Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Ulvaeus & Andersson
 

 Site Officiel (254)

ABBA - The Visitors (1981)
Par ERWIN le 4 Janvier 2014          Consultée 1708 fois

C'est en novembre 81 que les scandinaves d'ABBA vont mettre une ligne finale sur leur formidable discographie. L'ambiance s'annonce bien différente de leurs précédents opus. Éthérée, stressante, la photo de couv ne laisse aucune place au doute. Deux ans après le divorce de Bjorn et Agnetah, c'est aujourd'hui au tour de Benny et Frida d'annoncer la fin de leur couple. On connaît la culture suédoise, la place qu'ils accordent à la tolérance. Certes... Mais deux couples divorcés, cela fait beaucoup pour un seul groupe, aussi légendaire soit-il !

D'ailleurs les préoccupations sont belles et bien là, après "The winner takes it all" sur le précédent album, "One of us" et "When all is said and done" continuent d'explorer les méandres des séparations. "When all is said and done" est pourtant plus fataliste que réellement triste, Frida y chante avec beaucoup de dévotion et la chanson, bien que peu plébiscitée par les fans du groupe est superbe. Agnetha chante "One of us" qui deviendra le hit majeur de l'album, une appellation peu réaliste pour le groupe, habituée depuis longtemps aux premières places du billboard. Il y a toutefois un classique dans cette dernière galette : le mélodique "Head over heels" dont les refrains sont tout bonnement enchanteurs.

En revanche, il y a une nette évolution entre le son disco, puis dance pop du groupe et les velléités déployées sur cet album, plus innovateur que les autres. Ainsi le titre d'introduction "The visitors" penche carrément vers la new wave, avec pas mal d'à propos. Il semble que les B's aient eu envie d'investir d'autres terrains de chasse à la fin d'ABBA. On remarquera notamment le son de guitare sur « Two for the price of one » ou les B’s reprennent le pouvoir du chant... Ils ne l’auront finalement jamais totalement abandonné. On dirait de la petite New Wave éléctro pop comme on en faisait en France à l’époque.

L’ambiance mélodramatique de « Let the music speak » est quasiment baroque avec des arrangements assez judicieux. Enfin, la carrière d’ABBA s’achève sur la boite à musique de « Like an angel passing through my room »... C’est assez logique quand on y pense, même si la chanson n’est pas vraiment à la hauteur de leur gloire. Frida et Agnetah resteront dans l’histoire comme deux sex symbol torrides, Bjorn et Benny comme deux compositeurs plus talentueux que prolifiques.

La photo de l’album les représente posant dans le studio du peintre Julius Kronberg, plus précisément devant le tableau « Eros », un pied de nez final au destin ?... L’amour fut, est, et restera la principale préoccupation des chansons d’ABBA, groupe pop par excellence, et l’un des plus gros vendeurs de l’histoire de la musique puisque seulement devancé par ELVIS, les BEATLES et Michael JACKSON, à égalité avec MADONNA et Elton JOHN...

A lire aussi en POP par ERWIN :


Robbie WILLIAMS
Escapology (2002)
Sans échappatoire.




STING
The Last Ship (2013)
Un homme se penche sur son passé

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. The Visitors
2. Head Over Heels
3. When All Is Said And Done
4. Soldiers
5. I Let The Music Speak
6. One Of Us
7. Two For The Price Of One
8. Slipping Through My Fingers
9. Like An Angel Passing Through My Room



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod