir au chant, de Grant Estes (guitare), Louiche Mayorga (basse) et Amery Smith (batterie). Un line-up qui, tout comme ses nombreux prédécesseurs, ne fera pas long feu, évidemment.
Néanmoins, malgré cette instabilité humaine permanente (une future constante de l'histoire du groupe), le premier effort estampillé SUICIDAL TENDENCIES peut assurément être vu comme l'un des opus les plus importants de l'histoire du punk hardcore, voir même du punk tout court.

Bien loin du thrash metal funkisant que les SxTx développeront par la suite au début des années 1990, le premier album du groupe témoigne encore d'un son furieusement hardcore, agrémenté d'une rage propre à la scène californienne. La voix claire de Mike Muir, reconnaissable entre mille, pose déjà les jalons des futurs aspects mélodiques du combo américain. Le propos est déjà fortement politisé ("Two Sided Politics", "I Shot The Devil", "Fascist Pig", "Institutionnalized"), néanmoins l'esprit festif y est total et cet album donne furieusement envie de remuer dans tous les sens, à l'occasion de quelques rampes au skate park du coin. "I Saw Your Mommy", réminiscence des débuts lycéens du combo, exprime déjà l'un des autres aspects majeurs de l'identité SUICIDAL, à savoir un humour omniprésent et des blagues potaches dignes des cours d'école. En dépit de son nom ("Tendances Suicidaires"), le groupe véhicule dès ses débuts une énergie diaboliquement positive.
L'histoire autour de la chanson "I Shot The Devil" est pour sa part bien connue. Le titre original devait être "I Shot Reagan", mais craignant de se faire censurer, le groupe a changé le titre. Une rumeur prétend que c'est le FBI lui-même qui est à l'origine de ce changement de titre, mais il s'agit là encore d'une autre légende urbaine. Dès son premier opus, SxTx pose solidement les bases de sa propre mythologie.

Curieusement, cet effort brillant de la première mouture du combo californien ne sera qu'un one shot. En effet dès 1984, Mike Muir enterre provisoirement le groupe et les SUICIDAL TENDENCIES changent alors de nom pour devenir "Los CYCOS", éphémère projet punk qui ne sortira aucun album mais qui posera les jalons du second opus des SxTx, Join The Army, qui ne sortira pas avant 1987.

Que rajouter ? Pas grand chose, le contenu sonore de cet album parle pour lui même. Marchant sur les traces de leurs glorieux aînés BLACK FLAG et BAD BRAINS, y ajoutant un poil de sonorités plus lourdes (même si les guitares ne sont pas encore aussi heavy qu'elles ne le seront dans les années à venir), SUICIDAL TENDENCIES s'affirme déjà en 1983 comme l'une des valeurs sûres du punk hardcore américain des origines. Quasiment tous les titres de ce premier album sont ainsi des tubes cultes, des classiques indémodables qu'on ne saurait trop vous recommander pour découvrir le genre.
Ce premier album éponyme possède toutes les clés pour comprendre l'évolution d'un style qui, dans les années 1980, va bien vite se retrouver à la croisée des chemins. Car si les bases du groupe sont ici fondamentalement punk (voir même skate punk), l'évolution vers le thrash metal et le crossover ne va pas tarder à poindre le bout de son nez, et quelques titres ici présents l'annoncent déjà.

Un vrai classique donc, à mettre entre toutes les oreilles.

IIIIIIII-NSTITUTION !!!!!!

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


BLACK FLAG
Loose Nut (1985)
ANNIIIIIIIHILAAAATE !!!!!




The EXPLOITED
Fuck The System (2003)
Toi aussi, baise le système


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Mike Muir (chant)
- Grant Estes (guitare)
- Louiche Mayorga (basse)
- Amery Smith (batterie)


1. Suicide's An Alternative / You'll Be Sorry
2. Two Sided Politics
3. I Shot The Devil
4. Subliminal
5. Won't Fall In Love Today
6. Institutionalized
7. Memories Of Tomorrow
8. Possessed
9. I Saw Your Mommy...
10. Fascist Pig
11. I Want More
12. Suicidal Failure



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod