Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : MotÖrhead
- Membre : Joe Matera
- Style + Membre : Mpire Of Evil
 

 Site Officiel (323)
 Venom Collector (464)
 Site Of The Hydra (311)

VENOM - Black Metal (1982)
Par RED ONE le 2 Novembre 2013          Consultée 1776 fois

Ah oui bien sûr, Black Metal. Quel fan de heavy metal old school n’est jamais tombé sur cet album mythique et sa pochette culte au hasard d’une de ses pérégrinations chez quelque disquaire spécialisé ? Pas besoin d’aller bien loin toutefois, cet album est un grand classique du genre et on peut aisément le trouver dans les grandes surfaces culturelles ayant un rayon metal bien fourni. Le nombre incalculable de ses rééditions depuis plus de 30 ans est tout simplement impressionnant, et certains collectionneurs fanatiques s'amusent ainsi depuis des années à rechercher sa version picture vinyl made in Turkménistan ou bien l'antépénultième pressage en color vinyl rouge sorti en Corée du Nord.

Welcome To Hell, premier opus de la formation de Newcastle, fut un véritable succès lors de sa sortie en 1981, s'écoulant par palettes entières et bénéficiant de critiques élogieuses dans la presse spécialisée de l'époque qui loue alors l'approche radicale, innovante et brutale du trio anglais, que certains présentent déjà comme le nouveau MOTÖRHEAD. VENOM espère donc profiter de ce succès inespéré en retournant très rapidement en studio pour donner une suite à Welcome To Hell, ce qui lui permettrait de s'installer durablement dans les charts. Le successeur de Welcome To Hell, baptisé Black Metal, sort en 1982, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat dépassera toutes les espérances du groupe.

La production archi-mauvaise digne d'une messe noire alcoolisée organisée par des motards toxicomanes et qui faisait la particularité de Welcome To Hell n'a certes pas disparu, et ce sont toujours les mêmes margoulins qui gèrent ici l'affaire (Keith Nichol notamment, l’un des boss de Neat Records). Mais on sent que le groupe a voulu quand même améliorer sa recette et rendre le gâteau empoisonné plus goûtu. La guitare de Mantas est donc toujours aussi mal produite, mais sonne comme plus raffinée. Les vocaux de Cronos sont cette fois plus audibles, et si les textes sont toujours aussi stupides (l'Enfer, Satan, tout ça...), la performance est globalement plus travaillée. Abaddon fait toujours de l'Abaddon de base, à savoir qu'il ferait bien d'apprendre à jouer avec plus de finesse, mais bon on lui pardonnera aisément, son jeu grotesque contribuant quand même à l'aspect punk et dégueulasse de l'ensemble. Par ailleurs, on notera la présence de passages à la double pédale (notamment sur "Countess Bathory") plutôt délectables... Comme quoi...

Black Metal fût perçu dès sa sortie comme l'un des albums cultes de la décennie 1980. VENOM y confirmait son désir de vouloir mettre par terre tout ce qui restait de la finesse et de la délicatesse du hard rock des années 1970 en osant jouer toujours plus violemment que la concurrence, quitte à fatiguer l'auditoire par un manque flagrant de technique musicale dans ses compositions. Beaucoup de titres de cet album sont cependant devenus avec le temps de grands classiques du metal extrême. En premier lieu, évidemment, la chanson-titre, "Black Metal", sorte de suite spirituelle de "Welcome To Hell" et qui commence par un son extrêmement saturé rendant les premières secondes de l'album très éprouvantes. Mais on pourrait également évoquer les riffs monumentaux et les refrains monstrueux de "Countess Bathory", "Leave Me In Hell", "Sacrifice", "Don't Burn The Witch", "To Hell And Back" ou bien encore "Raise The Dead". Les tubes dark et speed s'enchainent sans temps mort, c'est donc encore une fois un total sans fautes, comme sur l'album précédent. On notera également quelques délires un peu nouveaux : notamment "Teacher’s Pet", chanson non-satanique à la thématique perverse qui détonne fortement de par ses sonorités rockabilly très surprenantes. VENOM se place ici dans la droite lignée de MOTÖRHEAD, en beaucoup plus sale quand même ! Egalement intrigante, l'intro doom et mystique de "Buried Alive", au riff épique magnifiquement bien trouvé et qui sert d'introduction à "Raise The Dead". Sans oublier bien sûr la mystérieuse piste de fin, "At War With Satan (Preview)", qui annonçait dès 1982 l'album suivant éponyme.

Avec Black Metal, VENOM livre à la postérité son meilleur album toutes époques confondues. La suite de la carrière du groupe ne sera malheureusement qu'une éternelle tentative bancale de renouer avec l'aspect mythique et fondateur de l'album Black Metal. Dans les décennies qui suivront, VENOM ne réussira d'ailleurs à atteindre de nouveau les cîmes de l'excellence metal qu'en tentant de nouvelles choses, mais nous ne sommes encore qu'en 1982 et il faudra pour cela attendre encore quelques années. Black Metal marque donc le premier aboutissement de la carrière de VENOM, en se révélant être un album sur lequel règne une atmosphère unique, très sombre mais délirante, définitivement punk et rock'n'roll, et qu'aucun groupe de metal extrême ne parviendra à reproduire avec autant de brio, même en étant plus beaucoup méchant que ne l'était VENOM à l'époque.

Dans le cadre de cette chronique, il nous faut finalement nous attarder sur un aspect historique extérieur : non, Black Metal de VENOM n'est pas le premier album de black metal de l'histoire de la musique. La chose est pourtant trompeuse étant donné que les futurs géniteurs de ce genre musical, MAYHEM, DARKTHRONE et compagnie, revendiqueront haut et fort l'influence de cet album. En effet, les aspects punks crus et sales de la musique pratiquée par VENOM, de même que l'esthétique satanique et macabre, sont une influence majeure de la scène black metal des années 1990. Mais la comparaison s'arrête là, et VENOM peut plus être perçu comme un précurseur du thrash metal que comme le groupe ayant réellement fondé le black metal. Par contre, le nom de ce genre dérive bel et bien du titre de l'album, ça c'est une certitude...

Tout ça pour retenir qu'au final, Black Metal, c’est la base. Black Metal, c’est LE classique, l'album-clé dans l'apparition du metal extrême. Sans ce disque, pas de speed, pas de thrash, pas de death, et bien sûr pas de black metal. Un album charnière et ô combien important, LE disque de metal extrême à écouter au moins une fois dans sa vie de mélomane, même si l'on n'aime pas le metal, rien que pour l'aspect historique fondamental.

LET DOWN YOUR SOUL TO THE GODS' ROCK'N'ROLL !!!!
WRAAAAOOORRRGHHH....
BLACK METAL !!!!!

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


MOTÖRHEAD
Bomber (1979)
Snaggletooth Air Force




MOTÖRHEAD
Ace Of Spades (1980)
L'un des plus grands disques du rock'n'roll ?


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Cronos (chant, basse)
- Mantas (guitare)
- Abaddon (batterie)


1. Black Metal
2. To Hell And Back
3. Buried Alive
4. Raise The Dead
5. Teacher's Pet
6. Leave Me In Hell
7. Sacrifice
8. Heaven's On Fire
9. Countess Bathory
10. Don't Burn The Witch
11. At War With Satan (preview)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod