Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Patti SMITH - Twelve (2007)
Par DERWIJES le 25 Juillet 2018          Consultée 856 fois

Difficile de ne pas voir en ce dixième album de la poétesse punk un intrus dans une discographie jusque-là impeccable. Les albums de reprise n'ont pas bonne presse, car souvent perçus comme un moment de flottement entre deux albums plus substantiels, quand ils ne sautent pas à pieds joints dans le remplissage éhonté (Rod STEWART bonjour!).

Pourtant, que Patti SMITH en fasse un, elle qui sort des albums que de plus en plus rarement, ne devrait être qu'une demi-surprise. La native du New-Jersey a toujours tenu à rendre hommage à ses héros, et chacun de ses albums comporte une, si ce n'est plusieurs reprises. La lecture du livret vient apporter quelques éclaircissements : c'est en retrouvant une liste de chanson à reprendre écrite en 1978 que l'idée de Twelve vint à Patti. Entourée de ses fidèles collaborateurs Lenny KAYE, Tony SHANAHAN et Jay Dee DAUGHERTY, elle mit à bien cette idée.

Le groupe en profite aussi pour diversifier son son, y apportant divers instruments comme un accordéon, un tambourin ou de la clarinette. Le tout reste résolument rock, mais avec une teinte très légère de folk loin d'être désagréable. C'est que le choix des chansons oblige à la diversité, puisque l'on y trouve aussi bien des évidences comme Bob DYLAN que des surprises comme TEARS FOR FEARS ou le ALLMAN BROTHERS BAND. Beaucoup de classiques surtout, ce qui rend le projet d'autant plus risqué, mais la native du New Jersey n'a pas froid aux yeux et joue son rôle de shaman qu'elle affectionne tant. Affectée par ce qui passe dans le monde, elle prend ici des airs de prédicatrice de fin du monde, une apocalypse sonore que l'on retrouve dans l'ouverture du disque, le « Are You Experienced » de Jimi HENDRIX, peut-être l'un des choix les plus osés du disque tant le morceau ne vit que par la prouesse de son compositeur. Mais comme toujours, Lenny KAYE est loin d'être un manche et s'en sort à merveille. « Everybody Wants to Rule the World » continue sur cette même lancée, et prouve l'une des théories préférées de Patti disant qu'une œuvre n'appartient pas à son auteur mais à tous ceux qui se l'approprient. Cela se prouve sur le « Smells Like Teen Spirit » de NIRVANA. Sûrement l'un des morceaux les plus horripilants du monde à force d'être repris à toutes les sauces et à toutes occasions, il est ici doté d'une seconde jeunesse. La fureur de l'originale fait place à de la contrebasse et du banjo pour un traitement folk lent, où Patti se réapproprie le morceau à sa sauce en y glissant un spoken word au milieu plutôt que de singer Cobain.

Pour « Gimme Shelter », le groupe prend le chemin inverse et multiplie par cent la violence de l'originale plutôt que de la réduire. Vous trouviez la version des Stones intense ? Attendez d'avoir écouté celle de Patti Smith ! C'est LE sommet de l'album et l'une des meilleures chansons de Patti, un véritable ouragan qui nous renvoi aux grandes heures de Horses, avec un chant déchaîné et possédé. A noter la participation de Flea des RED HOT CHILI PEPPERS sur cette reprise, que je préférerais presque à l'originale, si ce n'était pour Merry CLAYTON.
Et miracle, elle parvient à me faire aimer le « Within You Without You » du Beatle silencieux en en dépouillant les ornements hindous qui me rebutent tant pour en garder la moelle acoustique. Pareillement, sa version sombre, presque poisseuse du « Pastime Paradise » me fait oublier le côté sirupeux de Stevie WONDER. J'hésite encore à me décider pour « White Rabbit », qui joue la carte de la schizophrénie entre une batterie martiale terre à terre et envolées psychédéliques...Une approche intéressante, mais qui n'égale pas celle de Grace Slick. Le reste est de bonne qualité, mais moins marquant. « Changing of the Guard », la plus conventionnelle du lot mais du coup la moins intéressante. Les harmonies de Jesse Smith (fille de) sont bien agréable, mais Patti singe trop le Barde. La reprise des DOORS, ainsi que celles de Paul SIMON et du ALLMAN BROTHERS BAND, ne sont pas désagréables mais il leur manque ce petit quelque chose, ce grain de folie saisi par le groupe qui donne son sel aux autres chansons.

C'est par Twelve que j'ai fait mon entrée, sur le tard, chez Patti SMITH. C'est un album particulier dans sa discographie, mais qui surprend, en bien. C'est un album d'hommage, une sorte d'univers musical vu par le prisme de l'une des artistes les plus originales de ces dernières années. Comme du bon vin, la marraine du punk ne cesse de se bonifier avec l'âge, variant sa recette pour ne pas tomber dans les mêmes gimmicks, mais toujours avec une intelligence rare. On peut se moquer d'elle pour son côté mamie baba cool (même si on voudrait tous l'avoir comme grand-mère) et pour l'aspect parfois cryptique de son œuvre, mais mine de rien, Twelve se pose gentiment comme l'un de ses meilleurs albums, et peut-être aussi comme l'un des meilleur album de reprise jamais fait. Chapeau bas !

A lire aussi en ROCK par DERWIJES :


Carole KING
Tapestry (1971)
Tapisserie intime.




The SOUNDTRACK OF OUR LIVES
A Present From The Past (2005)
Dernière cène


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Patti Smith (chant, clarinette)
- Lenny Kaye (guitare)
- Jay Dee Daugherty (batterie, percussions, accordéon)
- Tony Shanahan (basse, claviers, chant)


1. Are You Experienced ?
2. Everybody Wants To Rule The World
3. Helpless
4. Gimme Shelter
5. Within You Without You
6. White Rabbit
7. Changing Of The Guards
8. The Boy In The Bubble
9. Soul Kitchen
10. Smells Like Teen Spirit
11. Midnight Rider
12. Pastime Paradise



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod