Recherche avancée       Liste groupes



      
AOR  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Allman Brothers Band , The Marshall Tucker Band , Doc Holliday

The OUTLAWS - Los Hombres Malo (1982)
Par ERWIN le 9 Juin 2022          Consultée 205 fois

La guitar army n’est plus ! Tachons de relativiser, elle est pour le moins incomplète. Billy Jones s’est vu congédié par Hughie Thomasson, ses excès en tous genres ayant fini par avoir raison de la patience du patron des renégats. Et cette fois, au lieu de réengager une nouveau manieur de six cordes, voilà que le clavier Gary Lyons est intégré dans le groupe en plus de sa casquette de producteur. Cette information va fatalement inquiéter les amoureux de southern rock car, à moins d’être un organiste de la trempe de Gregg Allman, ce genre de démarche coïncide avec une aseptisation de la musique. La pochette est en tout cas superbe, même si on déplore la disparition du logo avec le buffle. L’évolution est en marche, c’est l’évidence. Nous sommes en 82, au début des superficielles eighties.

On reste pourtant sur une base stable en matière de crédits : Hughie Thomasson amène deux compositions, comme à l’accoutumée, "Foxtail Lilly" propose l’habituelle ligne de rythmique claire, petite chanson pas transcendante, mais dont les soli font toujours leur effet. La strat de "Flame" est toujours bien vivante. L’analyse est sensiblement semblable pour "Back From Eternity", avec le chant immédiatement identifiable de Hughie, dont la voix chevrotante n’a jamais été ma tasse de thé. Le refrain est sympa. Deux autres pour Freddie Salem, on débute par "Don’t Stop" qui nous plonge dans un abîme AOR assez sympa mais à des miles du pré-carré habituel du groupe. Une belle rythmique qui ferait honneur aux LOVERBOY, et des choeurs à l’avenant, tout ceci est franchement bien foutu. "Goodbye" sonne totalement pop malgré ses twins guitares, et le chant ne laisse pas de place au doute, ça sonne mainstream.

Le mercenaire Jim Peterik voit deux de ses œuvres posées sur le microsillon des OUTLAWS : "Rebel Girl" sonne AOR comme il se doit, on ne l’imaginait pas autrement, ça s’écoute poliment mais, malgré leur mélodicité, on regrette un brin le raw des grattes d’antan. "All Roads", chantée par Hughie, ne conserve aucun des éléments southern de la musique autrefois si terrienne du combo. Nous l’oublierons donc assez rapidement. Le bassiste chanteur Rick Cua se sent pousser des ailes et se pointe avec deux compos de son cru : "Won’t Come Out Of The Rain" une petite chanson qui se laisse écouter sans déplaisir, mais dont la portée ne saurait être comparée avec les classiques des OUTLAWS. Le court chorus est cependant bien chouette. "Easy Does It" est franchement cool avec sa rythmique et son chant bien pêchu, pas du southern rock bien sûr, mais du rock de belle extraction, avec un refrain qui accroche bien, le moment fort de cette livraison.

Enfin, "Running", pop en diable, confirme l’évolution du groupe vers un genre mainstream. Alors, bien sûr, le style a globalement changé et certaines chansons sont un brin en deçà, mais les présences de "Don’t Stop" et de "Easy Does It" permettent à ce septième opus d’atteindre une note potable, nonobstant les interventions toujours scintillantes mais moins nombreuses de Hughie à la guitare. Pour l’instant, il s’agit de l’opus le moins recommandable des OUTLAWS, même si cela ne se voit pas sur la note.

A lire aussi en BLUES-ROCK par ERWIN :


BLACKFOOT
Marauder (1981)
Le vol de l'aigle




Popa CHUBBY
I'm Feelin' Lucky (2014)
Chanceux !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Hughie Thomasson (chant-guitare)
- Freddie Salem (chant-guitare)
- Gary Lyons (chant-claviers)
- Rick Cua (chant-basse)
- David Dix (batterie)


1. Don’t Stop
2. Foxtail Lilly
3. Rebel Girl
4. Goodbye
5. Back From Eternity
6. Won’t Come Out Of The Rain
7. Running
8. Easy Does It
9. All Roads



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod