Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Nazgûl , Dennis Young , Circles
- Membre : Harmonia, Guru Guru
- Style + Membre : Brian Eno , Eno Moebius Roedelius

CLUSTER - One Hour (1995)
Par ARP2600 le 1er Novembre 2014          Consultée 344 fois

Après les horribles Curiosum en 1981 et apropos Cluster en 1991, Dieter Moebius et Hans-Joachim Roedelius ont une nouvelle fois décidé de ressusciter leur groupe en 1995. Cette fois, ils ont improvisé de la musique ambiante pendant environ quatre heures et ont sélectionné ce qu'ils préféraient là-dedans pour constituer une unique plage d'une heure, d'où le nom de l'album : One Hour. Une idée comme une autre, et qui donne cette fois un résultat intéressant, à défaut d'être du grand génie.

Déjà, il y a une nette progression au niveau des sons. On est heureusement loin des timbres en carton et dépareillés du précédent. En 1995, la mode du midi s'éloignait, avec la progression de la techno, les beaux sons étaient revenus et ç'aurait quand même été dommage que Cluster ne remonte pas la pente... donc, globalement, le mélange n'est plus disgracieux, la plupart des sonorités sont un peu cheap mais agréables et se marient bien, même si on peut tiquer sur quelques passages. Le début est assez cru, par exemple, mais les choses s'arrangent vite. On pensera même parfois à Vangelis (du moins, à son fort peu connu Invisible Connections).

Tout ceci étant dit, quant à parler du style de la musique, eh bien là... il s'agirait de musique ambiante abstraite et minimaliste, plus proche de la musique contemporaine que de l'ambient techno ou même du travail d'Eno. Il n'y a guère de nappes par exemple, c'est un peu aride. Cette musique n'est pas non plus très mélodique, on en reviendrait presque à l'idée musicale des premiers albums, avant Zuckerzeit, mais en plus dépouillé et paisible. Un tel morceau est absolument impossible à décrire, surtout vu qu'il n'y a qu'une seule plage... on peut déceler des grandes parties quand on l'écoute, il y a parfois un paysage sonore qui revient (par exemple, les cloches qui apparaissent vers la minute 36 reviennent pour la conclusion), mais il n'y a pas de vrais repères.

Inutile de dire que cette musique ne plaira pas à tout le monde (ou devrais-je dire «pas à grand monde»). C'est assez relaxant, mais pourrait aussi énerver ou lasser certaines personnes. Ce n'est pas très rythmé mais ce côté statique peut avoir ses avantages. En la matière, on est quand même loin de la grâce d'Atem de Tangerine Dream. Un travail ingrat, donc, inférieur à Cluster 71 et Cluster 2 mais certainement pas inutile.

On peut hésiter à s'avancer jusqu'à dire que c'est un bon album mais je sais que, pour ma part, je le réécouterai sans doute à l'avenir, au moins comme musique de fond, parce qu'il est tout de même original et subtil. Difficile de le conseiller à quelqu'un en particulier... il faut aimer l'ambient dépouillé et une musique assez déroutante... si vous cherchez de quoi laisser vagabonder votre esprit, alors ce disque est peut-être pour vous. Pour terminer, à toute personne qui souhaiterait le tester, je conseille de commencer à la minute 15 et d'écouter la partie centrale, plus abordable que le début un peu sec et la fin plus creuse.

Note : 2,5/5

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par ARP2600 :


The ART OF NOISE
In Visible Silence (1986)
The art of casual noise




The ART OF NOISE
Who's Afraid Of The Art Of Noise (1984)
The art of samples


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Dieter Moebius (synthétiseur)
- Hans Joachim Roedelius (piano, synthétiseur)


1. One Hour



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod