Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-POP-LATINO...  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Santana & Buddy Miles, John Mclaughlin , Richard Wahnfried

SANTANA - Zebop! (1981)
Par MARCO STIVELL le 25 Mai 2011          Consultée 2260 fois

"Ô Carlos, lorsque je prononcerai la formule magique, tu ne retiendras de ta part Devadip que ton nom, et ne produiras des albums que pour SANTANA. Par Horus, demeure !"

Le cheik Abdel Razek était sans doute un peu trop vieux en 1981, mais le pouvoir de l'écriture est ainsi, les personnages peuvent durer indéfiniment, ne jamais perdre leur jeunesse, etc... Carlos lui par contre, avance sûrement en âge, mais au moment de Zebop !, il est bien décidé à prouver qu'il a gardé sa fougue. En ce début d'années 80, notre cher guitariste semble clairement vouloir se consacrer sur une musique plutôt directe sur la forme, choisissant d'écarter définitivement (?) les parenthèses plus "recherchées" dont faisaient partie Oneness et The Swing of Delight. De Devadip il ne reste que le patronyme, maintenant tout se fera réellement sous le signe de SANTANA, point barre.

Voici donc ce Zebop !, qui contrairement à de nombreux autres albums du même artiste, a vu sa pochette changer plusieurs fois de couleur, d'une sorte de violet-rose au rouge flambant neuf de la réédition CD. Le disque est souvent considéré comme l'une des meilleures productions, voire l'une des seules valables du SANTANA post-Moonflower (sans compter les Devadip). C'est plus ou moins à juste titre, car Zebop ! est effectivement un bon album, mais pas totalement convaincant non plus.

En fait, il y a un "léger" déséquilibre entre la première et la seconde face. La première est en tout points excellente, démarre sous les meilleurs auspices par un "Changes" réjouissant, sur lequel on trouve un peu de guitare acoustique, ce qui n'est pas commun en ces années-là. C'est frais, ça envoie et ça l'fait grave comme on dit aujourd'hui. Le ton pop mâtiné de blues est plus que sympathique, prolongé sur "E Papa Ré" et son riff efficace. Notons aussi la touche latino présente en force grâce aux percussions. "Primera Invasion" est une introduction flamboyante reliée à "Searchin'", dont le son se fait très proche de Marathon (et pour cause, c'est l'un des derniers morceaux avec Alan Pasqua). "Winning" est une ballade très sympathique alors que "Over and Over" se fait plus dense, Alex Ligertwood y étant pour beaucoup.

En revanche, lorsqu'on arrive à la deuxième partie, ça se gâte. "Tales of Kilimanjaro", plus vigoureux qu'un "Aqua Marine", donne l'impression d'une jam mettant en avant la guitare de Carlos. L'ambiance rappelle un peu "Singing Winds, Crying Beasts" sur Abraxas, en moins bien. Il y a un côté jazzy qui justifie la présence de Zebop ! dans les hautes places des charts appropriés, mais niveau qualité, c'est sans réel plus. Alex Ligertwood se déchire les cordes vocales sur "Brightest Star" ainsi que sur une reprise blues-soul du "The Sensitive Kind" de J.J. Cale, pour un résultat plus ou moins heureux. Le point "mort" est en réalité atteint sur "I Love you Much Too Much" où Carlos en vient à s'auto-parodier. Bien que le morceau ne soit pas de lui, il sonne irrémédiablement comme une sorte d'ersatz de mix entre "Europa" et "Samba Pa Ti", qui avaient déjà leurs similitudes. Ca a beau s'énerver un peu sur le final, il est loin de sonner aussi bien que ses prédécesseurs. Les seuls titres qui révèlent de nombreuses qualités sont les instrumentaux "American Gypsy" (très latino) et "Hannibal" (avec une partie trop brève de guitare classique hispanisante).

Zebop ! reste donc un album moyen, pas aussi bon qu'il l'aurait pu, alors que sa première partie reste une franche réussite. Navré...

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


GANDALF & GALADRIEL
The Shining (1985)
Un must du magicien... et d'elle aussi




Michelle BRANCH
Everything Comes And Goes (2010)
L'été encore clément


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Carlos Santana (guitares, percussions, choeurs)
- Alex Ligertwood (chant, choeurs)
- Richard Baker (piano, orgue, synthétiseurs)
- David Margen (basse)
- Graham Lear (batterie)
- Armando Peraza (percussions)
- Raul Rekow (percussions, choeurs)
- Orestes Vilatò (percussions, choeurs)
- + Alan Pasqua (claviers, choeurs)
- Chris Solberg (guitares rythmiques, choeurs)


1. Changes
2. E Papa Ré
3. Primera Invasion
4. Searchin'
5. Over And Over
6. Winning
7. Tales Of Kilimanjaro
8. The Sensitive Kind
9. American Gypsy
10. I Love You Much Too Much
11. Brightest Star
12. Hannibal



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod