Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (28)
Questions / Réponses (7 / 17)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Prince, Madonna, Rick James , Terence Trent D'arby

Michael JACKSON - Thriller (1982)
Par UDUFRU le 31 Mars 2006          Consultée 20729 fois

Lorsqu’il enregistra son disque le plus célèbre, en 1982, Michael Jackson était déjà un artiste accompli qui n’avait plus rien à prouver à ses pairs. Officiant aux côtés de ses cinq frères dans la formation THE JACKSONS, il menait également une carrière solo flamboyante qui avait véritablement décollée quelques années auparavant avec Off the Wall, son premier album vraiment personnel. Ses immenses capacités vocales, son jeu de jambes unique et sa créativité étaient connus et reconnus dans le cercle funk/rnb de l’époque, mais le petit Michael n’avait pas l’intention de se limiter au seul public de la Motown, alors Mecque de la black music. C’est de la volonté de créer un album universel qu’est né Thriller, et c’est bel et bien le destin que ce disque d’exception allait connaître.

Si une chose saute aux oreilles dès l’excellente "Wanna Be Startin’ Somethin’", c’est bien la liberté accrue qu’a prise MJ dans l’utilisation des sons et des voix par rapport au précédent opus. La basse est toujours omniprésente et les rythmiques entraînantes à souhait, mais les relents disco de Off the Wall ont disparu et, avec eux, les cordes et les cuivres tant usités à l’époque. Le cap des années 80 est passé avec succès : le mixage se fait savant, les superpositions se multiplient ; ne reste que l’ossature funk caractéristique à partir de laquelle l’artiste brode des mélodies pop ingénieuses qui resteront pour la plupart inoubliables.
Les compositions de MJ ne sont pas les seules à avoir évoluées : sa voix aussi. Petit à petit, celle-ci se fait plus rauque et incisive, telle qu’on la connaît aujourd’hui. Cette maturité vocale permettra au chanteur de gagner une véritable identité par rapport à STEVIE WONDER auquel, enfant, il était immanquablement comparé pour la précocité de son talent et l’incroyable modularité de sa voix.

Thriller fut donc une œuvre carrefour dans la vie de son concepteur, mais l’Histoire dit aussi que ce disque détint pendant très longtemps le record de vente d’album à travers le monde. Pourquoi ? Si vous vous le demandez, c’est certainement que vous ne l’avez jamais écouté. Thriller est presque, à lui tout seul, le best-of du Roi de la Pop ! Pas moins de quatre titres sur neuf sont systématiquement présents dans les compilations célébrant l’artiste. Outre la première piste et son tempo endiablé, le morceau "Thriller" reste un incontournable de l’œuvre de MJ, pour son instrumentation géniale et surtout son clip historique réalisé par John Landis, qui fit trembler (et danser bien sûr) dans les chaumières. La chanson "Billie Jean" demeure aussi dans toutes les mémoires aux côtés de la vidéo qui l’accompagne, par laquelle furent popularisés le gant de strass et l’inénarrable moonwalk caractéristiques de l’artiste. Et que dire de "Beat It", avec son solo de guitare réalisé par EDDIE VAN HALEN lui-même !
A ce titre, il faut souligner que MJ a toujours su s’entourer des meilleurs musiciens et producteurs, mais aussi des plus grandes guest stars, comme en témoigne la présence de PAUL MAC CARTNEY (rien que ça !) sur "The Girl is Mine". Hélas, ce titre est moins bon que l’autre chanson qu’ils ont coécrite à la même époque, "Say Say Say", et on peut déplorer son absence dans la discographie de Jackson.
Car celle-ci n’est pas sans taches, du moins sans irrégularités. L’album Thriller lui-même, malgré son caractère tubesque absolu, n’est pas exempt de morceaux un poil moins bons qui diluent la sauce. C’est le cas du duo avec l’ancien BEATLES, mais aussi de "The Lady of my Life", ballade qui termine l’album sur une note relativement banale au regard du reste de l’œuvre. "Baby Be Mine", "Human Nature" et "P.Y.T." n’ont pas à se plaindre du même traitement et, bien qu’elles resteront les grandes oubliées de l’Histoire, elles n’ont rien à envier aux hits qui les côtoient.

Finalement, je ne révolutionnerai pas le monde de la chronique en crachant sur cet opus mythique qui donna à la pop ses (seules ?) lettres de noblesse. Mais je n’irai pas jusqu’à jurer de sa perfection, car quelque hétérogénéité subsiste entre les morceaux. Oui, je chipote.

A lire aussi en POP :


Iggy POP
The Idiot (1977)
Pas si idiot que ça




PSAPP
Tiger, My Friend (2005)
Bricolage electro-pop enchanteur


Marquez et partagez





 
   UDUFRU

 
  N/A



- Michael Jackson


1. Wanna Be Startin' Somethin'
2. Baby Be Mine
3. The Girl Is Mine
4. Thriller
5. Beat It
6. Billie Jean
7. Human Nature
8. P.y.t. (pretty Young Thing)
9. The Lady Of My Life



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod