Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : King Crimson, Magma, Henry Cow
- Membre : Peter Hammill , The Tangent , Peter Hammill Et Gary Lucas

VAN DER GRAAF GENERATOR - H To He, Who Am The Only One (1970)
Par ARP2600 le 27 Juillet 2011          Consultée 623 fois

Pour ma part, je considère les anciens albums de Van der Graaf Generator comme injustement mal-aimés. Alors qu'on encense allègrement le rébarbatif premier album de King Crimson, qui a pour principale vertu d'être la fondation du rock progressif. Il s'agit d'un consensus, car Yes et VdGG étaient engagés dans la même bataille, sans parler des précurseurs. The least we can do is to wave to each other est paru à peine quelques mois après le King Crimson et avait été écrit fin 69. Si cet album-là était encore un peu hésitant, je ne peux vraiment pas comprendre qu'on émette des réserves au sujet du suivant.

H to He who am the only one m'apparaît comme le premier album clé du style. Cinq compositions impeccables et assez variées, contrairement à King Crimson qui savait surtout faire des ballades progressives. Au passage, notons la présence de Robert Fripp sur "The Emperor...", ce qui prouve que King Crimson et VdGG n'étaient pas ennemis et travaillaient même de concert au développement de ce rock plus sophistiqué.

Maintenant, on me dit que le son a vieilli et c'est toujours une attaque un peu mesquine. La vérité, c'est que VdGG est un groupe au son volontairement amer, agressif, générateur d'anxiété. Peter Hammill a toujours montré une musique torturée. C'est simplement parce que la dureté du son provient de synthés, saxo et voix et pas de guitares que les gens se sentent perdus et invoquent un caractère daté. Le côté plus aseptisé et l'utilisation d'un clavinet à la place d'un orgue donne simplement plus d'accessibilité à la deuxième trilogie, c'est tout.

Enfin bref, ce n'est pas compliqué, chaque fois que j'entends un Genesis, un Yes, un Jethro Tull, un Camel ou même un ELP, je sens de suite la filiation avec cet album et son successeur Pawn Hearts, bien que tous ces groupes aient adopté une approche beaucoup plus gentille. Il s'agit d'un grand canon du genre qui devrait à mon sens être considéré comme LA référence de VdGG.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ARP2600 :


RUSH
A Farewell To Kings (1977)
Cette fois, rush devient vraiment progressif.




DREAM THEATER
Awake (1994)
Plat de résistance


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
   ARP2600
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Guy Evans (batterie, percussions)
- Hugh Banton (orgues hammond et farfisa, piano, oscillateur, chœ)
- Peter Hammill (chant, guitare acoustique)
- David Jackson (sax alto, ténor et baryton, distorsions, flûte et)
- Avec :
- Nic Potter (basse sur 1, 3 et 4)
- Hugh (basse sur 2 et 5)
- Peter (piano sur 2)
- Robert Fripp (guitare sur 3)


1. Killer
2. House With No Door
3. The Emperor In His War Room
4. Lost
5. Pioneer Over C.



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod