Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (195)

ABBA - Arrival (1976)
Par ERWIN le 16 Décembre 2013          Consultée 1745 fois

Si vous n'aimez pas ABBA... Tâchez toutefois de me suivre au grès de l'évolution de cet album. Tâchez d'oublier que le groupe est catalogué par la jeunesse d'aujourd'hui comme des losers plus kitsch tu meurs. N'oubliez pas en revanche de mater les plus beaux culs du showbiz de cette époque dans les postérieurs de Frida et Agnetha, bien à point en cette année 76, juste avant la révolte punk et le déferlement du disco, Benny et Bjorn étaient deux jolis coquins? c'est certain, d'ailleurs vous verrez, le visionnage des vidéos est bien agréable, ce même si les chansons ne vous plaisent pas !

"Arrival" est donc l'album du super tube "Dancing queen", soit le classique d'entre les classiques d'ABBA, leur chanson fétiche. On nage déjà dans un disco d'excellente facture. Le refrain est imparable, alors que Frida et Agnetha partage les leads vocaux... Et puis quoi ? Je vais tout de même pas en pondre des tonnes sur une des chansons les plus connues de l'histoire, c'est bien simple : même si vous n'aimez pas le groupe, je suis convaincu que vous connaissez tout de même la chanson !

Mais on ne va pas s'arrêter là ! Et non ! Bjorn et Benny ont trouvé la recette magique. J'en veux pour preuve la présence de la fabuleuse "Money money money", assortie de sa célèbre vidéo - par Lasse Halström, comme toujours -. Frida y déploie toute son énergie pour provoquer l'ambiance dramatique du tube - qui sera numéro 1 de tous les billboards mondiaux ou presque -. Ce titre d'anthologie est probablement l'un des plus originaux des Suédois.

On s'arrête toujours pas, il en faut encore plus pour les dancefloors ! Alors c'est "Knowing me knowing you" qui débarque avec sa ritournelle certes simpliste mais d'une efficacité redoutable. Malgré une mélodie un brin frustre sur les couplets chantés par Frida, le refrain très enlevé porté par les deux sex symbol soulève toutes les énergies avec enthousiasme. La chanson narre les vicissitudes d'un divorce, celles là même qui causeront la fin du groupe quelques années plus tard.

On est en 1976, comment éviter de parler du plus grand succès d'ABBA ? Il sera rajouté comme bonus à toutes les rééditions de "Arrival" - il était déjà sur les éditions australiennes et néo-zélandaises - . Je veux bien sur parler de "Fernando". Plus de 10 millions d'exemplaires vont s'écouler de cette bluette sentimentale chantée à nouveau par Frida. Bref, comme toujours, chacun connaît cette mélodie.

Ouais mais bon... C'est toujours pas fini. Et nous allons pour une fois parler d'autre chose que du popotin des nanas. Dingue non ? C'est ainsi que je vous présente un des instrumentaux les plus connus de l'histoire de la musique populaire, il s'agit de l'éponyme "Arrival". Qu'est-ce vous dites ... Une reprise de Mike OLDFIELD ? Que nenni, chers amis... C'est bel et bien une composition de Benny et Bjorn... Mais alors, cette ambiance celtique ? Bin voila... Surpris n'est-il pas ?

Sérieux, j'ai la flemme de continuer, avoir autant de classiques sur un seul album n'est guère fréquent ! Du coup je vais me borner à vous conseiller l'écoute de "Tiger", de "Dum dum diddle" et de "Happy Hawaï" pour clôturer tout ça. Le reste n'est pas à la hauteur, mais qu'est ce qu'on s'en fout !

Un incontournable de la musique populaire, rien de moins. ABBA à son top.

A lire aussi en POP par ERWIN :


David BOWIE
Blackstar (2016)
L'adieu de David

(+ 2 kros-express)



Leonard BERNSTEIN
West Side Story (1961)
Mythique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. When I First Kissed The Teacher
2. Dancing Queen
3. Dum Dum Diddle
4. My Love My Life
5. Tiger
6. Money Money Money
7. That's Me
8. Why Did It Have To Be Me
9. Knowing Me Knowing You
10. Arrival
11. Fernando
12. Happy Hawai



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod