Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1981 Welcome To Hell
1982 Black Metal
1983 At War With Satan
1985 Possessed
1986 The Singles 80-86
  Eine Kleine Nachtmusik
1987 Calm Before The Storm
1989 Prime Evil
1991 Temples Of Ice
1992 The Waste Lands
1997 Cast In Stone
2000 Resurrection
2006 Metal Black
2008 Hell
2015 From The Very Depths
 

- Style : MotÖrhead
- Membre : Joe Matera
- Style + Membre : Mpire Of Evil
 

 Site Officiel (421)
 Venom Collector (565)
 Site Of The Hydra (390)

VENOM - Hell (2008)
Par RED ONE le 20 Juillet 2014          Consultée 774 fois

La première chose que beaucoup de gens se sont dit lorsque VENOM révéla le titre de son 12e album en 2008, c’est :
"Ah ouais, OK. Après Metal Black, Hell ? Et l’album d’après, il s’appellera comment ? With Satan At War ?! Re-Possessed ?!! Storm Before The Calm ???"
Il y avait en effet de quoi bien rigoler devant un tel manque d’imagination... Mais bon, ça n’est pas non plus comme si VENOM était réputé pour l’originalité phénoménale de ses paroles, qui tournent (quasiment) toujours autour de thématiques variées telles que l’Enfer, Satan, l’Enfer, Satan et... l’Enfer, bien évidemment !

De prime abord, Hell se présente donc comme la suite logique de Metal Black. À ceci près que ce n'est désormais plus Mike Hickey qui officie à la six cordes, mais le jeune guitariste britannique Stuart Dixon, alias Rage. Crâne rasé, jeu de scène très sobre et très discret, un garçon plutôt propre sur lui que beaucoup de fans considèrent toujours comme un simple exécutant aux ordres du boss Cronos. Mais c'est un jugement un peu simpliste, car le bonhomme possède quand même d'indéniables talents, qu'il exprimera avec brio dans les années qui suivront la sortie de cet album.
Avec Hell, VENOM maintient donc la formule Metal Black : un groove metal très dark et bien bien crado, au son foncièrement dégueulasse, sans réelle finesse dans la production. La batterie d'Antton semble d'ailleurs ouvertement mal produite, et c'est d'ailleurs assurément l'un des gros points faibles de cet opus. Cependant les compositions sont quand même un peu plus recherchées que sur Metal Black, avec des structures moins linéaires et des riffs moins basiques.

Des choses très sympas, il y en a donc au menu : "The Power & The Glory", titre au groove imparable, fera ainsi headbanguer sans concession. Un morceau tel que "USA For Satan", avec ses paroles surprenantes (VENOM qui critique l'Amérique ? Eh oui !), apportera pour sa part un peu de sang neuf au répertoire de VENOM. Le titre éponyme "Hell" ravira également avec sa rythmique du tonnerre et son refrain assassin dans la plus pure tradition made in Newcastle. D'autres grands titres sont à relever, tels que "Evil Perfection" (qui rappelle l'album Resurrection à certains moments), ou bien encore "Stab U In The Back", avec son intro de basse destructrice. La meilleure chanson de l'album reste cependant "Evilution Devilution", du fait d'un groove épique vraiment magnifique.

Ne cachons pas toutefois la présence de quelques titres de remplissage, tels que "Fall From Grace" ou bien "Armageddon", assez laborieux et sans réelle conviction... "Hand Of God", titre épique assez bien construit, rappellera cependant d'agréables souvenirs aux amateurs de la période dorée du groupe, car ce titre est incontestablement dans la lignée des "Warhead" et autres "Manitou". D'autres titres semblent également jouer la carte retro, tels que "Kill The Music" avec ses sonorités très MOTÖRHEAD, ou bien encore "Straight To Hell", intro éminemment rock'n'roll qui n'est pas sans rappeler les grandes heures du VENOM classique des années 1980...

Hell est donc un album mi-figue mi-raisin : si globalement l’album est plutôt bon et comporte beaucoup de titres assez réussis, bien meilleurs que ceux de Metal Black, le tout semble quand même un peu gâché par une production vraiment foutraque, et qui ne tire clairement pas l'album vers le haut.
Bref, Hell n’est évidemment pas l'un des meilleurs albums de VENOM, mais il demeure quand même un bon disque de heavy metal groovy et crasseux, à la production certes très bâclée mais aux idées souvent bien trouvées. Pas le disque de metal moderne le plus intéressant du monde donc, pas non plus le plus sophistiqué, mais un disque sans prise de tête et assez rigolo par moments.

VENOM fera quand même un peu mieux par la suite, heureusement...

Note réelle : 3,5/5

Meilleur morceau : "Evilution Devilution"

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


WHO CARES
Ian Gillan & Tony Iommi : Who Cares (2012)
Des raretés exhumées pour la bonne cause...




BLACK SABBATH
Reunion (1998)
Ozzy est de retour ... et après ?


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Cronos (chant, basse)
- Rage (guitare)
- Antton (batterie)


1. Straight To Hell
2. The Power And The Glory
3. Hand Of God
4. Fall From Grace
5. Hell
6. Evil Perfection
7. Stab U In The Back
8. Armageddon
9. Kill The Music
10. Evilution Devilution
11. Blood Sky
12. Usa For Satan
13. Dirge / The Awakening



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod