Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Queen, Ac/dc

The DARKNESS - Pinewood Smile (2017)
Par GEGERS le 2 Décembre 2017          Consultée 484 fois

Vous le saviez sans doute déjà, mais le ciel n'est pas bleu. Non, c'est une illusion. Le ciel est transparent, bien sûr. Lorsque la lumière, blanche, émise par le soleil frappe l'atmosphère, les rayons sont absorbés et viennent percuter la surface de la Terre. Mais les rayons de longueur d'onde plus courtes ne traversent pas l'atmosphère, ils sont diffusés. Dans le spectre des lumières visibles, cela concerne le bleu. Donc, le ciel bleu, c'est une illusion. Un peu comme le rock pour The DARKNESS. Notre esprit nous trompe, par un truchement quelconque, il nous laisse à penser que le groupe britannique porte bien haut le flambeau d'un hard rock décomplexé. C'est un trompe-l’œil. En fait, le nouveau The DARKNESS, c'est de la soupe. Pas vraiment la même texture.

Quel est le projet ? Si on se réfère à son premier album, même si l'identité du groupe a depuis évolué à de nombreuses reprises, l'objectif semble (ou semblait) être de proposer un hard rock raisonnablement débridé, plein de références aux grands du style, AC/DC et QUEEN en tête, et surtout marqué par la présence de mélodies de qualités et de refrains marquants. Pinewood Smile est autant dénué de moments intéressants que sa pochette est moche. Que retenir ? Le single, "All The Pretty Girls" fonctionne et constitue un très bon morceau d'ouverture, avec sa rythmique frénétique et son refrain raisonnablement "bombastic". Il y a là un projet, un peu daté certes, mais sincère et efficace, qui donne espoir en un bon album.

Et puis, sans crier gare, le groupe devient une sorte d'entité parodique vaguement rock. Comme si The DARKNESS avait franchi la ligne jaune et ne savait plus faire la différence entre en faire beaucoup et en faire trop. Si le groupe ne s'était jamais pris au sérieux, il semble cette fois carrément s'en foutre, alignant des plans vaguement construits ("Buccaneers of Hispaniola"), reprenant un riff qui aurait pu être écrit par AC/DC en baragouinant des paroles d'hétéros inquiets du maintien de leur virilité ("Solid Gold"). C'est plat, sans aucune envergure ni envie, si loin des qualités de l'album-culte de 2003. Pinewood Smile est une vaste blague à l'écoute de laquelle l'auditeur passe son temps à rechercher la cohésion, l'inspiration et surtout l'accroche ! Le refrain risible et enfantin de "Southern Train" est symptomatique de cette tendance du groupe à confondre simplicité et abrutissement sur cet album, tout comme celui de "Japanese Prisoner of Love", résolument autoparodique.

Les intonations de Justin Hawkins se font cette fois horripilantes, là où elles étaient appréciables sur les réalisations passées. Il est difficile de mettre le doigt précisément sur ce qui a bien pu se passer, mais The DARKNESS n'est plus que l'ombre de lui-même. Rien, ici, ne joue en faveur du groupe britannique, qui ne se fait finalement hard qu'en de rares reprises, préférant un rock propret, parfois mielleux ("Lay Down With Me, Barbara", "Happiness), qui ne provoque qu'un sentiment de lassitude chez l'auditeur. The DARKNESS, c'est bien dommage, est devenu un groupe laborieux et totalement étranger d'un fun décomplexé dont il souhaite pourtant se faire le porte-voix. Fort, fort, fort dommage

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


Herman RAREBELL
Acoustic Fever (2013)
Scorpions, copyright herman "ze german"




GOTTHARD
D-frosted (1997)
Pépites acoustiques.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Justin Hawkins (chant, guitare)
- Dan Hawkins (guitare)
- Frankie Poullain (basse)
- Rufus Tiger Taylor (batterie)


1. All The Pretty Girls
2. Buccaneers Of Hispaniola
3. Solid Gold
4. Southern Trains
5. Why Don't The Beautiful Cry?
6. Japanese Prisoner Of Love
7. Lay Down With Me, Barbara
8. I Wish I Was In Heaven
9. Happiness
10. Stampede Of Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod