Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Darkness , Guns N' Roses, The Dead Daisies
- Membre : Dio, The Firm
 

 Site Officiel (348)
 Highway To Ac/dc (fan Site) (708)

AC/DC - Fly On The Wall (1985)
Par A.T.N. le 24 Octobre 2014          Consultée 1410 fois

Très compliqués à chroniquer, ces "groupes à formule". Ils font toujours la même chose, et c'est tant mieux pour les uns (c'est ce qu'on aime chez eux!) et pénible pour les autres (c'est du réchauffé!). Adorer ou détester un album tient à peu de choses. Un ou deux bon riffs par-ci, un solo par là... dans le cas de AC/DC, la critique sera d'autant plus sévère que leurs albums des seventies ont élevé ce style au rang d'art total (breaks imparables, folie des solos de guitare, gouaille canaille inimitable de Scott, écriture couplets-refrains au millimètre).

Le scribe rock s'expose donc ici à la vindicte populaire - concernant un groupe qu'il idolâtre pourtant - en affirmant qu'avec Fly on the Wall les frères Young font du surplace et, non, ce n'est pas réjouissant.

Dans la continuité de Flick of the Switch, AC/DC travaille sans producteur avec pour ambition d'avoir un son plus brut et proche de leurs débuts. Bon. Pourquoi pas. Mais ce gros son de batterie bien balourde n'est franchement pas des plus réussis. Le départ de Phil Rudd, remplacé par Simon Wright, n'y est pas pour grand chose, la batterie chez eux c'est poum-tchak et pis c'est tout. Mon voisin de palier Alfredo pourrait être batteur chez AC/DC. Et surtout, cette présence désormais systématique des refrains scandés en choeur commence à faire passer les rockeurs australiens pour un groupe parodique d'eux-mêmes. Les morceaux sont terriblement, terriblement prévisibles. Le riff, le couplet et bim, tout le monde crie ensemble des paroles simplissimes sur le refrain, sur une mélodie quasi identique à la piste précédente. Des fonctionnaires, quoi.

Un titre comme "Shake your Foundations" pourrait se laisser écouter, mais honnêtement il est trop similaire à "Honey What Do You Do For Money" sur Back in Black. "Stand Up" possède un riff de départ très sympa... mais ces refrains sont trop convenus, sans âme, comme sur "Danger", "Hell or High Water", "Fly on the Wall", "Back in Business" sans vraie mélodie... Ce serait un nouveau groupe de banlieue, on se dirait 'bel effort, continuez!' mais de la part de ces géants c'est inacceptable.

La seule bonne surprise est "Playing with Girls", dont le mouvement semble inarrêtable et dont la rage malsaine est - enfin- communicative! Johnson y croit, il fait le job, et le refrain est pour une fois délesté de ces boys-scouts lourdingues. Le riff gratte salement, et nous avons un solo qui veut en découdre. Pfouh, ça fait du bien. Rien que ce titre permet d'accrocher une deuxième étoile inespérée. Parce qu'au fond, on les aime tellement.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


Joe JACKSON
Live 1980 / 86 (1988)
Se réinventer, tout le temps.




Joe JACKSON
Look Sharp! (1979)
J.J déboule en trombe dans le paysage rock...


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
   AIGLE BLANC

 
   (2 chroniques)



- Brian Johnson (chant)
- Angus Young (lead guitar)
- Malcolm Young (guitare rythmique)
- Cliff Williams (basse)
- Simon Wright (batterie)


1. Fly On The Wall
2. Shake Your Foundations
3. First Blood
4. Danger
5. Sink The Pink
6. Playing With Girls
7. Stand Up
8. Hell Or High Water
9. Back In Business
10. Send For The Man



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod