Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (415)

Laurent VOULZY - Voulzy Tour (1994)
Par MARCO STIVELL le 19 Mai 2015          Consultée 1230 fois

Si le rythme de production de Laurent VOULZY, à raison d'un album tous les cinq ou dix ans, est devenu légendaire, il réussit à faire encore mieux sur le plan du direct. Le Voulzy Tour 93 est sa première tournée de vrais concerts en seize années de carrière, uniquement studio jusque là ! Encore beaucoup de souvenirs avec cette tournée, le passage au Zénith de Paris qui est filmé, retransmis à la télé et enregistré sur cassette vidéo, « la porte d'entrée des vacances d'été »...

Pour cette première tournée, Laurent VOULZY fait fort, très fort ! Si le spectacle demeure sobre en termes de visuel, surtout aidé par de belles lumières, il n'en permet que mieux à l'artiste de se concentrer sur son atout principal : la musique. Le fidèle Michel Coeuriot l'aide dans la direction de cet orchestre vaillant, mixte et riche en choristes, puisque tous les musiciens lui prêtent voix forte, de près ou de loin.

Ils et elles sont : Virginie Constantin, fille de Jean, le célèbre pianiste de jazz ; Reggie McBride, sommité de la basse soul et funk (Aretha Franklin, Stevie Wonder... excusez du peu) ; Christophe Deschamps et Jean-Jacques « Jacky » Mascarel, tous deux « empruntés » à Jean-Jacques Goldman ; Michel-Yves Kochmann, guitariste principal d'Alain Souchon. On ne citera pas tous les autres, solides accompagnateurs... Sans oublier l'intéressé numéro 1, sympathique, showman timide mais pas dans son chant !

La liste de chansons est très simple, VOULZY a repris celle de sa compilation Belle-Île en Mer sortie en 1989 et qui contient tous ses tubes, en enlevant quelques titres (« Surfin' Jack », « Désir, Désir »), en changeant un peu l'ordre (« Idéal Simplifié » au début, « Rockollection » à la fin), et en incorporant les trois quarts de son dernier album en date et chef-d'oeuvre, Caché Derrière. Que demander de mieux ? Un titre bonus studio, « Du Temps Qui Passe », dans la lignée de ses ballades folk 60's conviviales, avec le même orchestre, un présent joli et complémentaire au concert...

Si beaucoup de versions demeurent inchangées, ce n'est que pour renforcer le plaisir de les entendre dans un contexte live, avec un son à neuf et affranchi des murs du studio, plein de voix et d'instruments différents, en direct et simultanés... Les morceaux de l'album Bopper en Larmes prennent de nouvelles couleurs, notamment la chanson-titre, plus vigoureuse. Kochmann ponctue l'ensemble de soli lyriques, McBride fait son solo sur « Les Nuits Sans Kim Wilde » et vole le micro pour quelques couplets sur « Le Soleil Donne », comme Mascarel, ténor puissant insoupçonné.

Une véritable ambiance de fête s'installe grâce à ce groupe soudé, si talentueux, et ces chansons si variées, tantôt mystiques (« Liebe », « Caché Derrière », « Bungalow Vide »...), tantôt ensoleillées (« Bubble Star », et le milieu du concert plus antillais avec les merveilleux « Coeur Grenadine » et « Rêve du Pêcheur »). « Idéal Simplifié » et son intro par VOULZY seul à la 12 cordes, de même que « My Song of You » et « Belle-Île en Mer » en final acoustique, contrastent fortement avec un « Rockollection » intégral et d'anthologie, long de vingt minutes et fiévreux à souhait, la deuxième partie étant encore meilleure que la première. Police y rencontre les Beatles et Bob Dylan...

Ce Voulzy Tour m'a particulièrement marqué car c'est le premier enregistrement où j'ai à la fois entendu et vu (en parlant de la vidéo donc) un mélange inouï de voix masculines et féminines (Sophie Proix adorable et Virginie Constantin addictive), de rythmique, de guitares et de claviers, quelque chose d'assez complet et de beau à admirer, pour des chansons écrites avec une précision d'orfèvre. Les parties de piano de Arnaud Dunoyer De Segonzac ornées des effets et nappes de Mascarel, pendant que Deschamps s'amuse comme un fou, les chanteuses illuminant le tout, le guitariste rythmique Emmanuel Vergeade qui vient lancer « Pinball Wizard » à la 12 cordes pendant que Kochmann, couronné du bandeau de tennis à la Knopfler, fait rugir sa Stratocaster... Cela résume assez bien une ouverture en matière de goûts musicaux et un sentiment de gratitude restés vifs.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Jacques DUTRONC
Jacques Dutronc 1975 (1975)
Un p'tit tour et puis s'en va...




ALAIN SOUCHON & LAURENT VOULZY
Alain Souchon & Laurent Voulzy (2014)
L'union fait la force.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Laurent Voulzy (chant, guitares)
- Sophie Proix (choeurs)
- Virginie Constantin (choeurs)
- Jean-jacques Mascarel (claviers, choeurs)
- Michel-yves Kochmann (guitares, choeurs)
- Christophe Deschamps (batterie, choeurs)
- Emmanuel Vergeade (guitares, percussions, choeurs)
- Reggie Mcbride (basse, choeurs)
- Arnaud Dunoyer De Segonzac (claviers, choeurs)


1. Caché Derrière
2. Bubble Star
3. Bungalow Vide
4. Idéal Simplifié
5. Cocktail Chez Mademoiselle
6. Paradoxal Système
7. Carib Islander
8. Le Cantique Mécanique
9. Le Cœur Grenadine Live
10. Karin Redinger
11. Grimaud

1. Le Rêve Du Pêcheur
2. Liebe
3. Les Nuits Sans Kim Wilde
4. Le Pouvoir Des Fleurs
5. Bopper En Larmes
6. Le Soleil Donne
7. Rockollection Live
8. My Song Of You
9. Belle-Île-en-mer, Marie-galante
10. Du Temps Qui Passe



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod