Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Darkness , Guns N' Roses, The Dead Daisies
- Membre : Dio, The Firm
 

 Site Officiel (321)
 Highway To Ac/dc (fan Site) (636)

AC/DC - For Those About To Rock We Salute You (1981)
Par A.T.N. le 10 Avril 2013          Consultée 2087 fois

Désormais multi-millionnaires grâce à Back in Black, nos Aussies préférés reviennent l'année suivante avec ce disque, toujours sous la houlette de Mutt Lange. L'album se vendra bien (AC/DC est désormais une "marque" très forte), mais sans comparaison avec son prédécesseur.

Le morceau-titre d'ouverture, clin d'oeil d'Angus YOUNG aux saluts des gladiateurs, est formidable par son riff aigu d'intro, son refrain fédérateur et son emballement final. A partir de ce moment, les concerts du gang se termineront par ce titre, ponctué de coups de canons à faire péter les stades. Un classique, indispensable.

Hélas, c'est un peu la seule raison de se réjouir sur cette galette. Les autres morceaux ne sont pas désagréables, loin de là. Si on aime ce groupe, rien à redire : guitares hard, riffs serrés, solos angusiens, refrains tous en choeurs. Mais nous sommes habitués à l'exceptionnel en termes d'écriture (mélodies, couplets/refrains, breaks...), et sur ce coup, pas grand chose à se mettre sous la dent. L'impression d'avoir à faire à des fonctionnaires qui font leur job, sans plus.

On pouvait pardonner la production rock FM de Mutt Lange tant que les morceaux restaient extraordinaires, mais ici quand JOHNSON braille "Let's Get It Up", on commence à bailler tant c'est prévisible, "Inject the Venom" essaie de continuer sur la veine des mid-tempo de "Hell's Bells" ou "For Those About to Rock", mais le risque avec ce rythme et ce son mainstream, c'est d'être balourd - ce qui est le cas, comme sur "Evil Walls". Sur un riff sympathique comme "Snowballed", tout semble cousu d'avance, le chant de JOHNSON comme les choeurs sur le refrain (désormais la règle au lieu d'être l'exception, hélas)... la faiblesse de ces titres finit de démontrer que Bon SCOTT était vraiment d'une autre trempe - lui savait sauver un morceau moyen. Le duo riff/basse de "Breaking the Rules" ou le rythme de "Night of the Long Knives" font tendre l'oreille car ils sont bien sentis, mais les refrains de chorale scout, encore eux, et ce mur de guitares sans le relief et les aspérités qu'elles avaient dans les années 70, finissent de nous lasser définitivement.

Recette pour cet album, donc : ne garder que le premier morceau. Jeter les autres et passer à autre chose.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


Joe JACKSON
Live 1980 / 86 (1988)
Se réinventer, tout le temps.




The LAST SHADOW PUPPETS
The Age Of Understatement (2008)
Spécial boîte à demandes !


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Brian Johnson – Chant
- Angus Young – Guitare Solo
- Malcolm Young – Guitare Rythmique, Choeu
- Cliff Williams – Basse, Choeurs
- Phil Rudd – Batterie


1. For Those About To Rock (we Salute You)
2. Put The Finger On You
3. Let's Get It Up
4. Inject The Venom
5. Snowballed
6. Evil Walks
7. C.o.d.
8. Breaking The Rules
9. Night Of The Long Knives
10. Spellbound



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod