Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARDCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1981 Damaged
1984 My War
  Family Man
 

- Style : Bad Brains, Dead Kennedys, Suicidal Tendencies
- Membre : The Misfits , Danzig, Social Distortion
 

 Site Officiel (614)

BLACK FLAG - What The... (2013)
Par RED ONE le 2 Avril 2014          Consultée 2030 fois

Si BLACK FLAG avait mis fin à ses activités de façon presque irrévocable en 1986, le groupe californien avait quand même esquissé plusieurs tentatives de reformation entre 2003 et 2011, sous des line-ups forts différents la plupart du temps, dont un sans Greg Ginn, guitariste et fondateur du groupe. Henry Rollins, vocaliste le plus célèbre du Drapeau Noir, n'a cependant participé à aucune de ces retrouvailles éphémères.
C'est finalement en 2013 que Greg Ginn annonce la reformation sérieuse de BLACK FLAG avec Ron Reyes au chant, dans le but d'enregistrer un nouvel album. Pour rappel, Ron Reyes avait été brièvement chanteur de BLACK FLAG en 1979, c'est d'ailleurs lui qui chante sur l'EP Jealous Again de 1980. Cependant, mis à part Greg Ginn et Ron Reyes, aucun autre membre historique de BLACK FLAG ne participe à cette reformation, qui n'apparaît finalement plus que comme étant avant tout un projet solo de Greg Ginn. La batterie est ainsi tenue par Gregory Moore, ancien batteur de GONE (un side-project de Ginn). Quand à la basse, elle est tenue par Greg Ginn lui-même, qui réutilise ici le pseudonyme de "Dale Nixon"...
Voilà pour le contexte, venons-en à la musique si vous le voulez bien.

Ce nouvel album de BLACK FLAG, "What The...", qui sort pas moins de 28 ans après le précédent, In My Head (1985), constitue malheureusement un véritable foutage de gueule. Un genre de bon gros caca discographique bien vermoulu comme on en fait très rarement dans le punk hardcore.
Evidemment, vous n'aurez pas manqué de remarquer la "pochette" qui orne cet objet. Il semblerait qu'elle cherche à reproduire l'esprit des visuels colorés du BLACK FLAG des années 1980, qui étaient alors tous dessinés par Raymond "Pettibon" Ginn, le propre frère de Greg Ginn. Hélas, c'est ici Ron Reyes lui-même qui s'est occupé de la chose, et je pense très sincèrement qu'on devrait mandater le FBI pour savoir quel est le dealer colombien qui lui refile sa came... Parce que là, euh...
Cette pochette est en réalité symptomatique des gros problèmes de ce nouvel opus. Visiblement désireux de revenir aux sonorités hyper agressives du BLACK FLAG de la période 1978-1981, Greg Ginn nous livre un album qui relève plus de l'auto-parodie grotesque, bâclée et déformée que d'un véritable retour aux sources appliqué et raffiné.

Dieu que cet album est mauvais... Et bon sang, qu'est ce que cet album est LONG ! 22 titres, rien de moins. Bon cependant, seuls deux titres dépassent les 3 minutes... Mais faire le détail de toutes ces chansons médiocres serait vraiment long et fastidieux, c'est pourquoi donc je m'y refuse.
D'ailleurs, il n'y a pas réellement de nécessité de le faire : aucune piste de l'opus ne se démarque réellement du lot, la plupart des chansons se ressemblent toutes, aucun relief ne surgit de cet encéphalogramme punk totalement plat du début à la fin. Les quelques riffs de guitare éventuellement intéressants sont à chaque fois gâchés par une production outrageusement laide. Les solos de Greg Ginn sont par ailleurs très nazes, visiblement torchés à la va vite, et la voix de Ron Reyes est tout bonnement insupportable.
Concédons certes que deux ou trois moments de l'album sont un (tout) petit peu réussis, comme par exemple "Give Me All Your Dough", seule véritable exception à confirmer la règle.
"Off My Shoulders", le titre de fin, diffère en revanche quelque peu du lot par ses aspects bluesy mid-tempo, mais se révèle n'être au final qu'une infecte parodie punkisante du ZZ TOP des années 1970. Greg Ginn n'a décidément aucun respect. Je sais qu'un punk n'est pas forcément censé en avoir, mais là c'est vraiment de très mauvais goût.

Véritable purge auditive, "What The..." n'a réellement de BLACK FLAG que le nom (et le logo). Où est la rage savamment dosée des premiers EPs de la période 1978-1981 ? Dans quelle poubelle ont donc été balancés les aspects expérimentaux des albums de la période Henry Rollins ? Il n'en reste plus rien. "What The..." n'est qu'une coquille vide, un pauvre disque de punk hardcore miteux, à la pochette hideuse.
Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce nouveau BLACK FLAG de 2013 est probablement, à mon sens, l'un des plus mauvais albums de punk sortis ces dernières années. C'est un véritable scandale quand on voit de qui il s'agit.
Prometteur, le retour en studio de BLACK FLAG en 2013 s'avère donc être une nouvelle mascarade pathétique, sciemment orchestrée par un Greg Ginn en totale roue libre qui semble n'écouter désormais que son propre ego démesuré...

Quel gâchis...

Finissons enfin cette chronique par la rubrique mondaine :
À l'instar de ses confrères new-yorkais The MISFITS, dont les errances de line-up sont elles aussi légendaires, le BLACK FLAG contemporain n'en finit pas de connaître divers soubresauts. En 2013, les anciens membres Keith Morris, Dez Cadena, Chuck Dukowski et Bill Stevenson contestent ainsi la légitimité du nouveau BLACK FLAG en créant "FLAG", line-up ouvertement rival et contre lequel Greg Ginn ne tarde pas à faire un procès.
Quand au pauvre Ron Reyes, il se verra une nouvelle fois renvoyé de BLACK FLAG en novembre 2013 par le manager du groupe, Mike Vallely, et ce pendant un concert. Mike Vallely sera ensuite officiellement promu nouveau chanteur de BLACK FLAG, alors que Greg Ginn annonce d'ores et déjà travailler sur un nouvel album...
Affaire à suivre.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


The MISFITS
Static Age (1978)
Le premier foetus avorté des Misfits. Délicieux.




DISCHARGE
Hear Nothing, See Nothing, Say Nothing (1982)
L'un des disques fondateurs du hardcore

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ron Reyes (chant)
- Greg Ginn (guitare, basse, divers)
- Gregory Moore (batterie)


1. My Heart's Pumping
2. Down In The Dirt
3. Blood And Ashes
4. Now Is The Time
5. Wallow In Despair
6. Slow Your Ass Down
7. It's So Absurd
8. Shut Up
9. This Is Hell
10. Go Away
11. The Bitter End
12. The Chase
13. I'm Sick
14. It's Not My Time To Go-go
15. Lies
16. Get Out Of My Way
17. Outside
18. No Teeth
19. To Hell And Back
20. Give Me All Your Dough
21. You Gotta Be Joking
22. Off My Shoulders



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod