Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Daniel BALAVOINE - Loin Des Yeux De L'occident (1983)
Par SOPHIE le 3 Décembre 2005          Consultée 8616 fois

Le poète pose un regard de journaliste sur son époque.
Balavoine fait sans doute partie de ces hommes que l’on aurait enfermé s’il avait vécu dans un pays totalitaire.

L’album commence par un hommage aux femmes, et pas n’importe lesquelles : les femmes d’Afrique et d’ailleurs, qui doivent faire face, après avoir perdu ceux qui les faisaient vivre. Avant même d’entendre les paroles, la rythmique, les percussions évoquent la femme noire en boubou qui pile le mil, bébé dans le dos. Au passage on remarquera de très belles rimes en « ail », pas si facile.
"Supporter": problème récurrent dans le football, et Balavoine l’adapte à la vie amoureuse, le supporter est là quand tout va bien mais quand la chance tourne et que l’équipe aurait réellement besoin de lui, il n’y a plus personne. Un peu de guitare en rythmique, percussions bien étudiées et solo de saxophone.
"Les petits lolos": chanson légère qui ressemble à une blague de blonde."Vidéo Série Noire" fait aussi partie des chansons plus détendues de l’album, elle retrace les clichés des films de série B, la voix de Balavoine en profite pour prendre une certaine ampleur de rockeur.

Mais revenons aux choses sérieuses : "Frappe avec ta tête" décrit le combat contre la dictature d’un poète argentin, martyre à qui l’on a coupé les mains et la langue pour l’empêcher de s’exprimer. Cependant, la pensée n’est pas quelque chose que l’on peut cloîtrer. Si elle est fortement exprimée, elle restera gravée dans les mémoires bien après la mort de son auteur. L’orchestration est à la fois pesante et planante, dépouillée pour mettre en valeur un texte sublime, des sonorités de percussions sans vrai rythme, éparses et la guitare qui monte peu à peu. La fin est plus dure, plus de batterie, plus de guitare pour mettre en exergue la souffrance, la plainte.
Il est une chanson que je n’écoute plus de la même façon depuis 86 : "Partir avant les miens" est incontestablement le testament du chanteur. Battements de cœur tout le long de la chanson qui, hélas s’arrêtent à la fin de la mélodie solennelle jouée avec une programmation orgue d’église . Balavoine fait montre ici de sa virtuosité vocale avec un couplet très bas et un refrain très haut perché.
"Poisson dans la cage" n’a que l’apparence d’une chanson facile : mélodie légère et planante pour sujet délicat, traité de façon très imagée, on peut penser au « Lucy in the sky » (LSD) des Beatles et c’est bien de cela dont il est question, la désorientation de ceux qui se droguent avec les conséquences qui peuvent s’ensuivre quand arrive le trip de trop.

L’album se termine comme il a commencé par un hommage à des femmes, chiliennes celles-là. "Revoluciòn" complète sa vision du monde en parlant des femmes qui ont défilé sous la dictature de Pinochet, avec la photo de leurs disparus sur la poitrine. On peut d’ailleurs rapprocher cette chanson de celle que Sting écrira quelques années plus tard, "They dance alone" sur « Nothing like the sun ». La fin est superbe, bruit de canon puis piano-voix qui se fournit en chœurs pour évoquer le rassemblement de ces femmes.

Cet album a fait partie de mes disques de chevet et il est des mots extraits de ces textes que je copiais sur mes cahiers d’école car ils me semblaient importants : la Liberté et son combat. Musicalement, Balavoine utilisait de la programmation synthé au-delà des autres artistes de l’époque, et sans doute un précurseur dans ce domaine en France, avec des sonorités jamais utilisées jusque là, cela en fait un album très bien léché.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par SOPHIE :


Daniel BALAVOINE
Sauver L'amour (1985)
Variete francaise




STANISLAS
L'équilibre Instable (2007)
Invitation pour un tour de manège...


Marquez et partagez





 
   SOPHIE

 
  N/A



- J.h. Limeretz, P.patron (claviers)
- A.pewzner , Yves Chouard (guitares)
- C.padovan (basse)
- Joe Hammer (batterie)
- Jp Batailley (percussions)
- Ron Aspery (saxophones)
- D.balavoine (piano, claviers)


1. Pour La Femme Veuve Qui S’éveille
2. Supporter
3. Les Petits Lolos
4. Frappe Avec Sa Tête
5. Vidéo Série Noire
6. Partir Avant Les Miens
7. Poisson Dans La Cage
8. Elu Par Les Bœufs
9. Revoluciòn



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod