Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : La DÜsseldorf, Klaus Dinger
- Style + Membre : Harmonia, Neu!, Hallogallo 2010

Michael ROTHER - Remember (the Great Adventure) (2004)
Par WALTERSMOKE le 27 Février 2019          Consultée 85 fois

Sorti en 2004, Remember (The Great Adventure) n'est pas que le 9e (et dernier à ce jour) album de Michael ROTHER. Il s'agit certes d'un album qui a pris tout son temps pour sortir, conçu par un guitariste de légende qui donne l'impression de sortir de temps à autre de sa retraite pour se faire plaisir et montrer des choses sympas à ses fans. Ça, c'est pas anormal. Mais surtout, c'est le premier album de Michael ROTHER avec du chant.

Oui, mesdames et messieurs. Du chant.

Qu'on se rassure immédiatement, on est loin de ce que le krautrock pouvait nous offrir dans son âge d'or. Non, ROTHER ne va pas se mettre à balancer des vocalises dégueulasses, loin s'en faut. Pour la première fois depuis Fernwärme (1982), il décide de faire appel à des musiciens extérieurs. Entrent donc Sophie Williams, au parcours famélique, et Herbert Grönemeyer, chanteur-acteur (le journaliste dans Das Boot (1981), c'est lui !!!), et également fondateur de Grönland Records, qui rééditera les album de NEU!, mais aussi d'HARMONIA. Une surprise de taille donc. Et surtout, du changement radical !

Bon, on se calme ensuite, Remember n'est pas vraiment un album de chansons. L'album alterne entre instrumentaux et morceaux dotés de lignes de chant, le tout sous l'égide d'une musique électronique calme, très calme, aux frontières de l'ambient même. Mais plus encore que chez d'autres œuvres de Michael ROTHER, la mélancolie est reine ici. Si l'on exclut les deux "Energy it up", le ton est assez lent, triste, parfois contemplatif. Et ce aussi bien dans l'instrumentation que dans l'interprétation vocale : Sophie Williams offre une performance lente, lénifiante, peut-être un poil neurasthénique, mais qui se place au diapason de la musique. Il n'y a qu'à écouter le clou de l'album, "Morning After (Loneliness)", soit une ballade techno particulièrement touchante (un peu trop facilement, quand même) où les chants de Williams et Grönemeyer se répondent avec brio. En solo, Williams embellit également la chanson-titre, où toute la sensibilité de ROTHER s'exprime.

Côté instrumentaux, la soupe servie reste la même mais la manière dont elle l'est change suffisamment pour plaire, comme sur "Nostalgia", "Elevation No. 9", ou bien encore "Aroma Club B3", sans doute ce qui se rapproche le plus de l'idée qu'on se fait a priori de la musique de l'ex-guitariste de NEU!.

En un mot, Remember est beau. Clairement plus que Süssherz (1985), par exemple. On pourra trouver la musique de Michael ROTHER par moments ennuyeuse, parfois peu inspirée, mais il est une chose qu'on ne pourra nier : elle reste sincère. Ce qui ne suffit pas pour faire un grand album, soyons d'accord là-dessus, et entre Remember et un NEU! des années 70, le choix est vite fait. Mais entre le refus de la facilité et une volonté de faire ce qu'il veut, ROTHER n'en sort que grandi ici – bien qu'il soit déjà un géant, mais passons. Et encore une fois, dommage qu'il n'ait pas cherché à être un poil plus productif, Remember aurait pu être la transition vers une musique moderne et plus travaillée.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 5 (2010)
Toujours dans l'âge d'or




Jean-michel JARRE
Equinoxe Infinity (2018)
Personne ne peut arrêter la fusée Jarre

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Michael Rother (presque tout)
- Sophie Williams (chant)
- Herbert Grönemeyer (chant)
- Andi Toma (programming sur 1)
- Thomas Beckmann (programming sur 8)
- Jake Mandell (programming sur 9)
- Asmus Tietchens (programming sur 3)


1. Energy It Up (part 1)
2. He Said
3. Aroma Club B3
4. Morning After (loneliness)
5. Sweet Sweat
6. Nostalgia
7. Remember
8. Energy It Up (part 2)
9. Elevation No. 9



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod