Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Chris REA - Santo Spirito Blues (2011)
Par ERWIN le 16 Septembre 2014          Consultée 1050 fois

Ceci est le dernier album en date de Chris REA, le fils du célèbre glacier de Middlesborough. Empli d’une admiration toute béate face à la discographie désormais presque exhaustive de l’idole des ménagères de moins de cinquante printemps, me voilà enfin sur la ligne d’arrivée. Pas une sinécure cette disco, mais quel plaisir ! Pas un des 23 albums solo de cet immense monsieur du soft rock n’a démérité, quelques petits bas ont certes ponctué sa carrière mais le résultat final est d’une limpidité évidente. Difficile de ne pas aimer ! On sait que notre Chris, depuis sa « Near Death Experience », a choisi de recentrer ses choix musicaux autour du blues, et ni la pochette ni le titre de cet album ne semblent déroger à la règle.

Et c’est avec une certaine surprise que l’on découvre les premiers morceaux composant cet opus. En effet, la proximité avec ZZ TOP est désormais claire. Le son est plus lourd, la gratte certainement plus méchante, voyez plutôt la construction de « Never Tie Me down », on croirait le révérend dans la pièce, si ce n’est que les touchers magiques des deux guitaristes ne se ressemblent guère. On fait quasiment la même analyse sur « Dancing My Blues Away » et son follow-up « Rock and Roll Tonight ». « Dance with Me All Night Long » sera le « La Gange » du sieur REA, écoutez-la vous verrez ! Ce diable de lutin nous surprendra toujours. Nous sommes à l’orée du hard blues rock tel que pratiqué par les Texans. « The Last Open Road » en est carrément surprenante avec son riff carré surpuissant, puis le titre qui se prénomme « Electric Guitar » ne peut que parler à vos oreilles.

Nous reprenons les gimmicks chers à Chris, ainsi le folk de « Think like a Woman » qui le rapproche d’un coup d’un John COUGAR MELLENCAMP, et l’orgue omniprésent de « You Got Lucky » nous rappelle les grands ‘ricains de la folk rock, on pense à DYLAN époque Highway 61, à SPRINGSTEEN ou à Tom PETTY. Puis nous revenons vers le smooth sur « The Chance of Love » qui rappelle les heures glorieuses où les DIRE STRAITS régnaient sur les charts, ce petit sax le fait vraiment. D’ailleurs dans ce trip si spécifique, nous voici reparti sur les sentiers de la musique de jazz club avec « Money », qui grésille aimablement à vos oreilles, ainsi qu’un vieux Miles DAVIS aime à le faire, vive le microsillon, on notera ensuite le rigolo riff de banjo ! Nous nageons dans le traditionnel le plus faussement authentique. « The Way She Moves », au rythme terrible, qui donnerait des envies de headbangin’ à tous les paraplégiques.

L’album s’achève sur deux titres aux consonances cools, plus lents, à peine moins chargés en orchestration, une autre facette du talent de Mr Chris, dont il m’est décidemment bien difficile de dire du mal. Finalement cet album reste très symbolique de son œuvre : on y retrouve pêle-mêle du gros son, des compos bluesy, jazzy, du folk rock, du soft rock, merveilleusement servis par sa voix rocailleuse et sa guitare limpide. Tout ceci fait de Chris un des artistes les plus sous-estimés de notre époque malgré des ventes cumulées de 30 millions d’albums. Si vous avez une quelconque attirance pour ce grand monsieur, jetez-vous sans hésiter dans la découverte de sa discographie, vous ne le regretterez pas.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Huey LEWIS AND THE NEWS
Picture This (1982)
Juste la classe !




SHAKA PONK
Monkeys In Bercy (2014)
Assumer le metal !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Dancing My Blues Away
2. Rock And Roll Tonight
3. Never Tie Me Down
4. The Chance Of Love
5. The Last Open Road
6. Electric Guitar
7. Money
8. The Way She Moves
9. Dance With Me All Night Long
10. Think Like A Woman
11. You Got Lucky
12. Lose My Heart In You
13. I Will Go On



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod