Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Tom PETTY - Mojo (2010)
Par ERWIN le 23 Août 2010          Consultée 2215 fois

Après une pause bien méritée de 8 années, Tom PETTY et ses Heartbreakers reprennent du service actif en sortant ce 12ème album sobrement intitulé Mojo. L’intention du blondinet impertinent était de pondre un album live bien qu’en studio et sans aucun overdub, et de le faire sonner comme les Allman Brothers, une des influences majeures du groupe, originaire comme eux de Floride, et de la même génération. Tom n’a pas d’autre but que de se faire plaisir, éloigné des préoccupations matérielles, sa famille à l’abri du besoin, les preuves de musicien-producteur-songwriter depuis longtemps établies et reconnues par ses pairs. Le groupe existe depuis 35 ans, les hits jalonnent son parcours comme autant de pépites d’or. « Or » comme ce sympathique personnage, tout de modestie, très impliqué dans ses affaires, méticuleux et intelligent, pour le moins attachant.

L’opus s’ouvre sur le « Jefferson Jericho blues » au rythme rapide et à l’harmonica strident, on se croirait revenu au bon vieux temps du Bob Dylan de Highway 61 revisited. Beaucoup de pêche !
Le début quasi jazz fusion de « First flash of freedom » nous renvoie directement au gang des frères Allman, sans le moindre doute, les nombreux solos de guitare qui jalonnent le titre pourraient être de Warren Haynes ou de Dickey Bettes, cela ne choquerait personne. L’ambiance est semblable sur « Lover’s touch ».
« Running man’s bible » poursuit cette quête d’un esprit « southern rock » avec son hammond si caractéristique, et une petite lap steel guitar. Nous sommes sur une parallèle des Allman, c’est radical et étonnant.
Le quasi hard rock de « I should have known it » rappelle un Led Zeppelin de bonne facture, on a entendu pire comparaison. Tom n’est pas Robert, mais l’ambiance est là, on jurerait une rythmique de Page.
« High in the morning » ressemble à s’y méprendre aux compositions de Chris Rea, un blues rock lent et un brin mainstream.

« The trip to pirate cove’s » est plus smooth, et dans le trip slow, “Good enough” est un superbe titre dramatique, le meilleur de l’album avec quelques soli terribles de Campbell, un blues comme on en fait plus, a écouter en boucle toute la journée !
Avec US41, on entre dans le Midwest, la terre des bouseux américains, on se croirait à l’arrière d’un truck en train de filer sur une highway du Kansas à regarder les champs de maïs. En causant de bouseux, la guitare rappellera ici les sons du dingo « Seasick » steve, pour notre grand plaisir. « Takin my time » est un blues crasseux et vraiment rudimentaire dans la droite lignée du précédent.

Le reggae de « Pull me over » rappellera a tout le monde que Tom PETTY reste un petit plaisantin éternellement prêt à surprendre. Rafraichissant.
Avec « Something good coming », on retrouve les gimmicks classiques de PETTY, son chant écorché et plaintif, ses refrains addictifs. une comptine simpliste mais lancinante et incantatoire, superbe morceau.
Soulignons le superbe travail de Mike Campbell à la guitare, sous estimé voire inconnu de la plupart des aficionados de la gratte, l’homme tire remarquablement son épingle du jeu.

C’est du Tom PETTY dans le texte ! Malgré un statut de « pop star », l’homme demeure libre et fier de l’être. Ses diverses influences ressortent avec maestria sur cet album, qu’il voit visiblement comme un hommage, son « Mojo ». Et cela devrait être suffisant pour tous les amateurs de rock. Un bon album plein de petites surprises.
Tom PETTY a son meilleur, j’ai envie de dire « indécrottable et indestructible ».

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Bruce SPRINGSTEEN
Born In The U.s.a. (1984)
Masterpiece

(+ 1 kro-express)



Chris REA
Espresso Logic (1993)
C'est le café !


Marquez et partagez







 
   ERWIN

 
  N/A



- Tom Petty ( guitare solo et rythmique, chant )
- Mike Campbell ( guitare solo et rythmique)
- Benmont Tench (piano, orgue )
- Ron Blair ( basse )
- Scott Thurston ( guitare rythmique, harmonica )
- Steve Ferrone ( batterie percussion )


1. Jefferson Jericho Blues
2. First Flash Of Freedom
3. Running Man’s Bible
4. The Trip To Pirate Cove’s
5. Candy
6. No Reason To Cry
7. I Should Have Known It
8. Us 41
9. Takin My Time
10. Let Yourelf Go
11. Don’t Pull Me Over
12. Lover’s Touch
13. High In The Morning
14. Something Good Coming
15. Good Enough



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod