Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK FM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : King Crimson, Black Star Riders, Saxon, Paul Weller , Dare, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Yes, Steven Wilson
- Style + Membre : Gtr, Asia Featuring John Payne, Uk
 

 Site Officiel (567)
 Asia Featuring John Payne (326)

ASIA - Omega (2010)
Par GEGERS le 31 Mai 2010          Consultée 3263 fois

Visiblement déçu par le retour du line-up originel d'ASIA avec un album faiblard, Kid66 achevait sa chronique de Phoenix, l'album de la reformation, par la phrase suivante : « C'est finalement lorsqu'il tente de renaître au grand jour qu'ASIA meurt réellement ». Les raisons d'être désappointé étaient en effet nombreuses, tant cet album peinait à convaincre. La faute à l'absence de producteur extérieur selon le groupe, mais la faute surtout à des compositions faiblardes selon les fans. Car si ces derniers n'espéraient pas (ou alors secrètement) un retour à l'âge d'or des deux premiers albums du combo, ils attendaient de manière légitime un bon album de rock FM et progressif faisant honneur à la légende. Et c'est finalement avec cet Omega que leur attente va être récompensée.

Signe d'une envie de poursuivre dignement une discographie désormais longue comme le bras, cet album marque le retour des titres en « a » qui participaient également à l'aura mystique entourant ASIA. Malgré une pochette résolument... moche (celle de Phoenix l'était tout autant), le rappel à une période dont certains se souviennent encore non sans mouiller les draps semble donc univoque. Et alors que nombre de fans s'inquiètent de savoir s'il allait s'agir du dernier opus du groupe (Omega est la dernière lettre de l'alphabet grec), John Wetton se charge de les rassurer, en leur rappelant que tout comme Alpha n'était pas le premier album du groupe, Omega n'en sera pas l'ultime). Au vu de la qualité de cet album, il est vrai que cela aurait été du gâchis.

Et pourtant, on ne peut pas dire que les choses commencent pour le mieux, puisque le groupe juge bon de placer en titre d'ouverture une resucée d'un titre du projet Icon (mené par le duo Wetton/Downes), « Finger on the Trigger », laissant de gros doutes quant à ses capacités pour composer du nouveau matériel... Bien que déjà connu des fans, ce titre mérite finalement toute sa place sur cet opus. Titre le plus rock de l'album, rappelant à certains moments un Reo Speedwagon de la grande époque, « Finger on the Trigger » offre une mise en bouche très intéressante, mettant en avant guitares affutées, clavier entreprenant et surtout le chant chaud et puissant de John Wetton, le tout permettant au groupe d'affirmer son retour au plus haut niveau. Car bien que souffrant des poncifs du genre (le hard FM tend il est vrai à user de la métaphore des armes à feu pour traiter de l'acte sexuel, je vous laisse juge du sens de ce « Doigt sur la gâchette »...), ce morceau s'impose rapidement comme un petit brûlot doté d'un refrain imparable n'offrant à l'auditeur d'autre choix que de tomber sous le charme de cette combativité retrouvée.

Véritable tour de force, ASIA parvient à offrir à ce Omega prometteur un son résolument moderne, malgré des chœurs imposants et un clavier de Geoff Downes très typé années 80. Passé « Finger on the Trigger », l'album œuvre majoritairement dans un style mid-tempo faisant la part belle aux mélodies et aux ambiances, bien plus FM que progressives (aucun titre ne dépasse les 6 minutes). C'est avec un plaisir non feint que l'on se délecte d'un « Through My Veins » qui, prenant le temps de s'installer, offre une véritable prestation de groupe comme ASIA n'en avait pas servi depuis un long moment. Porté par un John Wetton décidément très en voix, ce morceau assez uniforme joue sur les émotions plus que sur les démonstrations techniques, ce qui n'empêche pas pour autant d'apprécier le jeu sobre et rempli de feeling d'un Steve Howe ne faisant pas ses 63 balais. Calqué sur le même modèle (bien que bénéficiant d'un rythme un peu plus enlevé), « Holy War » s'impose également rapidement comme un des meilleurs titres de cet opus, grâce à des ambiances à la fois sombres et mélancoliques, accentuées par un break progressif fort bien senti.

Se faisant inutilement pompeuse ou peinant à servir des mélodies efficaces, la suite de l'album ne parviendra qu'en de rares occasion à égaler la qualité de ces trois premiers titres. Si la ballade acoustico-progressive « Ever Yours » offre une prestation convenable (bien que certains la trouveront trop mielleuse pour être honnête), « Listen Children », « End of the World » et « Light the Way » souffrent des défauts inhérents au rock FM (claviers envahissants et grandiloquents, mélodies poussives) et ne parviennent pas à convaincre dans la durée. Il faudra attendre le plus rythmé « Emily », dont le refrain immédiat fait mouche à chaque écoute, et surtout la ballade finale « I Don't Wanna Lose You Now », toute en nuances et subtilité, pour ressentir un plaisir véritable à l'écoute de cet album.

Malgré un ventre-mou tout de même assez conséquent (4 titres sur 12), Omega constitue finalement le « vrai » retour aux affaires d'ASIA, renouant avec les mélodies et la combinaison de talents individuels responsables de sa renommée au début des années 80. Au niveau des sorties actuelles dans un style similaire, Omega constitue une agréable madeleine de Proust plus qu'une véritable pépite du niveau de celles créées par le groupe il y a bientôt 30 ans. Une tentative de retour fort sympathique et bien plus convaincante que la précédente en tous cas. ASIA est revenu sur de bons rails, pour quelques années encore espérons-le.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


NOIR DéSIR
Soyons Désinvoltes, N'ayons L'air De Rien (2011)
Le vent l'emportera...




Ben HARPER
Diamonds On The Inside (2003)
E - clec - tisme


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Geoff Downes (claviers, voix)
- John Wetton (voix principale, basse)
- Steve Howe (guitare, voix)
- Carl Palmer (batterie)


1. Finger On The Trigger
2. Through My Veins
3. Holy War
4. Ever Yours
5. Listen Children
6. End Of The World
7. Light The Way
8. Emily
9. Still The Same
10. There Was A Time
11. I Believe
12. Don’t Wanna Lose You Now



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod