Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Ministry

SKINNY PUPPY - The Process (1996)
Par CORNELIUS le 14 Mai 2021          Consultée 608 fois

L’album de la mort, dans le sens le plus strict. En effet, le 23 août 1995, Dwayne GOETTEL succombait à une overdose d’héroïne. Il avait 31 ans et quelques milliers de projets dans la tête. Sa tragique disparition se fait bien évidemment ressentir sur The Process qui devient du coup un album hommage. Mais un album hommage de facture bien bizarre. Car le défunt avait, peu avant sa mort, officiellement quitté SKINNY PUPPY, préférant se consacrer à ADUCK et DOWNLOAD (en compagnie de KEY et d’un certain Genesis P-Orridge), ses véritables priorités. Peut-être avait-il compris, encore mieux que cEvin KEY, que SKINNY PUPPY ne pouvait objectivement plus rien dire de pertinent après un album aussi intensément réussi que Last Rights. Peut-être…

Toujours est-il que le résultat final, difficile à définir en raison même de la relative absence de GOETTEL, est cependant proche de l’excellence. On sent ici un effort particulier, sûrement et avant tout parce que le principal intéressé n’était plus là pour l’apprécier à sa juste valeur.

Un hommage, donc. Et cet hommage commence à la façon d’une ballade instrumentale et funéraire, enrichie de très gros riffs de guitares. S’ensuit "Death", sorte de tube noir du metal indus. La voix de OGRE alternant ici parfaitement entre chant clair et hurlement monstrueusement modulé- "Candle" dispose d’un certain potentiel d’attraction auprès d’un plus large public que d’habitude, avec sa belle ligne de guitare acoustique sur laquelle de gros riffs bien heavy viennent se plaquer sans pitié. Le son y est d’une netteté presque déconcertante. Je dirais qu’on y sent l’absence de GOETTEL plus que sur n’importe quel autre titre, mais je peux me tromper.

Avec "Hardset Head", l’auditeur est happé dans un tourbillon techno indus metal du plus bel effet.
"Cult" est un titre qui pourrait paraître dispensable à la première écoute, mais qui se révèle assez charmant par la suite, grâce à son aura de tristesse gothique assez bien sentie. Le titre éponyme, à la fois épique et dansant autour de la tombe, est une de ces réussites electro indus dont SKINNY PUPPY seul a le secret.

C’est surtout avec l’impressionnant "Curcible" que le groupe atteint les cimes. C'est un titre énorme, sûrement le plus intense du disque. Sa rythmique à la GODFLESH qui ne cesse de trébucher, de se tordre de douleur, nous entraîne ni plus ni moins qu’au sein d’une procession funéraire mitraillée de toute part.
L’hyper efficace "Blue Serge" nous projette sur un dancefloor de l’apocalypse où, sous une tonne de fumigène, se trémousse une foule d’agités en masque à gaz. On sent bien ici la patte DOWNLOAD. "Morter", dansante et mortuaire à souhait, nous rappelle au bon vieux souvenir du SKINNY PUPPY des années 80. Les samples proviennent tous du documentaire From The Heart Of The World, consacré aux indiens Kogi des montagnes colombiennes, comme ce juste et terrible avertissement en introduction : "If we lost an eye we would be sad. So the Mother too is sad, and she’ll end, and the world ends." Après un "Amnesia", pur moment de tristesse vomie au sein des catacombes, vient le temps de clore la procession. "Cellar Heat" nous renvoie au premier titre, exactement comme une outro digne de ce nom renvoie à l’intro.

Un excellent dernier* opus qui, à défaut de pouvoir tenir la comparaison face à ses deux imposants prédécesseurs, s’en sort la tête haute. Et c’est bien le moins.


*Oui je sais, officiellement, SKINNY PUPPY existe toujours. Mais spirituellement parlant, ils ont cessé d’exister avec The Process. Ce qui vient ensuite, selon moi et quelques autres nostalgiques, ne doit pas être pris en compte au même titre que tout ce que le groupe aura réussi à créer entre 1982 et 1995.

A lire aussi en INDUS par CORNELIUS :


NON
Blood & Flame (1987)
Indus volcanique




SKINNY PUPPY
Rabies (1989)
Now is the only thing that's real


Marquez et partagez





 
   CORNELIUS

 
  N/A



- Cevin Key (gutiares, percussions)
- Nivek Ogre (chant, synthés)
- Dwayne Rudolph Goettel (synthés, samples, piano)


1. Jahya
2. Death
3. Candle
4. Hardset Head
5. Cult
6. Process
7. Curcible
8. Blue Serge
9. Morter
10. Amnesia
11. Cellar Heat



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod