Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Santana & Buddy Miles, John Mclaughlin , Richard Wahnfried

SANTANA - Welcome (1973)
Par MARCO STIVELL le 7 Juin 2010          Consultée 4206 fois

SANTANA (Carlos et le groupe) n'a pas une discographie des plus foisonnantes au moment où sort Welcome, mais celle-ci a le mérite d'être hyper-régulière, avec un album par an depuis le premier, et même dans le cas présent une deuxième galette moins de douze mois après la précédente. On le sait dorénavant, la recette a changé : du blues-rock latino des trois premiers albums, on est passé à un jazz-rock latino qui a poussé les Neal SCHON et autres Gregg ROLIE à prendre la porte. A ce titre, si c'était assez soft sur Caravanserai, avec l'écoute de la collaboration avec Mahakrishna... pardon Mahavishnu John McLAUGHLIN, on se l'est plutôt prise dans la figure, la porte. Dans n'importe quel cas, SANTANA, toujours en parlant aussi bien du guitariste que du groupe entier, est devenu une référence. La différence, c'est que l'on ne retrouvera évidemment pas le même public, et que les invités, s'ils n'étaient pas légion pour les trois premiers disques, depuis le début de la période jazz on peut dire que ça y va tous azimuts.

Welcome ne fait pas exception à la règle, bien au contraire. Regardez le premier titre, "Going Home", le seul qui est d'ailleurs signé par l'ensemble du groupe (sauf le chanteur, normal c'est un instrumental). Notre cher Carlos a trouvé le moyen de faire intervenir Alice COLTRANE, seconde femme d'un défunt saxophoniste dont vous retrouverez facilement le prénom. On pourrait s'amuser à en rire (oui j'ai RENAUD parmi mes influences), quand on est un auditeur lambda et fortement récalcitrant à cette branche du jazz ou plus globalement de la musique, n'empêche que ça fonctionne... Ce titre est empreint d'une certaine grâce, avec ce son si particulier – difficile de savoir ce que c'est : une guitare ? un synthé ? – qui survole toute une avalanche de cymbales, de percussions et de claviers. SANTANA est à ce titre sans doute l'un des premiers groupes à avoir compté deux claviers dans son ensemble : messieurs Richard KERMODE – au mellotron pour ce « Going Home » – et Tom COSTER, loin d'être des manchots. La deuxième pièce épique de Welcome, pas aussi direct mais sans consteste également parmi les meilleurs titres, c'est « Flame-Sky » avec, pour en finir avec les invités, l'intervention de John McLAUGHLIN, ce qui donne lieu pour l'occasion à un nouveau duel de guitares – sans parler des claviers – franchement savoureux, et sur plus de dix minutes...

Entre ces deux morceaux épiques chacun à leur manière, que va-t-on bien pouvoir trouver sur Welcome ? Un contenu assez disparate, il faut le dire, même si cela ne concerne pas la qualité, presque toujours présente. Presque, par rapport à l'instrumental « Mother Africa », aux couleurs chatoyantes et exotiques pas désagréables, mais pas franchement mémorable. De plus, même si j'adore le sax soprano, je n'apprécie pas du tout la manière dont en joue Jules BROUSSARD, et encore là il est plutôt gentil... Je suis peut-être pas fait pour le free-jazz, allez savoir. Toujours est-il que d'un point de vue très personnel, je préfère nettement d'autres titres sur l'album comme la « Samba de Sausalito » de Jose « Chepito » AREAS, percussionniste de SANTANA, au thème simple et à la rythmique toujours efficace ; ou bien les titres pop de l'ancienne première face. La douce voix de Flora PURIM nous fait rêver tout le long de « Yours is the Light » (composition de Richard KERMODE) et sert de joli contrepoint à celle de Leon THOMAS. Mais le meilleur reste sans doute la chanson qui reprend le titre de l'album précédent, « Love Devotion & Surrender », petit bijou pop soul où l'on retrouve les voix de THOMAS et PURIM consécutivement puis de manière superposée, ainsi que des parties instrumentales mélodiques attachantes. On termine en beauté avec « Welcome », autre morceau hommage à John COLTRANE où tous les instruments jouent en roue libre mais toujours dans une certaine douceur printanière (ce qui quelque part annonce Borboletta), pour un résultat du plus bel effet.

Welcome (l'album cette fois) est en tout cela une franche réussite, ni totalement jazz, ni très pop, ni totalement évident, ni trop exigeant... Mais un peu tout cela à la fois. C'est ce qui fait son attrait, et le genre même d'albums vers lequel on peut se diriger les yeux fermés si l'on veut découvrir un ou des genres qui nous étaient alors totalement inconnus, ou que l'on n'osait pas aborder. C'est ce qui fait l'intérêt de trouver « Love Devotion & Surrender » aux côtés de « Flame-Sky », et l'on se dit alors que le disque compile idéalement les genres, sans réelle marque d'hétérogénéité. Beaucoup de détails pour un ensemble parfaitement à la hauteur.

A lire aussi en JAZZ par MARCO STIVELL :


BRAND X
Unorthodox Behaviour (1976)
Des débuts décoiffants




Joe JACKSON
Jumpin' Jive (1981)
Bel hommage au swing


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Carlos Santana (guitares, chant, chœurs)
- Tom Coster (claviers, chœurs)
- Richard Kermode (claviers)
- Michael Shrieve (batterie)
- Doug Rauch (guitare, basse)
- Armando Peraza ( bongos, congas, percussions, choeurs)
- Jose Chepito Areas ( congas, timbales, percussion)
- Invités:
- Jules Broussard (saxophone soprano)
- Leon Thomas (chant)
- Tony Smith (batterie)
- Mahavishnu John Mclauhlin (guitare)
- Flora Purim (chant, chœurs)
- Bob Yance, Joe Farrell (flute)
- David Brown (basse)
- Wendy Haas (claviers)
- Douglas Rodriguez (guitare)


1. Going Home
2. Love Devotion & Surrender
3. Samba De Sausalito
4. When I Look Into Your Eyes
5. Yours Is The Light
6. Mother Africa
7. Light Of Life
8. Flame-sky
9. Welcome
10. Mantra (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod