Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Darkness , Guns N' Roses, The Dead Daisies
- Membre : Dio, The Firm
 

 Site Officiel (342)
 Highway To Ac/dc (fan Site) (674)

AC/DC - The Razors Edge (1990)
Par A.T.N. le 15 Mars 2015          Consultée 1228 fois

Après une minute d'écoute de "Thunderstruck", le fan verse une larme en soupirant "enfin...". Les années 80 nous avaient volé les frères Young, la décennie 90 nous les restitue. Ouf. Car nous avons souffert. De For Those About to Rock à Blow Up Your Video, nos oreilles sculptées par Angus & Malcolm dans les seventies ont subi une succession d'albums dont tout le monde se fout éperdument aujourd'hui. Avec The Razors Edge, faut le reconnaître, les rockers australiens ont retrouvé la grinta. Le mérite en revient indéniablement à Bruce Fairbairn, producteur au sommet de la vague après ses succès mondiaux chez Bon Jovi ou Aerosmith. Ce gourou du rock FM un peu canaille et cuivré remplace Harry Vanda et George Young, et remet AC/DC au premier plan - ce qu'ils confirmeront avec le Live qui suivra, encensé comme un des meilleurs de la décennie à venir.

"Thunderstruck", donc. Un gimmick devenu mythique, des brailleurs débonnaires qui arrivent, bref une intro qui sort de l'ordinaire, après on lâche le frein à mains et zou, un hymne de stade en plus dans nos tronches. L'électricité des grattes est plus directe, le son est à nouveau digne de leur ambition de boogie/hard/blues/rock. Il y a des breaks bien foutus, les riffs de Malcolm répondent au gimmick d'Angus, même Brian Johnson semble survolté et y mettre davantage de conviction. Le changement de producteur y est forcément pour quelque chose, donc merci à lui.

Le morceau-titre est une autre belle surprise, plus dark, avec un refrain dont le motif est lent - ce qui est rare! -, ce "here comes the raaaaazors eeeeedge" et un son énorme. Même un morceau pompier et trop "stade de foot qui sent la bière" pour être acceptable ("Moneytalks") finit presque par passer, car il apporte un peu d'inattendu, tout comme "Rock Your Heart Out" dont la ligne de basse plus dynamique qu'à l'accoutumée fait un petit malheur. La grosse pêche de "Fire Your Guns" (Chris Slade abat un respectable boulot de bûcheron) rue dans les brancards avec Brian Johnson en gueulard suprême, ce qu'il oubliait d'être trop souvent.

Avec un groupe aussi prévisible, difficile d'éviter la sensation de remplissage, évidemment. "Mistress for Christmas" est gonflante, "Are You Ready", "Shot of Love" ou "Let's Make It" sentent le réchauffé, et y a rien à faire, pour un groupe au son aussi identique d'une piste à l'autre, les albums de 8 ou 9 titres comme ils le faisaient dans les seventies, c'est largement assez, d'autant qu'à l'époque tout était parfait. 12 titres à se manger d'affilée, même si on se réjouit de quelques très bon morceaux, c'est forcément trop.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


ELECTRELANE
Rock It To The Moon (2001)
Les débuts étonnants d'un groupe unique




FFS
Ffs (2015)
Deux univers se rejoignent pour nous éclater


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Brian Johnson (chant)
- Angus Young (guitare solo)
- Malcolm Young (guitare rythmique, choeurs)
- Cliff Williams (basse, choeurs)
- Chris Slade (batterie)


1. Thunderstruck
2. Fire Your Guns
3. Moneytalks
4. The Razors Edge
5. Mistress For Christmas
6. Kick Your Heart Out
7. Are You Ready
8. Got You By The Balls
9. Shot Of Love
10. Let's Make It
11. Goodbye & Good Riddance To Bad Luck
12. If You Dare



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod