Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Patti SMITH - Peace And Noise (1997)
Par DERWIJES le 31 Mai 2018          Consultée 815 fois

« Peace and Noise » est sûrement un de mes titres d'albums préférés. Ambigu, il illustre à la fois un paradoxe -paix et bruit, synonyme?- et s'ouvre à l'interprétation -trouver la paix dans le bruit?-, et un superbe pied de nez que de lier un album de rock, de plus issu de la marraine du Punk, à l'idée de paix, de sérénité.

Derrière cette formule délicieuse, se cache le septième album de Patti SMITH paru en 1997, soit presque un an après Gone Again. D'ailleurs, la photographie en noir et blanc où Patti disparaît derrière ses cheveux en couverture rappelle celle de son prédécesseur, les deux ayant été prises par Oliver Ray, photographe et guitariste sur les deux albums.
Cette similitude va plus loin que la pochette. Nous retrouvons les musiciens habituels de Patti, à l'exception de Luis Resto remplacé au piano par Tony Shanahan, qui se retrouve avec la double casquette de bassiste et de pianiste. Lenny KAYE est toujours à la guitare et à la production et Jay Dee Daughtery reste derrière les fûts, et Michael STIPE de R.E.M fait les chœurs en guest-star. Au-delà de cette équipe, Peace and Noise fut d'abord ébauché, comme Gone Again, avec le regretté Fred Smith. S'il est difficile de déceler les traces de son implication dans le produit final, sa présence se fait ressentir tout au long de l'album au- dessus duquel son fantôme semble flotter.

Les guitares se font plus discrètes qu'à l'accoutumée, remplacées par une batterie et un piano qui s'imposent au premier plan des chansons, mais c'est bien sûr le chant qui vole la vedette. Si la voix de Patti Smith a toujours été grave, elle a gagné avec les années en profondeur et en expérience. Ses textes aussi se modifient, et abordent les inquiétudes de Patti, comme le fait d'être devenue mère de famille, ou comment faire évoluer sa fureur juvénile avec l'âge. L'inspiration beatnik est toujours présente comme en témoigne la chanson « Spell », à l'origine un poème d'Allen Ginsberg mis en musique. Il y a aussi une inspiration à la fois politique et historique dans le superbe single « 1959 », peut-être la meilleure chanson de l'album, sur la révolution tibétaine anti-communiste. Cette conscience politique, déjà présente sur Radio Ethiopia (1976), réapparaîtra sur chacun des albums suivants.
Moins rock que Gone Again, Peace and Noise se concentre plutôt autour d'atmosphères rituelles où Patti fait office de chamane déroulant ses litanies sur un rythme envoûtant. Impossible d'en parler sans citer « Memento Mori », chanson de 10 minutes aux paroles improvisées en spoken word, tour de force qui finit cependant par tourner en rond. Je lui préfère « Whirl Away » et « Last Call », plus contenues et mieux maîtrisées. Tournant d'un beau mélancolique à une noire beauté sur « Death Singing », « Dead City » et l'auto-flagellant « Don't Say Nothing », l'album diffuse une ambiance trouble dans laquelle se perdre est chose aisée.

Peace and Noise conclut la trilogie officieuse commencée onze ans auparavant par Dream of Life. Ces trois albums sont la chrysalide permettant à Patti SMITH d'assumer son retrait de l'avant-garde new-yorkaise et ses nouveaux choix artistiques, un changement de cap qui lui permettra de remporter en 1998 le Grammy Award de la Meilleure Performance Vocale Féminine pour « 1959 ».

A lire aussi en ROCK par DERWIJES :


Tom PETTY & THE HEARTBREAKERS
Full Moon Fever (1989)
Chef-d'oeuvre mineur




Tom PETTY & THE HEARTBREAKERS
Wildflowers (1994)
Time to move on.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Patti Smith (chant, clarinette)
- Lenny Kaye (guitares)
- Jay Dee Daugherty (batterie, orgue, harmonica)
- Oliver Ray (guitare)
- Tony Shanahan (basse, piano)
- Michael Stipe (choeurs)


1. Waiting Underground
2. Whirl Away
3. 1959
4. Spell
5. Don't Say Nothing
6. Dead City
7. Blue Poles
8. Death Singing
9. Memento Mori
10. Last Call



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod