Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Lykke Li
 

 Site Officiel (197)

Lana DEL REY - Paradise (2012)
Par MOONDREAMER le 25 Décembre 2012          Consultée 1828 fois

Dans la lignée des pop singers qui rééditent leur premier album au format LP agrémenté d’un EP de plus de 8 chansons (à l’image de GAGA qui enchaîne The Fame et The Fame Monster, ou de KE$HA qui fait suivre Animal et Cannibal), Lana DEL REY sort, moins d’un an après Born To Die, un nouvel album intitulé Paradise. Si ces chanteuses contribuent à rendre floue la distinction entre EP et LP, ce genre de manœuvres peut s’expliquer de deux façons.

Commercialement, elles permettent de surfer sur la vague du succès de l’album principal et de faire racheter celui-ci en ne sortant l’EP que mêlé au premier dans un package quitte ou double, tant pis pour ceux ayant déjà fait l’acquisition du LP ! Artistiquement, elles sont utiles dans le sens où ces EP restent dans une logique de continuité avec le premier album, n’impliquant pas de bouleversement majeur dans le son ou le style musical par rapport à l’album principal.

Les deux interprétations s’appliquent parfaitement au cas de Paradise. Si DEL REY a quelque peu acquis en assurance et en maturité depuis Born To Die, notamment dans le placement de sa voix, tous les morceaux de l’EP auraient pu se retrouver sur ce dernier. Et, pour le meilleur et pour le pire, Paradise a exactement les mêmes caractéristiques que Born To Die. Chaque chanson est produite à la perfection, les arrangements sont d’une grande finesse, les cordes frottées dialoguent avec la voix grave et lancinante de Lana de façon tout aussi dramatique que dans le précédent album.

Mais on peine toujours autant à sentir la chaleur et l’authenticité derrière le personnage de la chanteuse, et, à l’instar de son prédécesseur, Paradise n’échappe pas à l’écueil de la monotonie qui s’installe tant les titres sont homogènes. Pour la défense de l’EP, on ne trouve sur celui-ci que deux chansons vraiment faibles et en deçà du reste : « Yayo », première tentative de Lana de s’essayer au jazz qui traîne en longueur, et « Gods & Monsters », morceau lourd et surjoué qui ne parvient pas à convaincre.

Au rang des morceaux les plus notables, on compte « Body Electric » et « Ride », le single de l’album, qui tiennent sans problème la comparaison avec « Video Games » et les meilleurs moments de Born To Die. « Blue Velvet », reprise d’un célèbre morceau des années 50s des CLOVERS, est le choix parfait pour le style de diva mélancolique de Lana : sombre et envoûtante, la chanson constitue définitivement un des moments forts de l’EP.

Bref, je suis toujours autant perplexe devant le phénomène Lana DEL REY… Comment ne pas être charmé par sa voix et la subtilité rare de ses morceaux ? Mais aussi bien sa personne que ses chansons restent trop froides pour être vraiment attachantes. Qui plus est, la jeune américaine semble bien timorée et elle risque de bien rapidement tourner en rond musicalement… À défaut de pouvoir mettre un point final à ces zones d’ombre, espérons que la suite de sa carrière sera plus éclairante !

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


MS MR
Secondhand Rapture (2013)
Premier essai très convaincant !




GOSSIP
A Joyful Noise (2012)
Coup de poker osé...


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Lana Del Rey (voix)
- James Gadson (percussions)
- Rick Nowels (guitare acoustique, piano, claviers, mellotron,…)
- Tim Pierce (guitare électrique)
- Patrick Warren (orgue, synthétiseur, guitare électrique, piano, me)
- Zac Rae (piano, claviers)
- Jason Lader (basse)
- Songa Lee (violon)
- Kathleen Sloan (violon)
- Devrim 'dk' Karaoglu (percussions)
- Emile Haynie (percussions, claviers)
- The Larry Gold Orchestra (cordes frottées)
- Dan Heath (piano, claviers, percussions,…)
- Tim Lacombe (guitare, percussions, claviers)


1. Ride
2. American
3. Cola
4. Body Electric
5. Blue Velvet
6. Gods & Monsters
7. Yayo
8. Bel Air
9. Burning Desire (itunes Bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod