Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT-GARDE/POST-HARDCORE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

1981 Damaged
1984 My War
  Family Man
 

- Style : Bad Brains, Dead Kennedys, Suicidal Tendencies
- Membre : The Misfits , Danzig, Social Distortion
 

 Site Officiel (604)

BLACK FLAG - The Process Of Weeding Out (1985)
Par RED ONE le 12 Janvier 2015          Consultée 1143 fois

Greg Ginn, c'est le genre de mec qui se fout complètement que vous aimiez sa musique ou non. Si l'on se réfère aux années 1980, les preuves de cette affirmation sont au nombre de deux. Elles se nomment respectivement Family Man et The Process Of Weeding Out, deux disques sortis à seulement quelques mois d'intervalle entre 1984 et 1985.
Pour ceux qui connaissent déjà l'affaire BLACK FLAG, je n'ai pas besoin de résumer le cas Family Man. Si ? Allons donc... Bon pour les retardataires, je rappelle donc que Family Man est le deuxième épisode d'une trilogie d'albums studio sortis par BLACK FLAG en 1984. Une trilogie qui aurait pu demeurer excellente si seulement Family Man n'avait pas été là pour tout gâcher : une face A entièrement dédiée à Henry Rollins et constituée de spoken word chiant, et une face B quasiment instrumentale, consacrée à un hardcore très déstructuré, à la frontière de l'inaudible. Certains ont aimé, les autres se demandent encore s'ils n'ont pas été victimes d'un complot visant à les rendre fous.

The Process Of Weeding Out, EP 4 titres sorti en septembre 1985, soit entre les albums Loose Nut et In My Head, pourrait donc être légitimement considéré comme un "Family Man 2". Bigre, voilà qui n'est pas là pour nous réjouir... Pourtant le résultat est un peu moins catastrophique que prévu. Allez, osons même dire qu'il est bien meilleur. Le disque est entièrement instrumental, du coup je vous rassure, pas de longues plages de spoken word ici. D'ailleurs, Henry Rollins est complètement absent du disque.
Le dos de la pochette contient une citation de Greg Ginn, que je vous recopie ici dans sa version originale : "Even though this record may communicate certain feelings, emotions, and ideas to some, I have faith that cop-types with their strictly linear minds and stick-to-the-rules mentality don't have the ability to decipher the intuitive contents of this record". L'esprit anticonformiste de Ginn n'a jamais été aussi clair.
Enregistré en même temps que Loose Nut, The Process Of Weeding Out témoigne donc toujours des expérimentations avant-gardistes de Greg Ginn. Le morceau éponyme, qui introduit la face B de l'EP, n'est d'ailleurs pas nouveau dans le répertoire du groupe, puisque BLACK FLAG en jouait déjà une version embryonnaire lors de ses concerts de l'année 1984. On peut trouver une trace de cette version sur l'album Live '84, sorti 5 mois avant l'enregistrement de cet EP studio.

Le groove décadent de "Your Last Affront" relève de l'insulte à la raison même. La transe mystique n'est pas loin, Greg Ginn repoussant toujours en amont les limites du son hardcore. La basse de Kira Roessler ronronne à n'en plus finir, imposant une rythmique implacable pendant que Ginn saccage tout en déconstruisant à l'envie le son de sa guitare dans d'interminables solos inaudibles. Bill Stevenson n'arrange rien avec ses structures proches du free jazz... à moins que cela ne soit de l'indus ? C'est parfois un peu dur à définir tant les breaks partent dans tous les sens.
"Screw The Law", titre le plus court de l'opus, est heureusement plus facile à digérer : la basse de miss Roessler est toujours aussi carrée et impitoyable, mais Greg Ginn nous propose des riffs un peu plus accessibles, qui envoient sérieusement du pâté.

La seconde face du vinyle commence avec le titre éponyme, nouvelle longue pièce de presque 10 minutes : ce sont Ginn et Roessler qui entament les hostilités, dans une espèce de dialogue basse/guitare très fortement teinté de free jazz. La suite se mute en chaos assez incompréhensible : Greg Ginn part dans tous les sens, la section rythmique tente laborieusement de suivre et finit par imposer un rythme proche du rock fusion, qui structure quelque peu la fin du morceau, la rendant bien plus écoutable.
Les aspects bluesy de "Southern Rise" nous rappelleraient presque ZZ TOP, ce qui n'est guère surprenant tant Ginn, en bon guitariste américain, doit connaître le sujet sur le bout des doigts. Pourtant, ses solos sont ici plus déstructurés que jamais, et le morceau vaut plus pour la rythmique pesante imprimée par le duo Roessler/Stevenson que pour le travail du guitariste. La piste s'achève par ailleurs un peu en eau de boudin, c'en est vraiment regrettable car le travail rythmique était vraiment prometteur.

Au final, peut on réellement considérer toute cette mélasse sonore comme réussie ? J'ai vraiment quelques doutes... La chose n'est guère facilement écoutable, les solos de Greg Ginn étant bien souvent difficiles à suivre, voir même à supporter. Breaks bizarres, changement de tonalités hasardeux, morceaux à tiroirs partant dans tous les sens... Et pour couronner le tout, l'absence de Henry Rollins n'arrange rien, car on sent qu'il manque clairement quelque chose ici.
Néanmoins, The Process Of Weeding Out demeure bien plus réussi que le bordélique Family Man. Cet EP, malgré tous ses défauts, demeure un disque assez important dans l'apparition du post-hardcore et de tous les autres enfants bâtards du punk (noise rock, grunge, etc...) Oui, en 1985 il fallait avoir pas mal d'audace pour oser sortir un disque aussi risqué entre deux LPs "conventionnels". Heureusement pour lui, les héritiers de BLACK FLAG sauront rendre justice à cet EP dans les décennies qui suivront.
Malgré tout, ce disque n'en demeure pas moins assez inaccessible, fortement difficile à écouter d'une traite sans marquer plusieurs pauses. De fait, il ne fait pas partie des disques de BLACK FLAG que l'on ressortira souvent de l'étagère.

Il serait toutefois dommage de passer à côté de certaines des trouvailles rythmiques que contient cet EP, néanmoins, je peine à penser qu'il s'agisse d'un élément majeur de la discographie des Californiens...

Donnez lui quand même sa chance !

Notes réelles : parfois 2,25/5, parfois 1,75/5. Cela dépend de l'alignement des planètes.

À noter : le groupe de rock expérimental russe The GRAND ASTORIA a publié en 2014 un EP reprenant l'intégralité de The Process Of Weeding Out avec un son plus moderne et quelques arrangements alternatifs. Certains titres ont même été rallongés. Le résultat vaut clairement le coup que l'on s'y penche !

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


BAD BRAINS
I Against I (1986)
L'un des disques fondateurs du rock fusion




BAD BRAINS
Rise (1993)
Les Brains, plus metal que jamais !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Greg Ginn (guitare)
- Kira Roessler (basse)
- Bill Stevenson (batterie)


1. Your Last Affront
2. Screw The Law
3. The Process Of Weeding Out
4. Southern Rise



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod