Recherche avancée       Liste groupes



      
SOFT-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The James Gang , Don Henley
- Style + Membre : Don Felder

EAGLES - One Of These Nights (1975)
Par COWBOY BEBOP le 18 Mai 2016          Consultée 2274 fois

Il aura fallu attendre quatre ans et trois albums, mais enfin, ça y est. Nous sommes en 1975, et les Aigles ont pris leur envol. Fini, les ballades mièvres et ennuyeuses ; terminé, le rock mou et approximatif. Avec l'arrivée de Don Felder dans le groupe, les EAGLES semblent avoir trouvé la pièce qu'il leur manquait pour compléter leur puzzle stylistique. Les ascendants folk, country et rock sont finalement digérés, et le groupe nous offre avec One Of These Nights une synthèse de ses influences très réussie.

Grâce au producteur Bill Szymczyk, le son du groupe a changé de manière perceptible. Plus profond, plus imposant, plus riche, en un mot, majestueux. Cela est dû en grande partie aux arrangements plus sophistiqués, et à l'utilisation quasi-systématique de violons et de synthétiseurs en arrière-plan. Heureusement, Szmyczyk évite de tomber dans le piège de la guimauve facile et dose ses effets avec soin, ce qui a évité à One Of These Nights de mal vieillir, contrairement à d'autres productions de son époque (AMERICA...).

Dans la droite lignée d'On The Border, les EAGLES continuent de faire ce qu'ils savent faire le mieux, à savoir du soft-rock. La seule – mais importante – différence avec l'opus précédent, c'est que les chansons sont bien meilleures. Que ce soit avec la mélancolie palpable d'« Hollywood Waltz », avec le morceau éponyme au riff de basse élastique, ou encore avec « Take It To Limit » et ses violons lancinants, l'album démontre brillamment la maîtrise des Aigles pour les ballades. Le groupe a gagné en assurance et n'hésite pas à allonger ses morceaux, allant jusqu'à dépasser par deux fois les six minutes.

Les deux morceaux en question constituent d'ailleurs ce que l'on pourrait appeler le cœur de l'album et juxtaposent de manière fascinante les diverses influences qui nourrissent le groupe. Si le départ de Bernie Leadon pendant l'enregistrement du disque efface presque complètement le côté country de la musique des EAGLES, il signe tout de même ce qui sera le sommet de sa carrière avec le groupe, à savoir l'épique « Journey Of The Sorcerer ». Mêlant avec brio bluegrass, rock et arrangements orchestraux, c'est un véritable voyage halluciné qui clôture majestueusement la parenthèse mystique du groupe, ouverte sur leur premier album avec « Witchy Woman ». Le second morceau phare du disque n'est nul autre que « Lyin' Eyes », qui marie joliment rock et folk pour créer ce fameux style de soft-rock qui restera à jamais associé aux EAGLES.

Mais ce n'est pas tout, car les Aigles, qui se sont fait les serres sur On The Border, affinent encore leur rock pour nous proposer de très bons morceaux dans le genre, « Visions » et surtout « Too Many Hands ». On constate également, pour la première fois dans l'histoire du groupe, des influences R&B, notamment sur « Visions ». Les solos et autres bridges instrumentaux se font également plus fréquents, pour notre plus grand plaisir, car avec l'arrivée de Don Felder, les EAGLES ont gagné un guitariste talentueux.

Encore une fois, la plupart des titres sont cosignés par le duo Frey-Henley. Et les deux compères se révèlent très inspirés. Tous les morceaux sont excellents et variés, seul le poussif « I Wish You Peace », de la main de Leadon, est un cran en-dessous du reste. Un succès commercial conséquent, One Of These Nights fut le premier d'une suite consécutive de quatre albums à atteindre le sommet des charts et inaugura la carrière de stars internationales du groupe. Mais le meilleur reste encore à venir.

A lire aussi en ROCK par COWBOY BEBOP :


Tom PETTY & THE HEARTBREAKERS
Damn The Torpedoes (1979)
Full spead ahead !




EAGLES
Desperado (1973)
Les Dalton courent toujours


Marquez et partagez





 
   COWBOY BEBOP

 
  N/A



- Don Felder (chant, guitare, guitare slide)
- Glenn Frey (chant, guitare, claviers, harmonium)
- Don Henley (chant, batterie, percussions)
- Bernie Leadon (chant, guitare, banjo, mandoline, steel guitar)
- Randy Meisner (chant, basse)


1. One Of These Nights
2. Too Many Hands
3. Hollywood Waltz
4. Journey Of The Sorcerer
5. Lyin' Eyes
6. Take It To The Limit
7. Visions
8. After The Thrill Is Gone
9. I Wish You Peace



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod