Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Scorpions
- Membre : Michael Schenker , Wolfpakk, Msg, Beggar's Jam
- Style + Membre : Bonfire, Phantom V, Rock Wolves
 

 Site Officiel (246)

MAD MAX - Never Say Never (1999)
Par GEGERS le 5 Novembre 2011          Consultée 1059 fois

Difficile d’être un groupe hard rock de deuxième division dans l’Allemagne de la fin des années 80. Le succès des groupes germaniques à notoriété internationale aidant (Scorpions, Accept, Doro…), la scène foisonne et se mord la queue, les musiciens allant et venant entre des formations œuvrant, pour la plupart, dans un hard mélodique anglophone tenant autant d’AC/DC que de Bon Jovi. Les groupes pullulent, et redoublent d’efforts pour tenter d’atteindre ce statut convoité de stars du rock. Les dinosaures ont défraîchi le terrain, et ont permis à l’Allemagne de devenir un terreau fertile pour le genre musical. Reste que sur le chemin de la célébrité, les éconduits sont plus nombreux que les élus…

Après quatre albums ayant reçu à peine plus qu’un succès d’estime (à l’exception notable du formidable Stormchild), MAD MAX décide de baisser les armes à l’issue de son contrat avec Roadrunner Records. Michael Voss, le chanteur et principal compositeur, s’en ira fricoter quelques temps avec le micro de Bonfire avant de mettre sur pieds différents projets « all star » (Silver, Demon Drive…) puis de s’établir producteur, se constituant ainsi un carnet d’adresses des plus enviables (et qui s’avèrera très utile par la suite). L’autre pilier du groupe, Jürgen Breforth, s’en ira pour sa part former Tanner, obscur groupe hard rock de 3ème division auteur de deux albums chantés en langue allemande et aujourd’hui complètement oubliés. Il faudra ainsi attendre onze longues années et l’an de grâce 1999 pour entendre à nouveau parler de MAD MAX.
Malgré cette longue absence, il ne fait aucun doute que l’essence du groupe est restée la même. Les canons de production ont changé, exit donc les prod gonflées au hard US pour revenir à un son plus rugueux, plus « européens ». Bien entendu, les influences hard FM sont toujours présentes (« Neverending nightmare », « Brand new world ») mais elles ne constituent que de discrètes touches dans un album résolument mordant, et quasiment heavy. Le chant de Michael Voss, agressif au possible, participe grandement à cette volonté de proposer un album rentre-dedans, censé célébrer le grand retour de cet éternel second couteau du hard rock allemand.

Manque de bol, l’album fera un flop, miné par une absence totale de communication et un ensemble de compositions résolument prévisibles et passéistes, malgré l’ajout de samples ou bruitages électroniques apportant à l’album un aspect plus moderne (mais aujourd’hui totalement démodé). On a donc ici affaire à un hard rock de seconde zone, honnête et bien exécuté, mais dénué de tout souffle de vie. C’est bien simple, le meilleur titre de cet album est le réenregistrement de « Never say never », originalement paru sur Stormchild. On apprécie certains riffs, et certaines mélodies travaillées (« Womanizer », « Koma »), mais tout cela ne dépasse pas le niveau des deuxième et quatrième albums. Le talent combiné des quatre teutons ne suffit par pour proposer autre chose qu'un hard rock basique déjà proposé (et en mieux) par leurs illustres compatriotes. On en retient donc le plaisir de retrouver un groupe résolument fidèle à ses racines, en attendant le véritable retour (avec le line-up du deuxième album) en 2006. Toujours est-il que s'il ne faut jamais dire jamais, vous pouvez dire non à celui-ci.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
N°1's (2006)
La compile qui ne se fout pas de votre gueule




HOUSE OF X
House Of X (2014)
Un petit tour en soucoupe volante ?


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Voss (chant)
- Jürgen Breforth (guitare)
- Carsten Tischer (basse)
- Yogi Spittka (batterie)


1. Criminal Religion
2. Neverending Nightmare
3. Womanizer
4. Mister Cool
5. Nowhere Town
6. Never Say Never
7. The Sleep
8. Koma
9. Dead And Gone
10. Hearts On Fire
11. Tightrope
12. Brand New World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod