Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Daniel BALAVOINE - Le Chanteur (1978)
Par WALTERSMOKE le 23 Février 2014          Consultée 2708 fois

Ceux qui ont parié de Daniel BALAVOINE après avoir écouté Les Aventures de Simon et Gunther ont eu une veine énorme. Ils ont misé sur un poulain qui n'a pas tardé à éclater au grand jour, pour éblouir l'audimat français, à commencer par Michel Berger. Ce dernier, agréablement surpris par une interprétation de Lady Marlene, a alors envisagé d'adapter sur scène l'album de BALAVOINE, avant de l'engager pour Starmania, dans le fameux rôle de Johnny Rockfort. Ce sera le début fulgurant d'une nouvelle partie de carrière, celle où enfin les disques s'écouleront par centaines, voire milliers.

C'est donc avec un contexte très favorable que BALAVOINE sort en 1978 son troisième album, nommé Le Chanteur. Inutile de tourner autour du pot, c'est sur cet opus que se trouve le premier grand succès de Daniel BALAVOINE, qui n'est ni plus ni moins que sa chanson-titre. Il s'agit d'un tube en puissance, qui n'a guère souffert d'opposition pour faire partie des plus grandes chansons de son époque, ainsi que de la variété française. Le succès de Le Chanteur repose surtout sur ses paroles, une pseudo-biographie de musicien, qui finalement s'avèrera quelques années plus tard vraie pour bien des formations. S'il fallait donner un titre alternatif à cette chanson, ce serait « Vie et mort d'un artiste ». Claude Dubois pleurait la vie d'artiste qui lui a échappé, Daniel BALAVOINE chante que le chemin est tout sauf illuminé et clair.
Le succès de l'album ne repose pas seulement sur cette chanson, cela étant. D'autres morceaux marquants, ou du moins du même tonneau qualitatif, font bonne figure ici. L'autre single de l'album, "Lucie", ne démérite pas son succès non plus. Plus classique, elle jouit d'une musique introduisant les claviers, futurs grands amis de BALAVOINE, et oscillant entre joie et mélancolie, sans être un tire-larmes de plus. La performance vocale du chanteur se doit également d'être saluée.

Sur 10 chansons, cela fait donc au moins 2 de réussies. Mais en vérité, le ratio est plus élevé que ça. Pour s'en convaincre, il suffit d'écouter le diptyque "Les Oiseaux", qui ouvre l'album. La première partie accroche l'oreille avec un rythme sympathique, tandis que la seconde s'en veut le pendant plus calme, tout en étant aussi réfléchi dans les paroles. Toujours dans la catégorie « je fais de la bonne variété », "Oiseau de Nuit" possède un refrain superbe, que l'on finit par chantonner avec plaisir au fur et à mesure des écoutes. Enfin, pour finir Le Chanteur, BALAVOINE sort la carte de la surprise avec "Des Gens comme Vous", un reggae qui, s'il ne toise en aucun cas une seule œuvre des Wailers, a le mérite de ne pas sonner récupération opportuniste, sans compter que BALAVOINE maîtrise plutôt bien son sujet – contrairement à Dalida. La seule chose à regretter reste de loin les chœurs qui chantent le refrain, qui sonnent de manière vraiment faible sur le plan de la justesse musicale.

Quelques points négatifs se doivent néanmoins d'être relevés. En particulier, Le Chanteur a le malheur d'accueillir en son sein un ventre creux, composé ici du faiblard "France" et du risible "C'est un Voyou". Il s'agit de loin comme de près des chansons les plus oubliables de l'album. Toutefois, cela ne suffit pas pour en descendre l'intérêt et la qualité. Le Chanteur est le premier album incontournable de Daniel BALAVOINE, qui a connu le succès qu'on lui devait. Il a même été assez vendu pour faire de l'ombre à son propre successeur, un comble !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Beauséjour (1980)
Un vrai réservoir à tubes




Michel BERGER
Voyou (1983)
Hymne aux loubards ? Oui et non


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Daniel Balavoine (chant, claviers, guitare acoustique)
- Colin Swinburne (guitare)
- Patrick Dulphy (guitare)
- Bernard Serre (basse, choeurs)
- Hervé Limeretz (claviers)
- Roger Secco (batterie, choeurs)
- Jean-paul Batailley (batterie, percussions)
- Patrick Bourgoin (cuivres, vents)
- Guy Balavoine (choeurs)


1. Les Oiseaux (1e Partie)
2. Les Oiseaux (2e Partie)
3. France
4. C'est Un Voyou
5. Lucie
6. Le Chanteur
7. Si Je Suis Fou
8. Oiseau De Nuit
9. Le Pied Par Terre
10. Des Gens Comme Vous



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod