Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1981 Welcome To Hell
1982 Black Metal
1983 At War With Satan
1985 Possessed
1986 The Singles 80-86
  Eine Kleine Nachtmusik
1987 Calm Before The Storm
1989 Prime Evil
1991 Temples Of Ice
1992 The Waste Lands
1997 Cast In Stone
2000 Resurrection
2006 Metal Black
2008 Hell
2015 From The Very Depths
 

- Style : MotÖrhead
- Membre : Joe Matera
- Style + Membre : Mpire Of Evil
 

 Site Officiel (413)
 Venom Collector (561)
 Site Of The Hydra (386)

VENOM - The Waste Lands (1992)
Par RED ONE le 27 Mars 2014          Consultée 1175 fois

En 1992, VENOM est totalement au bout du rouleau : oublié du public, méprisé par son propre management, VENOM joue désormais dans la 3e division du metal international et n’intéresse plus grand monde à part quelques fans irréductibles. Pire, VENOM n’est même plus un nom respecté par les organisateurs de concerts et c'est ainsi, au début des années 1990, que VENOM se retrouve à faire la première partie des petits thrashers américains du groupe SACRED REICH. Beaucoup de journalistes rigolent et les fans purs et durs grincent des dents... Il devenait urgent d’arrêter le massacre d’une manière ou d’une autre.
Comme un ultime baroud d’honneur, Tony Dolan, Mantas, et Abaddon enregistreront donc quand même ce troisième et dernier album ensemble, afin de clore leur contrat avec le label Under One Flag et de tenter une dernière fois de faire revivre la Bête. Le line-up du groupe sera légèrement réarrangé à cette occasion, puisqu’Al Barnes sera remplacé par un autre ancien membre d’ATOMKRAFT, le guitariste Steve White, et que le musicien britannique Trevor Sewell viendra jouer quelques parties de claviers sur certains titres, sous le pseudonyme de VXS.

Malgré une pochette totalement hors sujet et n'ayant pas grand chose à voir avec un album de VENOM, The Waste Lands demeure plutôt bon. Des titres tels que "Wolverine", "Black Legions" ou encore "Riddle Of Steel" constituent d'indéniables joyaux d'un heavy/thrash groovy et carré, aux arrangements raffinés. Mêmes arrangements étonnament subtils sur "Shadow King", titre heavy à l'ancienne très réussi, et sur la piste de fin "Clarisse", moment mélodique gracieux et délicat, à la douce mélancolie gothique.
Il règne par ailleurs sur cet album une atmosphère largement plus sombre et plus mystique que sur le précédent opus. Les sonorités égyptisantes de "Cursed", la piste d'ouverture, posent d'emblée un décor plutôt original et relativement expérimental. Idem sur "Crucified", aux ambiances assez mélancoliques...

Malgré toutes les bonnes intentions de VENOM, il convient quand même d'admettre que cet album n'est pas extrêmement convaincant : en 1992, le groupe semble indéniablement fatigué et certaines compos sentent quand même le manque d'inspiration, même si elles sont largement meilleures que nombre de titres écrits par VENOM durant les années 1980. Mais comparé aux deux albums précédents, Prime Evil (1989) et Temples Of Ice (1991), certains titres de The Waste Lands sentent clairement le réchauffé, notamment "I'm Paralysed" et "Kissing The Beast", titres de thrash assez poussifs... La production, qui plus est, n'est franchement pas au niveau, et c'est vraiment fort dommage.

Il serait cependant bien dommage de passer à côté de cet album qui comporte pas mal de trouvailles intéressantes et d'idées rafraîchissantes. Idées qui, si elles avaient été mieux exploitées et surtout mieux produites, auraient peut être pu sauver le groupe de son marasme d'alors...
VENOM mettra donc la clé sous la porte en 1993, et ce dans l'indifférence générale. Cependant, dès 1995, des rumeurs de reformation du line-up original se firent déjà entendre dans la presse spécialisée, des rumeurs qui se verront d'ailleurs très rapidement confirmées puisque le trio classique Cronos/Mantas/Abaddon se reformera durant cette même année.

En conclusion, si l'époque Tony Dolan est souvent l'épisode de la carrière de VENOM que beaucoup de puristes du groupe négligent d'approfondir, il semblerait bien qu'avec le temps, ces albums se soient constitués un très solide cercle d'amateurs, qui ne cessent depuis plusieurs années d'en faire l'éloge sur Internet. La réunion de Tony Dolan et de Mantas au sein du projet MPIRE OF EVIL en 2010, qui se veut dans la continuité directe de ces albums, a donc été perçue comme l'aboutissement de ce processus de réhabilitation tardive de cette période méconnue de l'histoire du groupe.

The Waste Lands, comme ses deux prédécesseurs, est donc lui aussi un album à redécouvrir.

Note : nombre des chansons de The Waste Lands se verront réenregistrées en 2012 par Tony Dolan et Jeff Mantas à l’occasion du second album studio de leur nouveau projet MPIRE OF EVIL, Crucified (sorti en 2013), ce qui permettra finalement à certains titres marquants de cet opus méconnu et oublié de sortir enfin de l’ombre. En attendant une hypothétique réédition de l’album original...

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


VENOM
From The Very Depths (2015)
"Riiiiiiiiiiiiiise !!!!"




JUDAS PRIEST
Screaming For Vengeance (1982)
Judas casse la baraque !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Tony Dolan (chant, basse)
- Mantas (guitare)
- Steve White (guitare)
- Abaddon (batterie)
- +
- Trevor Sewell (claviers)


1. Cursed
2. I'm Paralysed
3. Black Legions
4. Riddle Of Steel
5. Need To Kill
6. Kissing The Beast
7. Crucified
8. Shadow King
9. Wolverine
10. Clarisse



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod