Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK-CLASSIQUE ETC  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Koha
 

 Site Officiel (942)

MUSIQUE MILLET - 2014-15 / Dans La Cour Du Roi Millet (2015)
Par MARCO STIVELL le 3 Mai 2022          Consultée 274 fois

La nouvelle fournée de MUSIQUE MILLET a de quoi dérouter plus d'un sympathisant, qu'il soit camarade de classe ou membre de la famille, plus que celle de 2014 ! En effet, Vincent Lonjon a décidé de placer les moments de rock progressif au début de l'album. Et quoi de mieux pour commencer que le dingue, dérangé, tonitruant et mythique "21st Century Schizoid Man" de KING CRIMSON, auquel le rappeur Kanye WEST a tenté (seulement tenté !) de redonner une seconde jeunesse, alors qu'il n'en avait pas franchement besoin.

Les saxophones et la rythmique (excellents Rémi Butel, Arthur Rouland et Lucas De La Rosa, comme toujours !) jouent sec, la voix d'Alexis Tournaille passée dans un micro à saturation est coupante comme un rasoir. Pour sûr, l'esprit original est fidèlement restitué, avec juste un peu trop de 'carré' et moins de virtuosité mais on s'en fiche ! Bel hommage, les jeunes ; ne reste que l'introduction de "Moonchild" et la totalité de cet album ô combien emblématique, In the Court of the Crimson King (1969), a été jouée par MILLET !

Les deux morceaux suivants appartiennent à un autre groupe de rock dit progressif, ATOLL, qui s'est furtivement illustré en France avec deux albums au milieu des années 70, L'Araignée-Mal et Rock Puzzle. Même si leur formule théâtrale héritée de GENESIS n'a jamais obtenu le même succès que celle des Belfortais de ANGE, ce groupe était plein d'atouts, et retrouve, lui, en revanche, une véritable seconde jeunesse et fort bienvenue ! André Balzer, chanteur de la formation messine, vient même prêter sa voix pour l'interprétation de "J'ai Fait un Rêve", tout en voix de tête onduleuse. Sympathique et émouvant !

C'est à partir de la quatrième chanson seulement que l'auditeur moins fantaisiste retrouve les chansons qu'il aime et que tout le monde peut chanter. Comme très souvent, c'est une partie réservée de préférence aux chants féminins et aux piano-voix ; il faut bien que les musiciens révisent leur bac et d'autres matières eux aussi, tandis que le professeur Vincent Lonjon est tout le temps disponible ! De belles choses, ce nouveau disque en contient ! Cela va de Lucie Damin en fragile Reine des Neiges (quel contraste par rapport à Anaïs DELVA, l'interprète française originale de "Libérée, délivrée" !), d'un très beau "Les moulins de mon coeur" (Michel LEGRAND) à Eléonore Laboulbène, chanteuse plutôt folk en live les années précédentes, qui, une fois n'est pas coutume, livre une prestation complètement torturée sur le "Jalouse" de MADEMOISELLE K.

Il est dommage que l'interprétation de "Je l'Aime à Mourir" sonne aussi proche de la version de SHAKIRA, même si ça reste plus agréable. Marie Duterre et Jessica Kolb offrent respectivement des jolies reprises de MADONNA et Patricia KAAS, tandis que Jacques BREL est très à l'honneur cette année. Un piano-voix sans fille cette fois et sur du Patrick BRUEL, nous propose une nouvelle expérience par Maxime Outrequin, qui avait chanté "Antisocial" de TRUST l'an dernier, autre virage complet. L'émotion est présente, le constat est le même que pour CABREL par SHAKIRA. J'aime énormément "Dans ma rue", chanson d'Edith PIAF sombre et qui s'écarte de ses plus connues, la version folk-piano de "Like a Virgin" et même "Ma prière païenne" sonne mieux à mon sens que l'originale de Céline DION, cuivres et excès en moins.

Ensuite, on rebranche les guitares et MUSIQUE MILLET délivre un DEEP PURPLE puissant, "Highway Star" irréprochable sur le plan musical avec l'orgue furieux du maestro Lonjon. Seul bémol, le chant du blues brother Victor Vasselin ressortait beaucoup mieux sur la version live de l'an dernier. C'est dommage car cet enregistrement studio reprend l'esprit blues, aussi proche de DEEP PURPLE que de ZZ TOP voire de THIN LIZZY, grâce à l'emploi des guitares jumelles (avec l'aide de Maxime Guyader, un ancien qui avait chanté "Lazy" du même groupe en 2008), une idée brillante !

La chanteuse s'illustrant le mieux est Charlotte Catherine qui passe sans problème d'un morceau de Jacques BREL à la soul de DUFFY, par un "Mercy" sans merci en duo avec Victor Vasselin, mélangeant saxos et rythmique rock dans une version nettement plus mordante, sans le côté propret de l'original, nettement écrasé à mon sens. Comme dirait Benjamin Castaldi, c'est énorme, et quelle chanteuse ! Julie Larose, facilement associée aux moments rock depuis l'an dernier, présente l'excellent morceau de MUSE, "United States of Eurasia", avec la crème des musiciens (De La Rosa, Butel, Wauquier et Rouland) pour notre plus grand plaisir. De quoi offrir une belle suite aux moments metal symphonique des deux-trois dernières années.

Le reste des morceaux du double disque renferme des choses agréables, quoique moins marquantes, y compris dans la partie classique dans laquelle on retouve une version SCALA & KOLACNY du "Mutter" de RAMMSTEIN. Certaines idées ressortent et nous font même retrouver avec plaisir des sons que l'on n'avait plus entendus depuis les années 2010-11, comme la voix lyrique de la chanteuse sur "Mort de Didon" (version PURCELL), fort beau, ainsi que l'introduction piano-flûtes du Stabat Mater de PERGOLÈSE. La partie gospel n'est pas mal mais encore plus joliment complétée par "De Zéro en Héros", chanson extraite du film Hercule de DISNEY. Quant à BEN L'ONCLE SOUL, repris par plusieurs jeunes chanteurs en herbe, il en devient beaucoup moins énervant !

À titre personnel, je n'aime que modérément le "Frankenstein" du EDGAR WINTER BAND, même si c'est toujours bon de retrouver l'univers du claviériste albinos, frère sous-estimé du regretté Johnny WINTER. Ce reste une bonne récréation pour musiciens en tout cas, avec des moments très casse-gueules, sur près de dix minutes, et qui fait écho au morceau de KING CRIMSON par son instrumentation. Je reproche à ce disque également de miser pas mal soit sur des morceaux accompagnés de bandes (les DISNEY, et pourtant il y en a eu si peu avant !), soit sur des interprétations live, quitte à faire doublon avec les DVDs concerts de MILLET.

Quant à la chorale, on la retrouve plus volontiers sur la reprise du toujours poignant "Don't Let Me Be Misunderstood", même quand il est joué version latino-western (et ici, pour une fin de concert MILLET, la partie acoustique allongeant le tout à près de huit minutes est totalement inattendue !). Il manque une ballade forte comme l'ont été "Heal the World" en 2010 et "Africa" il y a un an, mais enfin, le final du concert est souvent un moment sympathique, donc ne crachons pas dans la soupe. Globalement, ce disque contient lui-même assez de moments forts et la tradition se perpétue, quoiqu'il advienne !

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


Michael LAND
Tales Of Monkey Island (2009)
"La esponja, en espagnol ça se dit esponra"




MUSIQUE MILLET
2018-19 / Crêpe Cosmique (2019)
Diamant fou, oie des neiges et celui pour la vigne


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. King Crimson - 21st Century Schizoid Man
2. Atoll - Maison De Men Taa
3. Atoll - Je Fais Un Rêve
4. George Gerschwin - Summertime
5. Jacques Brel - Quand On N'a Que L'amour
6. Mademoiselle K - Jalouse
7. Edith Piaf - Dans Ma Rue
8. Francis Cabrel - Je L'aime à Mourir
9. Madonna - Like A Virgin
10. Jacques Brel - Amsterdam
11. Jacques Brel - Ne Me Quitte Pas
12. Evanescence - Hello
13. Patricia Kaas - Il Me Dit Que Je Suis Belle
14. Disney - Libérée, Délivrée
15. Céline Dion - Ma Prière Païenne
16. Muse - United States Of Eurasia
17. Deep Purple - Highway Star

1. Edgar Winter Band - Frankenstein
2. Patrick Bruel - Qui A Le Droit ?
3. Charles Trenet - Vous êtes Jolie
4. Duffy - Mercy
5. Michel Legrand - Les Moulins De Mon Coeur
6. Christina Aguilera - Hurt
7. Magna Carte - Elizabethan
8. Giovanni Pergolèse - Stabat Mater
9. Henry Purcell - Mort De Didon
10. Rammstein - Mutter
11. Traditionnel - Freedom
12. Traditionnel - Amazing Grace
13. Traditionnel - Body And Soul
14. Disney - De Zéro En Héros
15. The Animals - Don't Let Me Be Misunderstood
16. Ben L'oncle Soul - Soulman



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod