Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANASTACIA - Resurrection (2014)
Par ERWIN le 4 Août 2014          Consultée 1383 fois

Vous connaissez ma légendaire retenue lorsqu'il s'agit de parler musique ! Jamais un élément externe ne saurait avoir la moindre influence sur la sagacité des considérations que l'on devrait avoir sur l'art. D'ailleurs si vous allez lus mes kros de Jennifer LOPEZ ou Katy PERRY, vous savez à quel point le physique des femmes m'est indifférent lorsque nous en venons à la rigueur morale et l'honnêteté que tout kronikeur ressent face à la page blanche. Cela dit... Nous sommes tous perfectibles... Et là d'un seul coup, à l'idée de chroniquer le dernier album de cette diablesse à la crinière vindicative, aux formes paradisiaques et au port de lunettes traumatisant, me voila confronté à une véritable épreuve... Si j'étais catholique, j'irai me confesser, si j'étais bonze, je rentrerai en méditation, si j'étais juif, j'irai réciter quelques chapitres de la Torah, si... Bref !!! Plus athée que le pire des mécréants malgré une éducation qui aurait du faire la part belle à la foi, me voici démuni face au nirvana physique que représente ANASTACIA. Ah que les hommes sont faibles ! Quelle honte !

Dans l'inconscient collectif, ANASTACIA fait partie des dives de la musique populaire et à ce titre est sensée privilégier les aspects commerciaux.... Sauf qu'à l'écoute intégriste de l'album, il semble que ce ne soit pas du tout le cas. Ah les djeuns collègues pourront bien venir se gausser, mais la réalité dépasse ici la fiction: cette nana est aussi belle que talentueuse, aussi excitante que touchante. Car on peut dire qu'elle les accumule les soucis de santé majeurs, cancer, maladie de Cron, rien ne semble venir à bout de cette titounette - 1m55 -. L'opus est pourtant là, superbe de bout en bout.

Et on démarre avec "Stupid little things" le single qui annonce la charge de la cavalerie qu'est cet opus. La voix de la mezza soprano s'empare immédiatement de l'espace disponible, on reconnaît de suite son trémolo et l'angle si original de son chant. Mattez donc la vidéo, elle est bandante de suite, même si le titre est dirigé sans retenue vers le sommet des billboards. Les refrains de "Evolution" ou "Dark white girl" ne pourront que vous donner des frissons, alors que "Lifelline" a des faux airs de BO de James Bond fort réussie. La voix est céleste, et constante dans sa puissance. Le piano de "Staring at the sun" pourra rappeler les glorieuses heures de Bonnie TYLER, la composition est superbe.

Mais attaquons sans attendre les bonus de la version longue, que je vous conseille vivement, l'éponyme "Résurrection" évoque les épreuves que la belle a traversé pour survivre et proposer cet album, magnifique. Et quand je vous dirai qu'il faut aller chercher le titre "Oncoming train" pour prendre conscience de la qualité de cet album, vous allez voir que je ne rigole pas car voilà une véritable merveille de titre jazzy pop ou elle parle à nouveau de la vie qui revient. Putain, si j'étais une ado prépubère, j'en chialerais de bonheur ! Une guitare se pointe sur "Other side of crazy", on constate que la nana sait utiliser au mieux un riff. Puis "Broken wings" nous fait remonter à l'époque ou MADONNA savait proposer à ses fans des compositions de qualité, et bien la voix de Stacy la surpasse à tous les points de vue.

Vous admettrez que j'ai été hyper soft sur le physique de cette nana et son sex appeal qui mériteraient à eux seuls un bouquin entier de l'encyclopédie. Nul doute que s'il avait vécu à notre époque, ce coquin de DIDEROT aurait écrit des monceaux de louange sur cette créature. L'énergie qui émane de ce petit bout de femme est d'une intensité rare, les compositions qui émaillent l'album sont pour la plupart d'excellente qualité, et on atteint le Nirvana fréquemment, comme sur ce "Oncoming train" qui me reste en tête, juste à coté de sa moue, de ses jolies yeux et de son sourire radieux. Exemplaire ! Dont acte.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par ERWIN :


Robbie WILLIAMS
Swing When You're Winning (2001)
Super gai et réussi.




Arthur FREED
Singin In The Rain (1952)
Sublime classique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Staring At The Sun
2. Lifeline
3. Stupid Little Things
4. I Don't Want To Be The One
5. Evolution
6. Pendulum
7. Stay
8. Dark White Girl
9. Apology
10. Broken Wings
- bonus
11. Other Side Of Crazy
12. Oncoming Train
13. Resurrection
14. Left Outside Alone Part 2
15. Underdog



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod