Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Daniel BALAVOINE - Un Autre Monde (1980)
Par WALTERSMOKE le 19 Mars 2014          Consultée 5240 fois

Surfant sur son succès populaire, et malgré les ventes relativement limitées de Face Amour/Face Amère, c'est plutôt confiant que Daniel BALAVOINE aborde les années 80. C'est une décennie qui, même si elle n'a pas été vécue jusqu'au bout, fut incroyablement riche. Entre la carrière musicale, bien sûr, mais aussi les prises de position politique (avec entre autres le clash avec Mitterrand) et l'engagement humanitaire, on ne peut affirmer en effet que BALAVOINE n’était pas trop actif.

Pour inaugurer les années 80, BALAVOINE ne perd pas de temps et sort dès 1980 Un Autre Monde, son cinquième album en date. Cette fois, pour ce qui est des tubes, l'auditeur va y avoir droit, et pas qu'un peu. Pour être plus précis, quatre d'eux sont passés à la postérité : "Mon Fils Ma Bataille", "Lipstick Polychrome", "Je ne suis pas un Héros" et "La Vie ne m'apprend Rien". Chacune de ses chansons a droit à sa diffusion régulière sur les ondes, mais elles ne l'ont pas démérité.

"Mon Fils Ma Bataille", inspiré par le film Kramer contre Kramer et le divorce de son guitariste, raconte bien comment une séparation peut parfois briser plus qu'un seul et « simple » lien. Ceci étant, son caractère daté (musicalement) ne joue pas vraiment en sa faveur, contrairement à son thème. En revanche, en ce qui concerne "La Vie ne m'apprend Rien", tout y est : des paroles fortes, une musique géniale et une interprétation exemplaire. Pour rappel, BALAVOINE était un compositeur sans formation de base, ne travaillant qu'à l'oreille. En cherchant des infos sur l'album en ce qui concerne "Je ne suis pas un Héros", quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre qu'il ne s'agit pas d'une version originale. En effet, bien que composée par BALAVOINE, cette chanson a d'abord été interprétée et sortie sur un autre album, sorti la même année qu’Un Autre Monde. Mais plus surprenant encore est le premier interprète, qui n'est autre que... Johnny Hallyday. Voici donc une preuve comme quoi les détracteurs du rockeur-livreur de soupe (dont j'admets faire partie) devraient creuser certaines de ses périodes. Toutefois, la version chantée par BALAVOINE lui est supérieure à tous points de vue, et prise indépendamment, Je ne suis pas un Héros est un numéro pop-rock plutôt solide. Par contre, "Lipstick Polychrome" est tout juste sympathique, mais traine trop en longueur vers la fin, et présente une certaine monotonie paresseuse.

Le reste de l'album, hélas, n'est pas aussi bon que les singles, qui constituent en vérité le meilleur d’Un Autre Monde. "Bateau Toujours" se démarque du fait qu'il s'agit d'un duo avec Michel Berger, mais en dehors de ça, il ne s'agit que d'une petite chanson anecdotique. "Détournement" a le mérite de proposer une histoire plus ou moins saugrenue, mais il n'y a que ça à retenir. De même, les paroles très science-fiction de "Mort d'un Robot" sont intéressantes, mais la musique, qui se veut assez futuriste, est automatiquement flinguée par le plagiat évident de "We Will Rock You" au niveau des percussions. Enfin, le final instrumental de l'album, qui en porte le nom, est assez intéressant, et mise sur le « tout en retenue », et relève un peu le niveau, au vu des deux chansons qui le précède.

Grâce à la magie des singles, Un Autre Monde s'est très bien vendu. Le problème majeur, c'est que l'album ne tient guère que sur ces chansons-là seulement (plus le morceau-titre, si l'on veut). Dépouillez Un Autre Monde de ces derniers, et il ne reste presque rien de bon, seulement de l'acceptable si on est de nature indulgente. C'est d'autant plus dommage que BALAVOINE avait fait mieux sur ses trois précédents albums. D'un certain point de vue, Un Autre Monde, c'est surtout une nette déception.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Beauséjour (1980)
Un vrai réservoir à tubes




Françoise HARDY
Message Personnel (1973)
L'opus major de hardy ?


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Daniel Balavoine (chant, claviers)
- Patrick Dulphy (guitares)
- Roger Secco (batterie, choeurs)
- Robert Serre (basse, choeurs)
- Hervé Limeretz (claviers)
- Colin Swinburne (guitares)
- Jean-paul Batailley (percussions)
- Guy Balavoine (choeurs)
- Christian Guizien (trombone)
- Tony Brenes (cuivres)
- Kaco (cuivres)
- Patrick Bourgoin (cuivres)


1. Mon Fils Ma Bataille
2. 10 000 Mètres
3. Bateau Toujours
4. Lipstick Polychrome
5. Je Ne Suis Pas Un Héros
6. Détournement
7. La Vie Ne M'apprend Rien
8. Allez Hop !
9. Mort D'un Robot
10. Un Autre Monde



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod