Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Scorpions
- Membre : Michael Schenker , Wolfpakk, Msg, Beggar's Jam
- Style + Membre : Bonfire, Phantom V, Rock Wolves
 

 Site Officiel (264)

MAD MAX - Here We Are (2008)
Par GEGERS le 14 Novembre 2012          Consultée 1065 fois

Depuis qu’il a été frappé par la Grâce divine et son grand retour après 7 ans d’absence en 2005, MAD MAX n’a pas chômé ! Deux albums studio (l’excellent Night of White Rock et le plus dispensable White Sands), et un EP, et tout cela alors que Michael Voss, leader et compositeur principal du combo poursuivait en parallèle son travail de producteur et de ‘grand gourou’ du hard rock, étant l’instigateur et chef d’orchestre de nombreux projets ‘all star’. Mais malgré cette hyperactivité, Michael Voss trouve tout de même le temps en 2008 de célébrer les 25 ans d’existence de son premier groupe, et ce de fort belle manière !
Jouant sur ses connaissances et ses accointances, l'artiste-producteur germain a en effet réussir à convaincre une dizaine d’artistes majeurs du circuit hard rock à participer à cet opus commémoratif, en tant qu’invités mais surtout en tant que co-compositeurs, seulement trois morceaux de ce Here We Are ayant été composé par le duo Voss/Breforth, pourtant responsable de la composition de l’immense majorité des morceaux publiés sous le nom MAD MAX. Au menu de cet album, nous trouvons donc des morceaux co-composés avec des artistes comme Joe Lynn Turner (Deep Purple, Rainbow), Don Airey (Deep Purple), Michael Schenker (Scorpions, UFO, MSG), Jeff Scott Soto, Axel Rudi Pell, David Readman (Pink Cream 69), Sascha Gerstner (Helloween), Wolf Hoffman (Accept) ou encore Marc Storace (Krokus). Rien que ça ! Des dieux vivants du hard rock, pour un album à la hauteur de leur réputation !

Forcément très varié tout en restant dans un hard rock traditionnel, Here We are voit se côtoyer power ballades plutôt modernes (« Here We Are »), titres rock très 70’s (« Where the wind blows » et ses claviers très purpleliens, présence de Don Airey oblige) et gros rocks véritablement jouissifs : Alors que « Caravan » et « Down to Babylon », co-composés respectivement avec Joe Lynn Turner et Jeff Scott Soto sont à compter parmi les titres les plus réussis de ce Here We Are, Michael Schenker, égal à lui-même, propose un riff assez passe-partout (« Higher & higher ») et Marc Storace se la joue très boogie rock pour un morceau tout bonnement irrésistible (« High on wheels »). De façon peu surprenante, la collaboration avec Sascha Gerstner a donné naissance au morceau le plus mordant et agressif de ce nouvel opus (« Keep you alive ») alors que Wolf Hoffman co-signe une ballade agréablement niaiseuse (« All of my heart »). Mais la surprise vient plutôt du côté de David Readman, qui propose avec « Mad gone blind », morceau traitant de la folie de ces tueries dans les écoles à travers le monde, un de ses meilleurs morceaux, rien de moins ! Et que dire de la collaboration avec Axel Rudi Pell, à l’origine d’un rock endiablé à la Status Quo/Thunder (« Don’t talk it over »), chose surprenante lorsque l’on considère l’enfermement artistique d’Axel dans un carcan heavy mélodique alambiqué depuis de nombreux albums maintenant. Une surprise très agréable. Mais c’est finalement à la paire Voss/Breforth que revient la tâche de clôturer cet opus, grâce à une magnifique ballade mélancolique piano/voix/guitare lead (« Say goodbye to Hollywood ») qui ne fait qu’asseoir un peu plus le don extraordinaire de composition des deux bonhommes.

Here we Are célèbre de très belle manière les 25 ans d’un des groupe les plus sous-estimés mais également les plus inspirés de la scène hard rock. Et avec cet opus, le groupe parvient à rendre hommage à son passé exemplaire tout en se faisant (et en nous faisant) plaisir. Here we Are ne renouvelle pas la face du hard rock, mais est une sorte de synthèse jouissive de ces années passées à produire des albums de très bonne facture. Un indispensable de de l'année 2008 pour les amoureux du hard rock, tout simplement.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Crazy World (1990)
C'est un monde de tarés...




SAXON
Heavy Metal Thunder Live - Eagles Over Wacken (2012)
Fuck me i'm famous

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Michaël Voss (chant, guitare)
- Jüergen Breforth (guitare)
- Axel Kruse (batterie)
- Roland Bergmann (basse)


1. Caravan
2. Where The Winds Blow
3. Here We Are
4. Higher And Higher
5. Down To Babylon
6. Love Walks Lonely
7. Stop One Minute
8. How Deep
9. Don't Talk It Over
10. All Of My Heart
11. Mad Gone Blind
12. Keep You Alive
13. High On Wheels
14. Say Goodbye To Hollywood



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod