Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE/FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Happy RHODES - Ecto (1988)
Par MARCO STIVELL le 10 Avril 2017          Consultée 290 fois

Nouveau disque sorti en cassette audio, Ecto ne paraît que deux ans après les trois premiers, en 1988. La particularité notable sur le long terme est que les fans de Happy RHODES, au moment de créer un fan-club, ont choisi ce mot personnalisé, s'appelant logiquement Ectophiles.

C'est que le morceau correspondant parle d'un esprit-fantôme qui veut communiquer d'une manière viscérale, quitte à s'inviter dans une chambre à coucher. Du Happy RHODES tout craché, avec l'emploi d'une basse syncopée type latino et des feedbacks de guitare électrique. La chanteuse et son univers peuvent si facilement "attraper" et garder captif !

Le début de l'album a une couleur extraterrestre avec "I'm Going Back". Le rythme lent et tribal, comme pour une condamnation, se rapporte au gothisme mais l'ambiance est décalée, bien étrange avec les sons des synthés. On ressent la même chose sur "I Don't Want to Hear It" et sa mélodie d'un autre temps, d'une autre dimension avec les changements surprenants de registre vocal de la part de la demoiselle, du grave à l'aigu et inversement. Sans parler des synthés bizarroïdes du pont !

La valse "If Love Is a Game, I Win" est joliment ensorceleuse avec sa mélodie enfantine, ses boucles bien choisies, la drumbox qui a un son de tambourin et la chanteuse qui se dédouble entre ses deux voix principales. Quelle merveilleuse sorcière, on lui pardonne de vouloir mener la partie !

Le timbre de la boîte à rythmes redevient classique sur "I Won't Break Down", toujours lent bien sûr mais avec une bonne dynamique. Pour du fait-maison rudimentaire, c'est classe. De même, la valse "I Cannot Go On" façon "Bal des vampires". "I cannot live without my hopes and my dreams", "je ne peux pas vivre sans mes espoirs et mes rêves", qui voudrait les lui enlever, à cette jeune fille ? Comme sa guitare électrique, dont elle joue si bien !

D'ailleurs, après un début d'album très synthétique, il faut attendre le troisième morceau pour retrouver la guitare acoustique, soutenue par une basse mutine, à l'instar du chant. On croirait presque Happy RHODES anglaise, interprétant telle une fileuse cet amour de Titania et d'Obéron, puisque le texte reprend des éléments d'A Midsummer Night's Dream (le Songe d'une Nuit d'Eté) de William SHAKESPEARE. Grâce aux éléments baroques et champêtres, on pense aux meilleurs morceaux des chanteuses folk britanniques. "Stunning!" (éblouissant) comme ils disent.

Puisque Kimberley favorise le trois temps rythmiques sur ce disque, continuons avec l'excellent "Off From Out From Under Me" où elle nous amène encore en terrain folk mais s'amuse à nous lâcher en pleine forêt de Brocéliande ou de Sherwood pour jouer à cache-cache. Il y a de ça sur "I Cannot Go On" également. Il faut lui courir après sur "Poetic Justice" (cette basse goûteuse !), où elle-même dit chercher des faiseurs de vers plus terre-à-terre que la moyenne.

"Ode" et ses arpèges cristallins répétitifs font beaucoup penser à Anthony PHILLIPS, l'ex-guitariste de GENESIS, pour l'envie de garder même les frottements de doigts sur le manche de la guitare, réverbérés et passés à l'effet écho. Et ces harmonies vocales, elles sont si belles !

Par rapport aux disques précédents et en dehors de la qualité des chansons, le point positif et distinctif reste l'emploi de la basse, plus prononcé. Comme chaque disque de cette période, le CD propose des bonus. "Look for the Child" possède un beau refrain et un superbe texte sur l'âge adulte difficile et la nécessité de ne pas perdre l'enfance de vue. "When the Rain Came Down" est également merveilleux avec ses percussions tribales et ses escapades folk. À écouter donc.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par MARCO STIVELL :


GANDALF
From Source To Sea (1988)
Doux et limpide




ENYA
Shepherd Moons (1991)
Le meilleur d'Enya


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Happy Rhodes (chant, claviers, basse, guitares)


1. I'm Going Back
2. If Love Is A Game, I Win
3. Would That I Could
4. Off From Out From Under Me
5. Project 499
6. I Won't Break Down
7. If So
8. Ecto
9. I Cannot Go On
10. Ode
11. Don't Want To Hear It
12. Poetic Justice
13. To Be E. Mortal
14. Look For The Child (bonus Cd)
15. When The Rain Came Down (bonus Cd)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod