Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  REMIX

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Les Fils Du Métal
1984 Trop Fou Pour Toi
1985 Iii
2009 Sj 2009
  Fetish X
2011 Addictions
2013 Psychiatric
2014 Sex Opéra
2018 Symphönïk Kömmandöh
 

- Membre : Renaud Hantson
- Style + Membre : Vulcain, Furious Zoo

SATAN JOKERS - Symphonic Kommandoh (2018)
Par BAKER le 13 Août 2018          Consultée 920 fois

Nous sommes en l'an 2018 après Jacques Chirac (ou Chazot ? je sais plus). Toute la Gaule est occupée. Toute ? Non. Un petit village résiste encore et toujours à l'envahisseur. Un village qui avait pourtant menacé de rendre les armes après sa dernière bataille. Satan Jokers, après Sex Opera, c'était fini. Et les voilà pourtant revenus dans les bacs, avec un "Symphönïk Kömmandöh" au titre rigolard hommage à Christian VANDER. Une compile ? Un live ? Non, mieux que ça. Enfin "mieux"... sur le papier, ça pouvait faire peur : S.J. a succombé à la mode du "réenregistrement de heavy metal avec un orchestre symphonique". Oui, comme RAGE, comme METALLICA, comme SCORPIONS, et comme une majeure partie de la galaxie metal depuis 20 ans, on va pas se le cacher.

Oui, sur le papier, ça foutait les miquettes. Mais dès le premier titre, le groupe de Renaud Hantson met les points sur les i. Epique, progressif, sans vrai refrain ni couplet, "Quand Les Héros Meurent", déjà une excellente chanson, ouvre le disque de la meilleure façon possible : c'est grandiloquent mais accessible, technique mais fait avec les tripes, l'orchestre se marie très bien avec le groupe qui, ne vous inquiétez pas, joue plein pot, et la chanson est insolente d'excellence. On est exactement à la frontière entre JUDAS PRIEST et Daniel BALAVOINE, et c'est cela qui fait de Satan Jokers un groupe aussi inclassable : metal ou variété (ou "rock français" ?). Impossible de dire. Et peu importe tant que c'est bon. Ca l'est.

Plus fort ? Ca le sera du début à la fin. Globalement, ce disque est réussi, passionnant, arrive à garder l'attention de l'auditeur tout du long, grâce à un tracklist absolument impeccable, magnifiquement étudié. Etudié et conçu car, tenez-vous bien, cette "compil" ne fait l'impasse sur AUCUN album du groupe. Aucun. A ce niveau de respect, on dit : Messieurs. Evidemment, le travail de réadaptation n'est pas le même selon la provenance des chansons, puisque Satan a eu deux carrières. Les chansons plus récentes ne sont pas foncièrement modifiées mais l'orchestre apporte parfois un peu de corps, et parfois beaucoup ("VIP-HIV" est magnifiée). Le groupe joue toujours aussi carré, avec un Pascal Mulot déchaîné qui martyrise ses cordes tel un Josef Mengele des basses fréquences.

Et les chansons de la période 80 ? C'est assez extraordinaire : elles sont totalement transformées ("Justice" est méconnaissable !), tout le groove et la spécificité funk / variété new wave 80s a disparu, mais c'est au profit d'une ambiance plus pesante, de sentiments plus exacerbés. Renaud se permet même l'impermissible sur l'intro de "Trop Fou Pour Toi" : coucou STING sur "Synchronicity II" ! C'est drôle, et ça passe tout seul, vu que derrière les musiciens assurent comme des bêtes. Le disque passe à une vitesse folle, c'est surtout ça son arme fatale : trois-quatre hymnes metal, une ballade pour respirer, un petit pont progressif pour mettre l'orchestre à l'épreuve ("M.I.L.F.S" et sa montée en puissance de dingue), et c'est reparti comme en 40 avant Gergovie ! Entre deux petites tueries, on redécouvre des chansons incroyables comme "Substance Récompense" qui dans cette configuration est une des grandes chansons françaises de ces 20 dernières années.

Hein ? Des quoi ? Mais parle plus fort Agecanonix, t'es pas en pleine séance de doléances au Senatorium ! Des regrets ? Bah, oui, il y en a toujours. Deux titres ne sont pas tout à fait à la hauteur de l'excellence : "Fetish X" et "Club 6 Sex 6", car les refrains d'origine ne sont pas assez costaud - les arrangements, eux, sont tout à fait corrects pour ne pas dire plus. Et à propos d'arrangements, l'autre vrai regret de ce disque (outre une pochette indigne de leur talent), c'est l'orchestre : bon sang, les arrangements vont entre bons et magnifiques, l'orchestre est vivace (ce titre final, hymne intemporel du metal français ici parfaitement repris !), il y a du corps, du goulet, du piffrin, et cet orchestre aurait mérité d'être ultra-archi-surmixé ! Il n'est "que" présent et c'est dommage, c'était l'occasion de donner dans la démesure la plus pantagruélique !

Mais foin de chafouineries : dans sa conception, dans sa réalisation, cet album inattendu est un cadeau d'anniversaire en retard, une erreur de la banque en votre défaveur, une révélation : oui, en 2018, il y a encore des musiciens de talent en France qui sortent des albums remplis de bonnes mélodies, de textes intelligents (sans storytelling pourrave pour essayer de les défendre derrière), de musiciens doués et virtuoses, et de chansons qu'on s'enfile les unes derrière les autres sans aucun, et je dis bien : aucun effort. Le meilleur album de heavy metal orchestral ? Non. Mais un disque majeur de par sa générosité et l'importance artistique qu'il revêt : les "victoires" de la musique, s'il vous reste une once de fierté, vous avez un CD à célébrer l'année prochaine. Le chanteur était un ami de France GALL, si vous avez besoin d'une mauvaise excuse pour vous donner bonne conscience. Mais même avec ça, on n'est pas sûr d'ouvrir une brèche. C'est qu'ils sont teigneux, à Laudanum.

Note: 4,5 monté au maximum pour la générosité du projet et parce qu'une telle musique en France en 2018, ça prouve qu'il faut continuer de se battre

A lire aussi en HARD ROCK par BAKER :


WINTERSUN
The Forest Seasons (2017)
Sujet à caution mais très bel objet




PAIN OF SALVATION
In The Passing Light Of Day (2017)
L'album le plus émotionnellement éprouvant de '17


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Renaud Hantson (chant)
- Pascal Mulot (basse)
- Michael Zurita (guitare)
- Aurélien Ouzoulias (batterie)
- Florent Gauthier (direction d'orchestre)
- Orchestre Symphonique Phocéen (cordes, cuivres, piano)


1. Quand Les Héros Se Meurent
2. Justice
3. Ma Vie Sans
4. Sorcier
5. Fetish X
6. Vip-hiv
7. U.s.a. (union Sacrée Des Assassins)
8. Trop Fou Pour Toi
9. Substance Récompense
10. Appétit Pour L'autodestruction
11. Club 6 Sex 6
12. M.i.l.f.s
13. Phobies
14. Obsession
15. Pas Fréquentables
16. Les Fils Du Metal



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod