Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (214)

La SOURIS DEGLINGUEE - La Citée Des Anges (1984)
Par NESTOR le 19 Avril 2018          Consultée 215 fois

Après 3 albums relativement homogènes, c’est avec La Cité des Anges que LA SOURIS DEGLINGUEE laisse transpirer les prémices de son évolution future. Ce disque constitue en effet un excellent compromis entre le bouillonnement rock'n'roll des débuts et la musique bien plus bigarrée et plus cosmopolite qui animera le groupe par la suite, jusqu’à trouver son apogée dans la première moitié des années 90.

La Cité Des Anges est également le dernier album composé avec des titres datant en grande partie des débuts du groupe. Ce qui n’a rien de très surprenant si l’on considère qu’à ses débuts, le groupe a enchainé les sorties d’album a un rythme effréné. Pourtant, celui-ci se démarque de ses 3 devanciers en intégrant de manière plus sensible une diversité musicale jusqu’alors uniquement frémissante. Le premier changement notable est l’intégration de cuivres avec l’arrivée de Michel Gefflot (dit Muzo en référence au duo qu’il formait avec Jean Pierre, dit Placid). Le saxophoniste intervient notamment sur "La cité des anges", "International Raya Fan Club", où il apporte une richesse et une pointe d’originalité au son du groupe. Mais au-delà de l’arrivée de ce nouvel instrument, on ne peut que constater que le langage de LA SOURIS DEGLINGUEE s’enrichit considérablement. Que ce soit au niveau des thèmes abordés, mais surtout des ambiances musicales explorées.

On voit ainsi apparaitre ce qui s’apparente au premier slow du groupe avec le lancinant "Nostalgique" qui dresse un panorama émouvant des paysages parisiens chers à LA SOURIS. Mais également ce qui pourrait être le premier morceau reggae du groupe (les précédentes tentatives dans ce domaine s’apparentant plus à du timide ska) avec "International Raya Fan Club", dans lequel les mustélidés reprennent la notion de 'Raya' créée par le groupe WUNDERBACK (et qui, à l'instar du 'Chourmo' de MASSILIA SOUND SYSTEM décrit un regroupement de personnes zonant ensemble). Apparaissent également des sonorités lorgnant vers l’Asie à l’image de l’intro de "La Cité Des Anges", ou vers le jazz avec "Soldats Perdus" et ses claquettes. Cet agrandissement de son spectre musical se retrouve un peu au niveau des thèmes, notamment avec "La Cité Des Anges", sorte d’exorde au "Bangkok" de l’album Banzaï (1991), dans lequel la fascination pour l’Asie du Sud Est, futur sujet de prédilection du groupe, pointe le bout de son nez. Un titre qui est l’occasion de retrouver le Malaysia Hôtel déjà évoqué dans la chanson du même nom.

Mais même si "Irina Blues" explore également des territoires qui s’éloignent de l’Ile de France, le propos général reste très urbain et très parisien. Ainsi, avec "Soldats perdus", "Saint Sauveur" et "Nostalgique", on retrouve ces évocations du pavé de la capitale, si cher à LA SOURIS DEGLINGUEE. Mais, et comme l’indique ce dernier titre, le ton est plus au souvenir et à la nostalgie. Un peu comme si le groupe tournait une page sur son passé et commençait à se projeter plus loin et surtout, à appréhender les choses avec plus de distance. L’épaississement et l’enrichissement des textes, qui délaissent de plus en plus la formule de la répétition des couplets, viennent également compléter cette amorce d’évolution.

A ce titre, et malgré son format réduit, La Cité Des Anges est un album important et bourré de charme. Doté d’un son clair et dynamique, il constitue un excellent compromis entre le rock'n'roll direct et agité des débuts et la création d’une musique plus bigarrée et plus cosmopolite qui se développera jusqu’à trouver son apogée dans la première moitié des années 90. Bien que pétris de réelles qualités, ce disque, qui sera très peu soutenu sur scène par le groupe, ne rencontrera pas le succès mérité.

A lire aussi en ROCK par NESTOR :


MADEMOISELLE K
Jouer Dehors (2011)
Le premier sommet du groupe




La SOURIS DEGLINGUEE
Banzaï (1991)
La fusion parfaite rock, punk, rap et reggae


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Jean-claude (batterie)
- Jean-pierre M (guitares)
- Muzo (saxophone)
- Rikko (basse)
- Taï Luc (chant / guitares)


1. La Cité Des Anges
2. Irina Blues
3. International Fan Club
4. Saint Sauveur
5. Soldats Perdus
6. Nostalgique



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod