Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK / FOLK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2012 Banga

Patti SMITH - Banga (2012)
Par SUNTORY TIME le 1er Septembre 2012          Consultée 1559 fois

Tout d'abord, il nous faut laver un affront de taille. L'absence de Patti SMITH sur ces pages n'était tout simplement pas digne d'un site de musique qui se veut éclectique. Car la dame du New Jersey, aussi marquante dans ce coin des Etats-Unis qu'un Bruce SPRINGSTEEN, est une géante du rock. Punk avant l'heure, jouant d'un look androgyne et d'une poésie marquée sous couvert d'un rock très puissant, Patti SMITH est la preuve que le punk rock va bien au delà du simple bruit et de la rage incontrôlée.

Alors, on aurait parfaitement pu commencer la carrière de la diva par le commencement, et ce Horses qui, à l'instar du Born To Run de SPRINGSTEEN, fut un véritable coup de poing de l'année 1975 (décidément une très grande année au niveau millésimes musicaux). Mais voilà, Miss SMITH est toujours aux affaires, et vient de nous sortir une nouvelle galette intitulée Banga. Une opportunité en or pour l'introduire sur notre vénérable site.

Banga est le premier album de Patti SMITH avec des chansons originales depuis huit ans (Twelve, sorti en 2007 était un album de reprises). Autant dire que chez ses fans, Banga arrive à point nommé. On retrouve la Patti SMITH dans ce qu'elle sait le mieux faire; un rock gorgé de références poétiques et littéraires. Banga est le nom d'un chien d'un personnage d'un roman de Boulgakof (dont j'ignorais l'existence jusqu'à maintenant). Sa musique est rock donc, parfois teintée de folk, énergique sans être agressive. Avec l'âge, Patti n'est plus aussi enragée, mais est toujours prête à en découdre. Banga, c'est un savoureux mélange entre rock doucereux et compositions fines et apaisées. En effet, peu de grandes envolées électriques, mises à part sur le pont du mélodieux "Amerigo" ou sur le déjanté "Banga" (avec Johnny DEPP à la guitare et aux percus!). Le reste est soit lent et calme soit finement rythmé. Banga est un album calme qui risque de décevoir les amateurs de guitares saturées et de rythmique brute de décoffrage. Mais, Patti SMITH sait, par ses déclamations, son charisme, et la construction de ses morceaux, faire preuve d'une énergie débordante.

Bon, ce n'est pas très malin de sa part (ou de sa maison de disque...) d'avoir pris comme premier single radiophonique ce "April Fool" molasson, somme toute sympathique, mais qui ne reflète pas l'album. C'en est d'ailleurs le titre le plus faible, et qui peut donner la fausse impression que la rockeuse s'est laissée aller à la mièvrerie digne de la plupart des jeunes français qui se disent jouer du rock parce qu'ils chantent en anglais... Ce n'est heureusement pas le cas, car "Amerigo" déjà, puis l'excellent "Fuji-San" (hommage aux japonais après le Séisme de Mars 2011) seraient de bien meilleurs extraits à diffuser au profit de l'album entier.

Certes, l'album est assez pausé niveau ambiance, et "This is the Girl" (hommage à Amy WHINEHOUSE), "Maria", la jazzy psyché "Tarkovsky" et la langoureuse "Seneca" ne démentiront pas cet aspect. Mais rien de soporifique ici, c'est apaisant, intelligent, et superbement enregistré. Miss SMITH a l'art d'être entourée de très bon musiciens, capables de créer des arrangement à la fois riches et sobres.

D'ailleurs, il est important de noter la touche de musique orientale sur certains morceaux. En particulier sur "Constantine's Dream", le gros titre de 10 minutes de l'album; une tradition chez Patti SMITH, dont presque chaque album possède un titre colossal du genre. Ce "Rêve de Constantine" vient d'un rêve qu'a fait Patti SMITH il y a une vingtaine d'année. Cette déclamation fleuve et hypnotisante et prenante, même si je regrette pour ma part que les dix minutes du morceau soient un peu trop linéaires. Un petit crescendo rock plus prononcé aurait été bienvenu.

Et je ne peux évidemment pas éviter de parler de cette superbe reprise de Neil YOUNG qu'est "After the Gold Rush" de l'album du même nom. Patti, de sa voix grave et chaleureuse, accompagnée de choeurs d'enfants, personnalise cette chanson sans en abandonner l'âme originelle.

Avec une qualité mélodique et technique imparable, des textes comme d'habitude très poétiques et inspirés, Banga est une réussite. Patti SMITH prouve qu'elle figure toujours parmi les artistes les plus talentueux et originaux du Rock contemporain.

P.S: A noter que Banga est disponible dans une édition spéciale sous forme d'un livre, avec de nombreuses photos et textes, ainsi qu'une chanson bonus, "Just Kids", du titre d'une autobiographie de Patti SMITH qu'elle a publiée quelques années plus tôt.

A lire aussi en ROCK par SUNTORY TIME :


SIMPLE MINDS
Graffiti Soul (2009)
Les Simples d'Esprit pêtent toujours la forme !




Bruce SPRINGSTEEN
Darkness On The Edge Of Town (1978)
Le Futur Boss construit sa légende

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Patti Smith (chant)
- Lenny Kaye (guitares, choeurs)
- Jay Dee Daugherty (batterie, mandocello)
- Tony Shanahan (basse, claviers, choeurs)
- Tom Verlaine (lead guitare)
- Jack Petruzzelli (lead guitare, claviers, choeurs)
- Jackson Smith (lead guitare)
- Johnny Depp (guitare, percussion)
- Louie Appel (batterie)
- Rob Morsberger (piano)
- Maxim Moston (violon)
- Hiroko Taguchi (viola)
- Entcho Todorov (violon)
- Dave Eggar (violoncelle)


1. Amerigo
2. April Fool
3. Fuji-san
4. This Is The Girl
5. Banga
6. Maria
7. Mosaic
8. Tarkovsky (the Second Stop Is Jupiter)
9. Nine
10. Seneca
11. Constantine's Dream
12. After The Gold Rush
- special Edition Bonus Track
13. Just Kids



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod