Recherche avancée       Liste groupes



      
BREAKBEAT / ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Severed Heads
- Style + Membre : Ministry

SKINNY PUPPY - The Greater Wrong Of The Right (2004)
Par CORNELIUS le 23 Octobre 2021          Consultée 383 fois

En 2004, alors que j’aurais été le dernier à le désirer, SKINNY PUPPY, pourtant officiellement défunt depuis le décès de Dwayne Rudolph GOETTEL, s’est reformé. Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont sorti un nouvel album. Et, comme je m’y attendais bien malheureusement à l’époque, cet album est raté. Dés le titre d’ouverture, le ton est très clairement donné : le SKINNY PUPPY du 21ème siècle ne sonnera plus jamais comme avant, qu’on se le dise. Mais comment sonne-t-il au juste ? Objectivement, comme une espèce de KMFDM qui aurait troqué son aspect disco-kitsch contre du gros breakbeat pour gothique en manque de reconnaissance par les hipsters de l’époque. Et le pire est que cet état d’esprit n’est pas une malencontreuse bourde de départ, mais bien le résumé de tout ce qui va suivre.

Il suffit d’écouter "Pro-Test" et d’entendre les vocaux de Nivek OGRE pour comprendre le niveau de dégringolade. On sent ici quelque chose de forcé, de parfaitement non-naturel, quelque chose que l’on n'aurait jamais voulu entendre de la part de ces Canadiens là. Et encore je ne parle pas du clip qui est d’un ridicule autant que d’un caractère putassier à faire passer les FREESTYLER pour un groupe inspiré. "Neuwerld" n’est pas trop mauvaise, mais son manque de profondeur la rend dispensable. Avec "Ghostman", on pourrait presque croire à une (tardive) reprise en main. Cependant le titre ne décolle pas et semble uniquement un froid étalage de technique et de savoir faire. "Downsizer" redresse la barre d’un tout petit cran. C’est là en effet un titre plus intéressant, plus rocailleux et tortueux mais dont le développement est si pauvre que l’on se demande s’il n’a pas été supervisé par MARYLIN MANSON… La piste suivante se laisse écouter sans passion aucune. De la dance vaguement indus et ma foi fort plate.

"Use Less" est selon moi le titre le moins superficiel de ce pénible album. Ici les éléments ont l’air de se remettre à bouillir. Une certaine émotion, enfin. Mais arrive "Goneja" et ses vocaux semi-rapés qui ont le don de m’agacer au-delà du raisonnable, et je ne dis pas cela par aversion frontale face au chant rapé en général mais bien par rapport à ce qu’en fait Nivek OGRE au sein d’une formation qui n’en a jamais eu besoin. Cela est d’autant plus regrettable que l’orchestration est plutôt réussie, presque mélancolique. On sent au moins que cEvin KEY n’est pas totalement éteint. C’est toujours ça de pris sur la mort. Le final, sorte d’apocalypse flashy boursouflé d’effets superflus, est, une fois de plus, un titre parfaitement dispensable. Une mauvaise caricature de ce qui fut, jadis, le meilleur groupe d’indus, toutes sous-catégories confondues. Et je pèse mes mots.

Au fond, ce n’est pas que SKINNY PUPPY n’ait pas réussi à reproduire un Last Rights ou même une suite décente à The Process qui me dérange, mais plutôt la reformation en tant que telle. Pour moi, le projet est mort avec D.R.GOETTEL et l’existence de ce disque représente une sorte de non-sens profond, comme une impossibilité de faire le deuil nécessaire. D’ailleurs, rien n’empêchait nos deux amis et collègues de longue date de se lancer dans une nouvelle aventure, c’est à un dire un nouveau groupe. En tout cas, la musique présente ici est celle d’une tout autre formation que SKINNY PUPPY. On peut tout à fait la trouver beaucoup plus à son goût, préférer l’aspect catchy de ce Greater Wrong Of The Right au caractère étouffant d’un VIVISectVI, pourquoi pas. Sauf que ce n’est plus le même groupe, définitivement.

A lire aussi en INDUS par CORNELIUS :


The YOUNG GODS
L'eau Rouge (1989)
Celle qu'on dit qu'elle brûle




SKINNY PUPPY
Back & Forth Series 2 (1992)
Premiers pas du chiot squelettique


Marquez et partagez





 
   CORNELIUS

 
  N/A



- Nivek Ogre (chant)
- Mark Walk (instruments divers)
- Cevin Key (instruments divers)


1. Immortal
2. Pro-test
3. Emp Te
4. Neuwerld
5. Ghostman
6. Downsizer
7. Past Present
8. Use Less
9. Goneja
10. Daddyuwarbash



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod