Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-FOLK FRANçAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Chedid
 

 Labo M Music (234)

Matthieu Chedid -M- - Le Bapteme (1998)
Par MARCO STIVELL le 6 Juin 2018          Consultée 368 fois

Certaines choses sont écrites avec plus ou moins de justesse et selon des points de vue différents. L'aîné des garçons de Louis Chedid (mais non de ses enfants) se devait de se lancer dans la musique comme son père, et avoir rapidement autant sinon plus de succès que lui. C'est sur conseil de la grand-mère écrivain, Andrée, que Matthieu se lance et fait très vite partie d'une sorte de nouvelle chanson française "colorée" apportée par les années 90, chaleureuses après les froides années 80. Il côtoie d'ailleurs pas mal Mathieu Boogaerts, les fils Souchon et Voulzy.

La plume du père Louis, entre blues, légèreté et malice, le fiston la reprend à sa façon. Le Baptême arrive à un point instantané pour la naissance de son personnage, nommé simplement M, ou -M-, en rapport avec la première lettre de son prénom et d'une coupe de cheveux très spéciale qui va vite le faire connaître autant que sa musique. Sans parler de sa tenue, de son attitude : le gars est atypique, décalé, et les médias favorisent cet aspect, quitte à oublier qu'en dehors du chant, il est multi-instrumentiste et enregistre la plus grande part de son album lui-même. Pardon, lui m'aime.

Cette rime à la Serge Gainsbourg, c'est la base créative de -M-, et qui fleurit déjà bien (ou non) dans Le Baptême, une sorte d'album "d'essai". Long de cinquante-cinq minutes environ, c'est un débordement de verve à la sauce Chedid nouvelle génération, révélateur de ce qui peut à la fois charmer comme agacer : -M- ne laisse pas indifférent. Il est guitariste et pas que rythmique, pas exceptionnel dans ses solos mais efficace et bien accordé à son propre univers. Si celui-ci avait été rock, il aurait pu remporter un meilleur crédit auprès d'une certaine frange de la population française, mais se serait vu sans doute moins bien défendu par les médias.

À l'époque, en dehors de un ou deux NOIR DESIR près, la jeunesse, qui offre la meilleure réception possible à la personnalité et aux textes enfantins de -M-, est plus dans une orientation recoupée retour à la terre/cool/Afrique/reggae/haschich/cannabis, une identité lycéenne et jeunes adultes de gauche dont je faisais moi-même partie, sans toutefois goûter à aucune de ces choses musicales ou non (je n'ai jamais rien fumé, pas même depuis !). De la fin des années 90 à la moitié des années 2000 environ, -M- incarne cet esprit, comme TRYO, LOUISE ATTAQUE, toute la scène chanson swing etc.

Du coup, en ces années-là, avoir le CD du Baptême, c'est cool. Nul doute que du fin fond de ses rêveries et de ses délires, -M- en a bien conscience. Ce disque est son plus champêtre, son plus "enfumé", pour reprendre les idées du paragraphe précédent. Dès le départ, il y a une référence à la nature, aux paysans sur "La Fleur". Et surtout, à l'amour, parce que -M-, c'est l'amour cool, c'est l'"onde sensuelle" qui guide ses vers, et pour ces derniers il a été à bonne école, mais de là à dire que cela rejoint le niveau de madame Andrée, il n'y a qu'un pas à ne pas franchir.

-M- chante l'amour avec plein d'humour et de jeux de mots, joue au chat et à la souris et à "j'te touche/tu m'touches" ou pas. Il le fait avec un accent traînant et souvent en voix de tête, ce qui achève de déplaire à ses détracteurs, même si pour l'heure il n'est pas encore suffisamment connu. Il s'auto-adoube sur "Le Baptême" en jouant sur cette voix particulière, en bidouillant et en faisant monter un peu le son des guitares ; une légère saveur pop alternative et quelques bidouillages avec des synthés vintage rendent la musique plus intéressante qu'elle ne peut l'être au premier abord. Les morceaux s'enchaînent, comme un fil rouge ou un concept.

Néanmoins, cela sonne un brin monotone, pas assez diversifié ou "évident" dans les thèmes proposés. Le refrain de "Manque de Q" reste même assez gênant, pas rapport aux couplets. On comprend l'attachement du public envers l'artiste, mais il faut déjà arriver à le comprendre lui-même, certaines paroles se détachant d'un flow halluciné rempli de liberté poétique. "Les Acariens", malgré son aspect répétitif, se révèle bien meilleur que la plupart des titres reggae aux couleurs enfantines offerts par -M- dans ce premier album. C'est un climat, mais peu d'idées se détachent. Il y a deux ou trois riffs sympas sur "Coup de Vent" et "Rose Pourpre du Coeur", le bassiste -M- est plus avant sur "Pick Pockett" et "Je Suis une Cigarette".

Si l'ensemble est touffu et manque de relief, une poignée de morceaux vitaminés rompent la folk acoustique reggae. En général, ils sont orientés funk, par exemple "L'amour Ma Thématique". Sinon, il reste le tube, "Machistador". Durant les 90's en France, quelques titres du même calibre ont su concurrencer la French Touch, dans un domaine autre que l'électro, "Je Danse le MIA" d'IAM et celui-ci. La version originale est déjà bien balancée, mais c'est surtout le remix qui cartonne, évidemment, avec ses cuivres, ses choeurs féminins. -M- emploie déjà un procédé, à lui d'offrir des chansons "bling-bling" moins innocentes, mais qui visent à faire sourire, et toujours à la cool. Il verra par la suite combien il est important pour lui de moduler son discours musical ! De bons moments sur ce disque, -M- naissant est déjà en forme, mais le meilleur est à venir.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Joe JACKSON
Night Music (1994)
Classique contemporain, his finest




Kate BUSH
The Kick Inside (1978)
L'éveil de la fée...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. La Fleur
2. Le Baptême
3. L'amour Ma Thématique
4. Nostalgic Du Cool
5. Manque De Q
6. Je Suis Une Cigarette
7. La Mort De L'âme
8. Pick Pocket
9. Les Acariens
10. Le Rose Pourpre Du Cœur
11. Coup De Vent
12. Le Temps Mue
13. Machistador
14. Souviens-toi
15. Souvenir Du Futur
16. Machistador (extended)
17. Céline Attendue



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod