Recherche avancée       Liste groupes



      
FUNK / GOSPEL / ZEUHL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Van Der Graaf Generator
- Membre : Tri Yann, Michel Berger , René Werneer

MAGMA - Merci (1984)
Par ONCLE VIANDE le 18 Avril 2010          Consultée 3524 fois

Après un silence de cinq ans, MAGMA revient en 1984 avec un disque de Soul music. Cinq titres sont chantés en anglais, deux en français, un seul en kobaïen. Si quelques piliers sont encore présents (Stella, Garber, Widemann), Klaus Blasquiz tire sa révérence et Christian Vander confie la batterie à François Laizeau pour se concentrer sur le chant et les claviers.

Merci réunissait toutes les conditions pour être rejeté par les fans et il est encore aujourd’hui largement incompris. Ce disque n’est pourtant pas une erreur de parcours. A y regarder de plus près, le zheul et la Black music ont beaucoup en commun. Christian Vander vient du Jazz et admire les chanteurs Soul. Sa musique est fondée sur le rythme et les voix, parle au corps et exprime une foi, et des chants kobaïens à la ferveur du Gospel il n’y a qu’un pas.

De Gospel, il était déjà question sur Attahk mais l’emprise d’un passé encore tenace parasitait son appréciation. Merci achève bien une métamorphose entamée en 1978. Il rend simplement compte d’un temps écoulé plus long. Seul album eighties du groupe, il porte la marque de son époque mais parvient à en éviter les principaux défauts. La batterie un peu lourde et les synthés datés n’entachent pas une production peaufinée à l’extrême.

Le retour en force des cuivres est appréciable. MAGMA renoue avec le Jazz des débuts tout en intégrant les meilleurs aspects du Funk des années quatre-vingt. Avec un feeling soul et des rythmiques syncopées, sa musique devient à la fois plus immédiate et plus rassurante. Une musique qui perd son étrangeté mais reste inclassable. Les compositions découlent toujours plus ou moins d'une esthétique progressive et les arrangements restent relativement complexes. La richesse d’« Eliphas Levi », l’énergie de « Do The Music » ou les progressions d’« Otis » et d’« I Must Return » sont gages d’un disque de qualité. Seule « Call From The Dark » n’apporte pas de réelle valeur ajoutée et reste simplement du bon Funk comme d’autres groupes en produisaient alors.

Merci n’est pas déconnecté de la mythologie magmaienne contrairement à ce que l’on pourrait croire. L’hommage à Otis REDDING n’éclipse pas COLTRANE dont le piano plane sur « Eliphas Levi ». De même, l’ésotérisme cher au groupe est encore à l’honneur. Des épis de blé au masque d’Osiris, le disque est parsemé de symboles occultes et nous conte la mort sous des angles différents. Le sommeil éternel n’y est pas une fatalité mais un état de paix qui donne à l’existence tout son sens et appelle à vivre pleinement l’instant.

C’est sur ce message que MAGMA a réalisé son œuvre la plus solaire. Merci est un disque purgé des colères du passé et baigné d’une musique épanouie. Il chante la joie et réintroduit l’essence du negro-spiritual sous une forme plus moderne. Une œuvre restée sans suite et qui constitue le réel point d’orgue de l’évolution du groupe.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ONCLE VIANDE :


Steve HACKETT
Spectral Mornings (1979)
Du Hackett inspiré et consistant

(+ 1 kro-express)



FAUST
Faust (1971)
Objet musical non identifié

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Christian Vander (chant, piano, celesta, claviers, percussions)
- Stella Vander (chant)
- Guy Khalifa (chant)
- Benoit Widemann (synthétiseur)
- Francois Laizeau (batterie, programmation)
- Marc Eliard (basse)
- Liza Deluxe (chœurs)
- Simon Goubert (synthétiseur sur 1 et 3)
- Phillipe Slominski (trompette sur 1, 3 et 4)
- Christian Martinez (trompette sur 1 et 4)
- Michel Goldberg (saxophone sur 1 et 3)
- Freddy Opsepian (trompette sur 2)
- Christian Guizen (trompette sur 2)
- Alex Ferrand (chant sur 3)
- Jean Luc Chevalier (guitare sur 3)
- Patrick Gauthier (synthétiseur sur 3)
- Paul Bayle (saxophone sur 3)
- Denis Leloup (trombone sur 3 et 4)
- Arrigo Lorenzi (saxo soprano sur 3)
- Maria Popkiewicz (chœurs sur 4)
- Jerome Naulay (trombone sur 4)
- Zaka (percussions sur 4)
- Michel Graillier (fendre rhodes sur 4)


1. Call From The Dark (ooh Ooh Baby)
2. Otis
3. Do The Music
4. Otis (ending)
5. I Must Return
6. Elephas Levi
7. The Night We Died



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod