Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO / INDUS  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Severed Heads
- Style + Membre : Ministry

SKINNY PUPPY - Back & Forth Series 2 (1992)
Par CORNELIUS le 30 Octobre 2021          Consultée 221 fois

Si des archéologues de la musique électronique du début des années 80 lisent cette chronique, ils doivent forcément soit connaître ce disque, soit se dépêcher de le connaître.

Reprenant la première cassette officielle, Back & Forth sortie en 1983, le groupe, alors uniquement composé de cEvin KEY et Nivek OGRE, l’a enrichie de plusieurs démos bien loin d’être dénuées d’intérêt ainsi que de morceaux live de premier choix. Tout l’univers de SKINNY PUPPY était déjà affirmé et assumé dés le départ. Pas d’erreur de débutant comme chez MINISTRY – nous sommes déjà ici en présence d’une entité à part entière. On sent aussi l’influence des très singuliers (et très peu connus alors et encore de nos jours) SEVERED HEADS, et plus globalement, de toute une scène electro/indus en pleine effervescence.

L’intro, fragment d’une des premières performances du duo, est une belle réussite dans son genre caverneux illuminé. L’annonce d’un bon moment à passer qui se concrétise avec "Sleeping Beast", synth-pop aguicheuse mais déjà bien enragée (et accessoirement ouverture de l’album original).
"K9" est une démo de tueur avec sa percutante rythmique relevée d’une aérienne guitiare. On sent ici tout le potentiel d’un groupe encore en pleine enfance.
Parmi les moments purement electro, on retient l’embrumé et sec "The Pit" ou alors l’enchaînement parfait entre l’insalubre et expérimental "Unovis On A Stick" et le très chargé et funky "To A Basic Nature", sans parler de la première version du fameux "Smothered Hope" qui n'a rien à envier aux excellentes et diverses versions à venir.

"Sore In Masterpiece / Dead Of Winter" est le (long) morceau officiel qui fait clairement office d’introduction au SKINNY PUPPY le plus familier, c'est-à-dire le plus expérimental et dansant à la fois.
Le titre live "Explode The P.A." est le clou du spectacle. D’une manière archaïque, tout est là : les grosses basses de synthés, les guitares en mode larsen toute, la voix grognée d’outre-tombe et la rythmique cliquetante de l’usine à l’abandon.

La version embryonnaire et purement instrumentale d’un hit en devenir, "Assimilate", ravira les amateurs des sonorités Krautrock façon Klaus SCHULZE.
Enfin, le très automnal et crépusculaire "Edge of Insanity", pièce solo pour orgue électronique, clôt ce voyage, souvent expérimental mais toujours accrocheur, de bien belle façon.

D’une manière générale, les titres ajoutés sont meilleurs que ceux de la cassette originale qui, quant à eux, sont bien loin d’être seulement sympathiques. D’un simple objet de curiosité au premier abord, on passe à une excellente compilation des débuts très prometteurs d’un groupe qui deviendra rapidement exceptionnel.

Pas forcément la meilleure porte d’entrée pour les novices, mais un indispensable pour les mordus.

A lire aussi en INDUS par CORNELIUS :


NON
Blood & Flame (1987)
Indus volcanique




SKINNY PUPPY
The Process (1996)
Le testament


Marquez et partagez





 
   CORNELIUS

 
  N/A



- Cevin Key (synthés, cassettes, rythmes)
- Nivek Ogre (chant)


1. Intro (live In Winnipeg)
2. Sleaping Beast
3. K-9
4. Monster Radio Man
5. Quiet Solitude
6. The Pit
7. Sore In A Masterpiece / Dead Of Winter
8. Unovis On A Stick
9. To A Basic Nature
10. A.m. / Meat Flavour
11. My Voice Sounds Like Shit
12. Smothered Hope (demo)
13. Explode The P.a. (live Brap)
14. Assimilate (demo)
15. Edge Of Insanity



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod